Des formations sont données à environ 250 personnes par année, selon les différents projets qui ont cours et les besoins de la population. (Crédit photo: Archives)

IMMIGRATION. Les employeurs de Lotbinière sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le recrutement international pour pourvoir les postes qui demeurent vacants au sein de leurs entreprises, faute de main d’œuvre. Ainsi, depuis juillet, le ministère de l’Immigration a annoncé une bonification de l’aide pour les travailleurs étrangers temporaires en ce qui a trait à leur francisation. ABC Lotbinière mettra en œuvre ces mesures dès la fin septembre.

Par Émilie Pelletier – Collaboration spéciale

ABC Lotbinière, un organisme qui vient en aide à environ 250 personnes annuellement en leur offrant des formations d’alphabétisation ou d’aide à la recherche d’emploi, donne aussi, depuis une dizaine d’années, des cours de francisation aux immigrants.

Toutefois, si peu d’entreprises avaient droit à des subventions pour franciser leurs nouveaux employés venus de l’extérieur pour le travail, il en sera autrement dès à présent alors que le ministère de l’Immigration a assoupli ses modalités.

«À compter de cet automne, les travailleurs temporaires seront acceptés dans les cours de francisation qui sont offerts gratuitement chez ABC Lotbinière et les allocations ont été bonifiées», se réjouit Xavier Beaupré, directeur général chez ABC Lotbinière.

Lotbinière, «multiculturelle»

Au fil du temps, M. Beaupré affirme avoir remarqué une augmentation du nombre de travailleurs étrangers dans plusieurs villages de la MRC. Or, il n’y avait pas pour autant plus d’inscriptions chez ABC Lotbinière, en raison de la méconnaissance du service jumelée aux coûts qui étaient rattachés aux formations.

En effet, l’accessibilité aux services de francisation à temps complet était réservée aux «personnes ayant obtenu la résidence permanente, arrivées au Québec depuis 5 ans et moins» et pour les services à temps partiel pour les «personnes ayant obtenu la résidence permanente».

Depuis juillet, non seulement les gens ayant obtenu la résidence permanente peuvent bénéficier des services, mais également les «travailleurs et les étudiants étrangers temporaires ainsi que leur conjointe ou conjoint», explique-t-on dans un document gouvernemental.

Francisation et intégration

Selon le directeur général de l’organisme qui offre des cours de français gratuits et adaptés aux réalités du milieu de travail des travailleurs étrangers, cette nouvelle mouture du système avantagera les employeurs dans la rétention de la main-d’œuvre immigrante. «Il y a beaucoup d’emplois agricoles dans la région et les fermes sont parfois isolées, ce qui crée un phénomène d’isolement explique-t-il. S’ils sont francisés, les travailleurs peuvent avoir une vie plus sociale ce qui favorise leur intégration.»

D’ailleurs, M. Beaupré estime que la francisation est un pas vers l’avant pour les employés qui ont le désir de poursuivre leur contrat de travail et de s’établir au Québec. «On peut leur permettre d’atteindre un niveau de français suffisant pour être fonctionnel au quotidien et pour passer l’examen de la résidence permanente», mentionne-t-il.

Xavier Beaupré pense que cette nouvelle fait aussi le bonheur des employeurs, «qui ont besoin de relève». Pour la session d’automne, qui débutera après la date limite d’inscription du 16 septembre, il espère observer une hausse des inscriptions pour les cours qui s’offriront de jour ou de soir, et dans un lieu flexible, à proximité de la demande.

 

Les plus lus

Deux nouveaux cas de coronavirus en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Dans son plus récent bilan du nombre de cas confirmés de la COVID-19 dans la province, publié à 15h dimanche, le gouvernement du Québec a dévoilé que deux nouvelles personnes souffrent du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches.

La MRC de Lotbinière compte 8 cas de COVID-19

SANTÉ. À ce jour, la Chaudière-Appalaches compte 130 cas déclarés de la COVID-19 sur son territoire. C’est ce qu’a indiqué aujourd’hui le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches dans son bilan quotidien. La nouveauté, c’est que le CISSS a commencé à ventiler les données par MRC. Ainsi, on retrouve 8 cas déclarés dans la MRC de Lotbinière.

Un premier cas confirmé de coronavirus en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Un résident de la Chaudière-Appalaches a été testé positif au Covid-19. En raison de son état qui est «bon», la personne est en isolement à son domicile.

Une clinique de dépistage de la COVID-19 dans la région

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches a confirmé, le 17 mars, l’ouverture d’une première clinique de dépistage de la COVID-19 dans la région. Elle sera située au Centre Paul-Gilbert de Charny et offrira, de 8h à 20h, un service de dépistage à l’auto.

Des entreprises agroalimentaires de Lotbinière s’adaptent à la situation

ALIMENTATION. La situation actuelle force les citoyens, tout comme les entreprises, à revoir leurs habitudes et façons de faire. Entre autres, plusieurs producteurs agroalimentaires, transformateurs et restaurateurs ont mis en place de nouvelles mesures.

Coronavirus: les cours maintenus au Cégep de Thetford

ÉDUCATION. La direction du Cégep de Thetford a confirmé qu’elle maintenait, pour le moment, ses cours dans ses installations de Thetford Mines et de Saint-Agapit.

Deux nouvelles distinctions pour la Fromagerie Bergeron

ÉCONOMIE. Deux fromages de la Fromagerie Bergeron de Saint-Antoine-de-Tilly se sont distingués sur la scène mondiale. Le Six Pourcent et le Calumet ont terminé deuxième et troisième de leur catégorie lors du 33e World Championship cheese Contest 2020 qui s’est déroulé à Madison, aux États-Unis.

Une résidente de la région gagne 40 000$ à Mots cachés

LOTERIE. Une résidente de Chaudière-Appalaches, Lucie Plante, a empoché un gros lot de 40 000$ à la loterie Mots cachés télévision.

COVID-19 : l'état de la situation dans la région à 20h

Aucun nouveau cas confirmé n’a été comptabilisé en Chaudière-Appalaches, ce 17 mars. Dans la région, quatre personnes sont atteintes du Coronavirus. Le gouvernement du Québec a annoncé des mesures financières. De nouvelles consignes ont été données par plusieurs organisations et entreprises.

COVID-19 : les mesures prises par les municipalités

SANTÉ. Pour éviter la propagation du nouveau coronavirus, les municipalités de la MRC de Lotbinière ont adopté différentes mesures. Plusieurs ont publié des recommandations à leur population sur leur page Facebook ou leur site Internet.