Ariane B. Louis-Seize et Roby Gobeil. (Crédit photo: Émilie Pelletier)

RÉCOLTES. Si quelques pratiques traditionnelles comme le fait de cultiver un jardin ont été délaissés au fil du temps, la tendance veut que les gens en reviennent à la base. Arrivés de l’Estrie en novembre 2018 pour s’établir à Sainte-Agathe-de-Lotbinière, Ariane B. Louis-Seize et Roby Gobeil songent à populariser davantage leur mode de culture, la semence artisanale.

Par Émilie Pelletier – Collaboration spéciale

C’est avec un souci pour la santé et pour l’environnement que les artisans semenciers ont débuté leur projet, le Jardin des vie-la-joie, il y a trois ans. Un destin inattendu pour ceux qui ont finalement choisi de partager le produit de leurs connaissances au grand public.

Après l’achat de leur maison et du grand terrain sur lequel elle est située, le couple d’entrepreneurs a créé de vastes jardins, dans lesquels ils ont semé des plantes, des fleurs et une variété de légumes.

Ce qui les distingue notamment de leurs voisins agriculteurs, c’est qu’ils n’utilisent ni machinerie ni pesticides «nocifs pour la terre». Selon les jardiniers, c’est surtout un souci économique qui empêcherait les producteurs de masse d’entamer une transition comme la leur.

«On prône l’artisanal, donc tout est fait à la main ; on récolte à la main, on vanne à la main avec des techniques qui sont respectueuses de l’environnement. Au lieu de mettre des produits chimiques, on met des toiles et des filets pour éviter de perdre des récoltes», explique fièrement la jeune femme, qui possède un bagage en santé.

Conscientisation graduelle

En faisant des essais pour tester le marché, ils ont commencé à se spécialiser dans la plante médicinale. Dans les fêtes de semences, où les semenciers se rassemblent annuellement pour vendre leurs cultures, ce virage s’est avéré populaire auprès des jardiniers, qui apprécient aussi leurs enveloppes de papier recyclé et tout leur matériel conceptualisé de façon artisanale.

«Étonnement, les gens sont très intéressés à soigner les petits bobos du quotidien eux-mêmes et à être autonomes avec leur santé. Les gens réalisent que c’est accessible, parce que traditionnellement, c’est comme ça qu’on soignait», précise la naturopathe-herboriste, heureuse de constater un certain retour à la naturalité.

D’ailleurs, cette naturalité se constate dans toutes leurs méthodes, bien adaptées aux changements climatiques. Roby estime par exemple que le fait de ne pas arroser fréquemment «endurcit les semences et favorise la création de génétiques plus résistantes, tout en offrant une autonomie aux gens qui vont planter les semences par la suite.

Travailler à l’année

C’est un bilan positif qu’ils dressent de leur premier été passé à la résidence de Sainte-Agathe-de-Lotbinière, avec des jardins productifs et une multitude de projets en tête. Les pertes encourues ne leur font pas peur, eux qui estiment que la terre s’endurcira graduellement, au fil des saisons.

L’heure est donc aux récoltes automnales et à l’ensachage des semences avant les regroupements de semenciers en février. Ils comptent éventuellement agrandir leurs lots de semences pour afficher une plus grande variété de production et peut-être même offrir des consultations en transformant les plantes médicinales et en les proposant à leurs clients.

Tout est fait de façon artisanale au Jardin des vie-la-joie, situé à Sainte-Agathe-de-Lotbinière.

(Crédit photo : Courtoisie - Jardin des vie-la-joie)

Les plus lus

Le comptoir postal de Saint-Gilles fermera sous peu

SOCIÉTÉ. Saint-Gilles a perdu son bureau de poste il y a un peu plus de 25 ans après le départ à la retraite de son maître de poste. Jusqu’à aujourd’hui, certains services de base étaient assurés par un comptoir postal situé à même les locaux d’Alimentation Saint-Gilles. Ce dernier sera fermé, en principe, aujourd'hui.

Rester debout malgré les épreuves

COMMUNAUTÉ. Depuis le 7 mai, la vie de la famille Turcotte-Rivard de Saint-Agapit est complètement mise en veilleuse. Le père, Ian Turcotte, est cloué à un lit d’hôpital, paralysé, incapable de respirer seul et de parler.

La Fromagerie Bergeron procède au rappel de plusieurs produits

SANTÉ. La Fromagerie Bergeron a procédé au rappel de plusieurs de ses produits Brins de Gouda et Le Populaire. Ces fromages vendus au Québec et en Ontario pourraient être contaminés par la bactérie Salmonella.

Solugen inaugure ses installations

ENVIRONNEMENT. L’entreprise lévisienne Solugen a inauguré officiellement, le 29 octobre, ses premières installations de traitement du lisier de porc. Situées à Sainte-Agathe-de-Lotbinière, elles permettent de filtrer les déjections animales, d’en extraire l’eau et de valoriser la matière résiduelle.

Feu vert pour la radio de Portneuf et de Lotbinière

RADIO. Dans une décision rendue le 25 octobre dernier, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, le CRTC, a donné le feu vert au projet de radio commerciale couvrant les régions de Portneuf et de Lotbinière.

Saint-Agapit veut augmenter son potentiel commercial

AFFAIRES. Saint-Agapit souhaite faire l’acquisition d’un terrain de plus d’un million de pieds carrés, situé dans le prolongement de l’avenue Bergeron. Pour se faire, elle doit contracter un emprunt de 1,4 M$. Avant d’aller de l’avant, la Ville doit demander l’autorisation à ses payeurs de taxes. Ainsi, les opposants à cet emprunt pourront signer un registre le 23 octobre prochain, au Complexe des...

Cétal ouvre ses portes à la population

COMMUNAUTÉ. L’entreprise Cétal de Laurier-Station ouvrira ses portes à la population le 22 novembre prochain, dans ses locaux de la rue Olivier. L’organisme, qui emploie principalement des personnes handicapées, profitera de l’occasion pour inaugurer officiellement la nouvelle usine érigée au coût de 4 M$.

Les maires discutent de fermeture de routes en hiver

TRANSPORT. Les maires des 18 municipalités de la MRC de Lotbinière vont interpeller le ministère des Transports du Québec (MTQ) afin de renégocier l’Entente pour la fermeture des routes en période hivernale. Les élus ont discuté de la question lors de la dernière assemblée du conseil des maires, le 9 octobre.

Logement social : des besoins criants

SOCIÉTÉ. Il y a un manque important de logements sociaux sur le territoire de la MRC de Lotbinière. C’est le constat qui a été tracé par différents intervenants du milieu communautaire dans le cadre de l’activité annuelle du Groupe d’action et de réflexion sur la pauvreté (GRAP) dans Lotbinière, le 17 octobre.

Début de la vaccination contre la grippe le 1er novembre

SANTÉ. La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière débutera le 1er novembre. Le Centre intégré de santé et de service sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a publié, le 15 octobre, le calendrier pour la MRC de Lotbinière.