La famille Bergeron s’est réunie pour rendre hommage à Raymond Bergeron. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly a procédé, le 29 septembre dernier, à l’inauguration officielle de l’Espace Raymond-Bergeron. Ce parc, situé à l’extrémité est du village, rend hommage à l’un des bâtisseurs de la municipalité.

Plusieurs citoyens, dont la famille de M. Bergeron, s’étaient réunis à l’intersection du chemin de Tilly et de la route 132 afin d’assister à l’événement.

«C’est une journée qui brasse pas mal de souvenirs. […] Lorsque la municipalité où nous avons été élevés décide de désigner l'endroit au nom de notre père et qu'il y aurait une plaque commémorative, c’est quelque chose de très gratifiant pour toute la famille», a résumé l’un des fils de Raymond Bergeron, Sylvain Bergeron.

«Je suis très honoré et très touché. Mon père, c’était quelqu’un de très humble, un leader discret. Je l’ai réalisé lors de ses funérailles. Beaucoup de gens m’ont serré la main et m’ont dit qu’il leur avait donné leur première chance», a ajouté Roger Bergeron.

Début du projet

L’histoire de l’Espace Raymond-Bergeron commence en 2018. «J’ai rêvé ce projet depuis mon entrée au conseil municipal», a lancé le conseiller Guy Lafleur. Saint-Antoine-de-Tilly avait alors décidé, en collaboration avec la Fabrique, de déplacer la chapelle de procession Saint-Joseph, située à l’époque sur le chemin de Tilly, dans l'est de la localité. Une équipe de 15 à 20 bénévoles a consacré plus de 1 000 heures à la restauration du bâtiment construit en 1855. Les volontaires, menés par Jacques Dumas et Paul Lafleur, ont travaillé au projet de juin 2018 à septembre 2019.

«Une fois démarré, on s’est dit, à la municipalité, qu’on ne pouvait pas la laisser comme ça, seule sur le terrain. De là est venue l’idée de l’aménagement.» Des tables, des bancs, des poubelles et un abreuvoir ont été ajoutés afin de rendre l’endroit plus agréable.

«Ensuite, l’idée de l’Espace Bergeron survient. Avec mes collègues, on n’a pas réfléchi longtemps. Dès que j’en ai parlé, la réaction a été instantanée», a poursuivi M. Lafleur. Par voie de résolution, le 3 septembre, Saint-Antoine-de-Tilly a soumis le nom d’Espace Raymond Bergeron à la Commission de toponymie du Québec qui l’a officialisé le 27 septembre dernier.

Un pionnier

Raymond Bergeron est décédé en 2017. L’homme originaire du Lac-Saint-Jean s’était établi à Saint-Antoine-de-Tilly en 1954 après s’être porté acquéreur d’une fromagerie. Il a ainsi contribué pendant des années à l’essor économique de la municipalité.

Pendant plus de 25 ans, avec son frère Égide, il a travaillé au développement de la fromagerie Meuldor, qu’il a gardé jusqu’à la fin des années 1970. Par la suite, il a continué la fabrication de fromage à petite échelle. C’est ainsi qu’il a transmis sa passion à ses enfants qui, quelques années plus tard, ont fondé avec lui la Fromagerie Bergeron.

Sa générosité a aussi été remarquée dans le village alors qu’il a aidé plusieurs jeunes à apprendre un métier, il s’est également impliqué dans la restauration de l’église et du presbytère de Saint-Antoine-de-Tilly ainsi que dans la construction du Domaine Saint-Antoine.

Surprise

D’ailleurs, son fils et le président de Fromagerie Bergeron, Roger Bergeron, a profité de l’occasion pour confirmer le retour de la marque Meuldor dans la famille Bergeron. Vendue à Agrinove en 1978, elle était détenue jusqu’à tout récemment par Agropur.

«J’ai la chance d’être au conseil de l’industrie laitière. À un moment, j’ai pu discuter avec le président [d’Agropur] de la marque Meuldor. J’ai dit :" vous ne l’utilisez plus et pour moi, elle aurait une importance sentimentale. Est-ce que l’on pourrait faire quelque chose ?" Officiellement, vendredi (27 septembre), j’ai signé les papiers et Agropur nous l'a cédé. Après 41 ans, elle revient dans la famille. Elle pourra revivre et renaître. […] Mon père en serait probablement fier», a indiqué Roger Bergeron.

 

La veuve de Raymond Bergeron, Colombe Ouellet et le maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Christian Richard.

(Crédit photo : Mélanie Labrecque)

 

 

Les plus lus

Un Gillois dans les hautes sphères de l’armée

PORTRAIT. Brigadier-général des Forces armées canadiennes, Marc Gagné a été promu, le 6 août dernier, au grade de major-général. Depuis sa nomination, le Gillois occupe d’importantes fonctions au sein de l’état-major à titre de chef des programmes stratégiques du personnel militaire.

Le comptoir postal de Saint-Gilles fermera sous peu

SOCIÉTÉ. Saint-Gilles a perdu son bureau de poste il y a un peu plus de 25 ans après le départ à la retraite de son maître de poste. Jusqu’à aujourd’hui, certains services de base étaient assurés par un comptoir postal situé à même les locaux d’Alimentation Saint-Gilles. Ce dernier sera fermé, en principe, aujourd'hui.

Une voix pour l’environnement

POLITIQUE. Depuis qu’il est en âge de voter, le candidat du Parti vert du Canada dans Lévis-Lotbinière, Patrick Kerr, a toujours été sensible à la cause environnementale. En portant les couleurs de la formation politique, il souhaite donner une voix à ceux qui partagent les mêmes valeurs et préoccupations.

L’Espace Raymond-Bergeron inauguré

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly a procédé, le 29 septembre dernier, à l’inauguration officielle de l’Espace Raymond-Bergeron. Ce parc, situé à l’extrémité est du village, rend hommage à l’un des bâtisseurs de la municipalité.

Dosquet inaugure son pumptrack

LOISIRS. La municipalité de Dosquet a procédé, le 5 octobre, à l’inauguration officielle de son pumptrack. La piste, accessible aux jeunes et aux moins jeunes depuis le mois d’août, a été érigée au cœur de la municipalité, au coût de 64 000 $ (plus taxes). Elle est la seule installation publique du genre dans la MRC de Lotbinière.

Construction de la plateforme de compostage en 2020

ENVIRONNEMENT. Si tout va comme prévu, la construction de la plateforme de compostage de la MRC de Lotbinière, sur le site du lieu d’enfouissement technique (LET) de Saint-Flavien, devrait commencer à la fin de l’été 2020.

Portrait plus clair des habitudes de transport

TRANSPORTS. L’auto solo est le moyen de transport privilégié par une majorité de résidents de la MRC de Lotbinière. Près de 80 % d’entre eux utilisent leur voiture pour effectuer leur déplacement quotidien.

L’alimentation locale intéresse

ALIMENTATION. Une vingtaine de personnes s’est réuni le 14 septembre dernier au vignoble La Charloise de Lotbinière. Ils ont pris part au premier atelier donné dans le cadre des mois Goûtez Lotbinière, Manger local à l’année.

Avenir des commissions scolaires: la CSDN présente à Québec son projet de réforme

ÉDUCATION. Dans les dernières semaines, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a présenté au cabinet du ministre de l’Éducation du Québec le résultat de sa démarche lancée après le départ fracassant de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), en juin dernier, en lien avec l’avenir des commissions scolaires. En entrevue, le président de la CSDN, Jérôme Demers, a partagé la p...

112 M$ pour les écoles de Chaudière-Appalaches

ÉDUCATION. Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge a confirmé le 22 septembre dernier un investissement de 2,3 G$ dans les écoles de la province. De ce montant, 112 M$ seront alloués aux commissions scolaires de la Chaudière-Appalaches.