Une centaine de personnes s’est réunie au Domaine du Radar pour souligner le 1er anniversaire de mise en service du Parc éolien du Mont Sainte-Marguerite. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

ÉNERGIE. Pattern Energy et Investissement PSP ont célébré, le 18 juillet, le premier anniversaire de la mise en service du Parc éolien du Mont Sainte-Marguerite. Pour l’occasion, ils ont invité les propriétaires des terrains avoisinants, leurs partenaires et les élus à souligner l’événement sur le toit du mont Sainte-Marguerite, au bunker du Domaine du Radar.

«Il reste encore beaucoup de défis pour l’équipe d’opération. Il y a toujours une période d’adaptation autant sur le plan technique, avec l’équipe d’entretien, que sur le plan de la communauté qui voit pour la première fois des pales qui tournent près d’eux. Fêter le premier anniversaire constitue en soi une preuve que le projet fonctionne comme prévu, en harmonie avec la communauté», a indiqué William Shemie de Pattern Energy.

Pour la municipalité de Saint-Sylvestre, a souligné le maire Mario Grenier,l’implantation et la mise en service du parc éolien permettent d’offrir une meilleure qualité de vie aux citoyens.

«Il faut voir le vent comme une grande richesse. […] Ce projet va donner un souffle de vie économique pour notre petite communauté. J’espère être en mesure de faire croître notre parc industriel, poursuivre notre développement résidentiel, améliorer nos infrastructures et nos ressources.»

Cette opinion est partagée par les maires de Saint-Séverin, Jean-Paul Cloutier et de Sacré-Cœur-de-Jésus, Guy Roy. Les trois municipalités reçoivent des redevances annuelles totalisant 775 000 $. Par ailleurs, Guy Roy a mis l'accent sur l’esprit de collaboration qui a mené à l’aboutissement du projet.

«Nous sommes dans de petits milieux. C’est déjà difficile de rassembler nos gens pour de petits projets pour nos milieux. Là, on avait le défi d’être trois municipalités différentes qui ne se connaissaient pas beaucoup dans trois MRC. C’était un défi au niveau municipal, mais aussi pour les gens qui devaient avoir confiance en l’équipe qui a développé le projet.»

Le Parc éolien du Mont Sainte-Marguerite a été mis en service au printemps 2018. Situé sur les territoires de Saint-Sylvestre, Saint-Severin et Sacré-Cœur-de-Jésus, il est exploité selon les termes d’un contrat d’approvisionnement en électricité de 25 ans conclu avec Hydro-Québec Distribution. L’installation qui compte 46 éoliennes doit fournir 147,2 MW, à 6,3 cents du kilowatt heure, ce qui représente suffisamment d’énergie pour alimenter annuellement près de 28 000 foyers québécois.

 

 

Les plus lus

Un prof pas comme les autres

ÉDUCATION. Enseignant en sciences à l’École secondaire Beaurivage de Saint-Agapit depuis 15 ans, Steve Julien a vu son approche pédagogique être saluée par un prix national il y a quelques mois. Le professeur qui cumule 25 ans d’expérience a en effet reçu le Prix du premier ministre du Canada pour l’excellence dans l’enseignement des sciences, à la technologie, à l’ingénierie et aux mathématiques ...

Beaurivage remonte au palmarès des écoles secondaires

ÉDUCATION. L’École Beaurivage de Saint-Agapit a repris sa place dans le top cinq régional du Palmarès des écoles secondaires de l’Institut Fraser, publié le 26 octobre. Quant à l’École Pamphile-Le May, elle dégringole du 5e au 12e rang régional. L’École Beaurivage est remontée au palmarès des écoles secondaires. (Crédit photo : Archives)

L’histoire de la Seigneurie de Tilly racontée

PATRIMOINE. La Société du patrimoine de Saint-Antoine-de-Tilly a procédé au lancement, le 1er décembre, d’un ouvrage retraçant l’histoire de l’ancienne Seigneurie de Tilly.

Saint-Apollinaire a payé pour sécuriser l’intersection 273 et rue des Vignes

TRANSPORTS. Afin de sécuriser l’intersection de la route 273 avec la rue des Vignes, la municipalité de Saint-Apollinaire a injecté 800 000 $ pour l’implantation de feux de circulation et d’une piste multifonctionnelle. Une dépense que la municipalité a assumée seule, bien que la route 273 soit sous la responsabilité du ministère des Transports du Québec (MTQ).

La CSDN veut une gouvernance scolaire «durable, positive et bienveillante»

La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a présenté, le 5 novembre à l’Assemblée nationale, son mémoire portant sur le projet d’abolition des commissions scolaires francophones devant la commission parlementaire de la culture et de l’éducation. L’une des rares commissions scolaires ne s’y opposant pas, la CSDN a alors proposé certaines modifications pour bonifier le projet de loi 40.

Cétal inaugure sa nouvelle usine

SOCIÉTÉ. L’entreprise Cétal de Laurier-Station a inauguré officiellement ses nouveaux locaux de la rue Olivier le 22 novembre dernier. L’édifice érigé au coût de 4,6 M$ a permis à la compagnie de regrouper l’ensemble de ses activités en un seul et même endroit.

Isabelle Charest n’a jamais abandonné

PORTRAIT. La vie de l’Apollinairoise Isabelle Charest a basculé le 8 mai 2003. La voiture dans laquelle elle prenait place a percuté de plein fouet un orignal. Le face à face avec l’animal aurait dû lui coûter la vie. Miraculeusement, elle s’en est sortie. Malgré la douleur et les épreuves qu’elle a traversées et traverse encore, elle s’est reconstruite et n’a jamais baissé les bras. Le 10 décembr...

L’École des Sentiers officiellement inaugurée

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a procédé, le 19 novembre dernier, à l’inauguration officielle de l’École des Sentiers de Saint-Apollinaire. La nouvelle école primaire, la deuxième de la municipalité, a été construite au coût de 12,4 M$ et accueille 210 élèves de la maternelle à la cinquième année.

Des ambulances informatisées

SANTÉ. Toutes les ambulances de la Chaudière-Appalaches sont maintenant équipées d’appareils informatiques : cellulaires et tablettes afin d’améliorer le temps de réponse aux appels d’urgence. Cette nouvelle technologie, qui a nécessité un investissement de 850 000 $, a été présentée par le Centre intégré de Santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches, le 4 décembre.

Découvrir la formation professionnelle en s’amusant

ÉDUCATION. 1 600 élèves de toutes les écoles secondaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), principalement de secondaire 1, vivront une expérience hors de l’ordinaire les 4 et 5 décembre prochains aux centres de formation professionnelle (CFP) Gabriel-Rousseau et de Lévis. Dans le cadre de la première édition du Défi des recrues à la CSDN, ces derniers rivaliseront amicalement entre...