Des formations sont données à environ 250 personnes par année, selon les différents projets qui ont cours et les besoins de la population. (Crédit photo: Archives)

IMMIGRATION. Les employeurs de Lotbinière sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le recrutement international pour pourvoir les postes qui demeurent vacants au sein de leurs entreprises, faute de main d’œuvre. Ainsi, depuis juillet, le ministère de l’Immigration a annoncé une bonification de l’aide pour les travailleurs étrangers temporaires en ce qui a trait à leur francisation. ABC Lotbinière mettra en œuvre ces mesures dès la fin septembre.

Par Émilie Pelletier – Collaboration spéciale

ABC Lotbinière, un organisme qui vient en aide à environ 250 personnes annuellement en leur offrant des formations d’alphabétisation ou d’aide à la recherche d’emploi, donne aussi, depuis une dizaine d’années, des cours de francisation aux immigrants.

Toutefois, si peu d’entreprises avaient droit à des subventions pour franciser leurs nouveaux employés venus de l’extérieur pour le travail, il en sera autrement dès à présent alors que le ministère de l’Immigration a assoupli ses modalités.

«À compter de cet automne, les travailleurs temporaires seront acceptés dans les cours de francisation qui sont offerts gratuitement chez ABC Lotbinière et les allocations ont été bonifiées», se réjouit Xavier Beaupré, directeur général chez ABC Lotbinière.

Lotbinière, «multiculturelle»

Au fil du temps, M. Beaupré affirme avoir remarqué une augmentation du nombre de travailleurs étrangers dans plusieurs villages de la MRC. Or, il n’y avait pas pour autant plus d’inscriptions chez ABC Lotbinière, en raison de la méconnaissance du service jumelée aux coûts qui étaient rattachés aux formations.

En effet, l’accessibilité aux services de francisation à temps complet était réservée aux «personnes ayant obtenu la résidence permanente, arrivées au Québec depuis 5 ans et moins» et pour les services à temps partiel pour les «personnes ayant obtenu la résidence permanente».

Depuis juillet, non seulement les gens ayant obtenu la résidence permanente peuvent bénéficier des services, mais également les «travailleurs et les étudiants étrangers temporaires ainsi que leur conjointe ou conjoint», explique-t-on dans un document gouvernemental.

Francisation et intégration

Selon le directeur général de l’organisme qui offre des cours de français gratuits et adaptés aux réalités du milieu de travail des travailleurs étrangers, cette nouvelle mouture du système avantagera les employeurs dans la rétention de la main-d’œuvre immigrante. «Il y a beaucoup d’emplois agricoles dans la région et les fermes sont parfois isolées, ce qui crée un phénomène d’isolement explique-t-il. S’ils sont francisés, les travailleurs peuvent avoir une vie plus sociale ce qui favorise leur intégration.»

D’ailleurs, M. Beaupré estime que la francisation est un pas vers l’avant pour les employés qui ont le désir de poursuivre leur contrat de travail et de s’établir au Québec. «On peut leur permettre d’atteindre un niveau de français suffisant pour être fonctionnel au quotidien et pour passer l’examen de la résidence permanente», mentionne-t-il.

Xavier Beaupré pense que cette nouvelle fait aussi le bonheur des employeurs, «qui ont besoin de relève». Pour la session d’automne, qui débutera après la date limite d’inscription du 16 septembre, il espère observer une hausse des inscriptions pour les cours qui s’offriront de jour ou de soir, et dans un lieu flexible, à proximité de la demande.

 

Les plus lus

Forages : Joly ne reviendra pas sur sa décision

ENVRIONNEMENT. Le dossier des forages à Joly continue de faire des remous au sein d’une partie population qui s’oppose au projet de l’entreprise gazière Ressources Utica. En août dernier, le comité des citoyens de Joly a même déposé une lettre à l’attention du conseil municipal pour tenter de le convaincre de revenir sur sa position favorable à l’élaboration du forage d’un puits sur une terre agri...

Saint-Apollinaire : l’École des Sentiers prête pour la rentrée

OUVERTURE. En vue de la rentrée scolaire, l’heure est à la finalisation de l’ameublement à la nouvelle école primaire des Sentiers de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) à Saint-Apollinaire.

Famille nombreuse, famille heureuse

PORTRAIT. Ils étaient sept et ils seront bientôt neuf. Olivier, Malik, Dylan, William, Léa-Kim et leurs parents attendent impatiemment l’arrivée des deux nouveaux membres de leur grande famille, les jumeaux nés sur la route 116 dans la nuit du 19 au 20 août.

La CSDN pourra agrandir deux écoles primaires

Le président de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), Jérôme Demers, a annoncé, le 27 août lors d’une séance régulière du conseil des commissaires de l’instance, que le ministère de l’Éducation a autorisé le financement de l’agrandissement des écoles primaires du Grand-Voilier, à Saint-Nicolas, et des Sentiers, à Saint-Apollinaire.

2 M$ pour le Cégep de Thetford

INVESTISSEMENTS. Afin de renforcer ses activités de recherches et d’améliorer la qualité des formations et des services offerts aux étudiants, le Cégep de Thetford, qui possède un campus à Saint-Agapit, bénéficie d’une aide de 2 M$ supplémentaires.

Les fermes de Lotbinière ouvrent leurs portes

ACTIVITÉ. La 17e édition des portes ouvertes sur les fermes de l’UPA se tiendra le dimanche 8 septembre entre 10h et 16h, alors que plus de 100 fermes au Québec accueilleront les visiteurs. Deux fermes seront quant à elles hôtesses de l'activité sur le territoire de Lotbinière.

Une carte interactive des transports alternatifs à l’auto solo

Pour trouver facilement les moyens de transport actif et collectif dans Lotbinière et partout en Chaudière-Appalaches, une nouvelle plateforme est en ligne depuis lundi 20 août.

La route des alcools attise la curiosité

TOURISME. Lancée il y a moins de deux mois, la Route des alcools d’ici attise la curiosité de bien des visiteurs. La réponse va au-delà des attentes des responsables du projet.

Dosquet ne construira pas de nouveau gymnase

SOCIÉTÉ. Sur la table depuis 2017, le projet de construction d’un gymnase à Dosquet, sur le terrain de l’actuel centre social, a finalement été laissé de côté par la municipalité.

Nouveau surplus à la CSDN

Comme l’an dernier, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) signera cette année son budget en vert. L’exercice financier 2019-2020 adopté à l’unanimité par les commissaires de l’instance le 27 août prévoit un surplus de près de 1,9 M$.