Le forage d’un puits de 2 500 mètres afin d’extraire et de stocker du gaz naturel conventionnel pourrait aller de l’avant si Ressources Utica obtient tous les permis nécessaires. (Crédit photo : Archives)

ENVRIONNEMENT. Le dossier des forages à Joly continue de faire des remous au sein d’une partie population qui s’oppose au projet de l’entreprise gazière Ressources Utica. En août dernier, le comité des citoyens de Joly a même déposé une lettre à l’attention du conseil municipal pour tenter de le convaincre de revenir sur sa position favorable à l’élaboration du forage d’un puits sur une terre agricole.

Par Émilie Pelletier – Collaboration spéciale

«Il s’agit d’un projet que nous avons accepté, que nous défendrons, et il n’est pas question de revenir en arrière», s’est d’emblée exprimé le maire de la municipalité, Bernard Fortier, en entrevue avec Le Peuple Lotbinière.

C’est toutefois ce que l’implore de faire Louise Richard, porte-parole du comité citoyen qui existe depuis 2012. Si le dossier perdure depuis environ 7 ans, elle affirme se frapper récemment à une administration municipale et à une entreprise «complètement fermées aux demandes des citoyens».

Le porte-parole de Ressources Utica, Yvan Loubier, avait d’ailleurs soutenu, lors d’activités d’information tenues en juillet, qu’il ne s’agissait pas de gaz de schiste et qu’il n’y aurait pas de fracturation hydraulique, désormais interdite dans la vallée du Saint-Laurent.

«C’est un projet sans fracturation, donc un projet acceptable. Ils veulent simplement voir si notre sous-sol est le même qu’à Saint-Flavien», a renchéri le maire de Joly, qui trouve que les craintes des résidents «sont non-fondées, parce qu’il n’y a pas eu de telle opposition à Saint-Flavien et ça fait 40 ans que ça marche».

«Coquille vide»

Mme Richard concède que ce qui a été présenté par Ressources Utica pour le forage d’un puits de 2 500 mètres, afin d’extraire et de stocker du gaz naturel conventionnel et qui pourrait aller de l’avant si elle obtient tous les permis nécessaires, est «en apparence inoffensif». Or, ce qui l’inquiète, elle et les membres qu’elle défend, c’est le contexte. «À notre avis, accepter ce projet revient à se mettre le bras dans l’engrenage», peut-on lire dans la lettre datée du 14 août déposée au conseil municipal.

Elle juge, en effet, douteux que la compagnie ait récemment embauché sept lobbyistes pour «influencer les décideurs […] pour favoriser le développement de la filiale des hydrocarbures au Québec.» Selon elle, d’autres projets de forages défendus par le mandat des lobbyistes visent les municipalités de Joly, Saint-Flavien, Val-Alain, Dosquet, Lyster et Notre-Dame-de-Lourdes, entre autres.

La création d’une seconde filiale de Ressources Utica, nommée Ressources Utica Joly, préoccupe également Mme Richard, étant donné que cette dernière «n’a pas d’établissement et aucun salarié au Québec», précise-t-elle en se basant sur le registre des entreprises du Québec et craignant que les recours contre la compagnie ne soient limités en cas de problème. «Créer une ‘’coquille vide’’ de ce genre est courant chez les compagnies qui veulent se protéger contre les poursuites et limiter les risques financiers», est-il également écrit dans la lettre.

Pied dans la porte

Louise Richard est convaincue que ce projet «n’est que le début» et qu’elle demande à la municipalité de Joly de revenir sur sa décision «pour protéger ses citoyens». 

Quant à lui, le maire Bernard Fortier demeure ferme. «On maintient notre position et par la suite, s’il y a des changements, on la réévaluera.»

 

Les plus lus

Forages : Joly ne reviendra pas sur sa décision

ENVRIONNEMENT. Le dossier des forages à Joly continue de faire des remous au sein d’une partie population qui s’oppose au projet de l’entreprise gazière Ressources Utica. En août dernier, le comité des citoyens de Joly a même déposé une lettre à l’attention du conseil municipal pour tenter de le convaincre de revenir sur sa position favorable à l’élaboration du forage d’un puits sur une terre agri...

Saint-Apollinaire : l’École des Sentiers prête pour la rentrée

OUVERTURE. En vue de la rentrée scolaire, l’heure est à la finalisation de l’ameublement à la nouvelle école primaire des Sentiers de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) à Saint-Apollinaire.

Famille nombreuse, famille heureuse

PORTRAIT. Ils étaient sept et ils seront bientôt neuf. Olivier, Malik, Dylan, William, Léa-Kim et leurs parents attendent impatiemment l’arrivée des deux nouveaux membres de leur grande famille, les jumeaux nés sur la route 116 dans la nuit du 19 au 20 août.

La CSDN pourra agrandir deux écoles primaires

Le président de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), Jérôme Demers, a annoncé, le 27 août lors d’une séance régulière du conseil des commissaires de l’instance, que le ministère de l’Éducation a autorisé le financement de l’agrandissement des écoles primaires du Grand-Voilier, à Saint-Nicolas, et des Sentiers, à Saint-Apollinaire.

2 M$ pour le Cégep de Thetford

INVESTISSEMENTS. Afin de renforcer ses activités de recherches et d’améliorer la qualité des formations et des services offerts aux étudiants, le Cégep de Thetford, qui possède un campus à Saint-Agapit, bénéficie d’une aide de 2 M$ supplémentaires.

Les fermes de Lotbinière ouvrent leurs portes

ACTIVITÉ. La 17e édition des portes ouvertes sur les fermes de l’UPA se tiendra le dimanche 8 septembre entre 10h et 16h, alors que plus de 100 fermes au Québec accueilleront les visiteurs. Deux fermes seront quant à elles hôtesses de l'activité sur le territoire de Lotbinière.

Une carte interactive des transports alternatifs à l’auto solo

Pour trouver facilement les moyens de transport actif et collectif dans Lotbinière et partout en Chaudière-Appalaches, une nouvelle plateforme est en ligne depuis lundi 20 août.

La route des alcools attise la curiosité

TOURISME. Lancée il y a moins de deux mois, la Route des alcools d’ici attise la curiosité de bien des visiteurs. La réponse va au-delà des attentes des responsables du projet.

Dosquet ne construira pas de nouveau gymnase

SOCIÉTÉ. Sur la table depuis 2017, le projet de construction d’un gymnase à Dosquet, sur le terrain de l’actuel centre social, a finalement été laissé de côté par la municipalité.

Nouveau surplus à la CSDN

Comme l’an dernier, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) signera cette année son budget en vert. L’exercice financier 2019-2020 adopté à l’unanimité par les commissaires de l’instance le 27 août prévoit un surplus de près de 1,9 M$.