Les secteurs touchés par les changements sont surlignés en jaune. (Crédit photo : Municipalité de Saint-Apollinaire)

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Apollinaire a modifié son règlement de zonage afin d’interdire l’implantation d’établissements de restauration rapide à proximité de la nouvelle École des Sentiers, présentement en construction.

«C’est à l’initiative de la municipalité, a confirmé la directrice du service de l’urbanisme, Cathy Bergeron. On travaillait dans ce secteur avec un autre promoteur. L’arrivée de l’école a fait que certaines vocations ont changé, entre autres, les patrons de rues, les largeurs de rues et une prévision de trottoir. Donc, on a aussi parlé de modifier quelques usages.»

La municipalité veut «tenter de limiter l’accès à la malbouffe», a poursuivi Mme Bergeron. Ainsi, les usages pour les zones 138C, 163C et 196C (voir carte) ont été revus.

Concrètement, la municipalité interdit maintenant l’implantation de dépanneurs, de stations-service et de restaurants sur une large bande de terrain, adjacente à la route 273 et située face à l’école, de place de la Belle-Rive aux limites sud de la municipalité. Actuellement, ces espaces sont boisés et non développés ou comptent quelques résidences.

Une autre lisière de terrain, couvrant un secteur s’étendant de la rue des Lilas à la rue des Vignes, est également visée par la modification de réglementation. Les commerces qui y sont déjà établis ne sont pas touchés par ces changements.

«Il y a quand même un chapitre sur la gestion des droits acquis. S’il y a un usage qui est implanté légalement, à travers le temps avec permis, même si l'on change le zonage, il [le commerçant] bénéficie de droits», a rappelé Mme Bergeron.

Autre école

Cette question ne s’est pas posée du côté de l’École des Quatre-Vents. Cela s’explique par les «nombreuses zones résidentielles autour de l’école. Il n’y a pas de terrain vacant à développer», a spécifié Mme Bergeron.

Actuellement, la plupart des établissements de restauration rapide de Saint-Apollinaire sont situés à proximité de l’autoroute 20.

Politique de la Commission scolaire

«Nous accueillons cette initiative de la municipalité avec satisfaction, elle peut contribuer à favoriser de bonnes habitudes alimentaires», a mentionné la porte-parole de la Commission scolaire des Navigateurs, Louise Boisvert.

Sans avoir de politique particulière sur la question, la CSDN, à l’intérieur de ses établissements, suit les lignes directrices énumérées dans sa Politique pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif.

«La commission scolaire reconnaît que l’environnement dans lequel vivent les jeunes et les adultes, dont le milieu scolaire, joue un rôle important dans l’adoption et le maintien de saines habitudes de vie», peut-on y lire.

La politique explique également qu’une «approche globale et concertée, comprenant des interventions à court, moyen et long terme, tant su niveau de l’élève, jeune ou adulte, des membres du personnel, des établissements, de la famille et de la communauté, est une condition gagnante pour favoriser l’adoption de saines habitudes de vie».

 

 

 

Les plus lus

COVID-19 : l'état de la situation à 14h

CORONAVIRUS. Voici un résumé des derniers développements, autant régionaux que nationaux, portant sur la crise de la COVID-19.

Deux nouveaux cas de COVID-19 en Lotbinière

SANTÉ. Dans le bilan quotidien du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), on constate l’apparition de deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte le total de personnes qui ont été infectées par la maladie, depuis le début de la crise, à 20.

De nouveaux cas dans Lotbinière

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte maintenant le nombre de personnes infectées à 22 dans la région.

COVID-19 : un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

CORONAVIRUS. Dans son bilan publié lundi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un résident supplémentaire de la Chaudière-Appalaches a appris, au cours des 24 dernières heures, qu'il avait contracté la COVID-19.

Quinze personnes rétablies dans Lotbinière

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), quinze personnes touchées par la COVID-19 dans la MRC de Lotbinière sont maintenant rétablies.

Un cas de plus dans Lotbinière

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a recensé un nouveau cas d’infection à la COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Ce sont 23 personnes qui ont été infectées par la maladie depuis le début de la crise.

COVID-19 : état de situation à 13h45

SOCIÉTÉ. Les premiers ministres du Québec et du Canada, François Legault et Justin Trudeau, ont pris congé de leurs points de presse quotidien en ce samedi 2 mai. Toutefois, voici quelques informations qui ont marqué l’actualité liée à la COVID-19 au cours des 24 dernières heures.

COVID-19 : la situation en chiffres

CORONAVIRUS. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) et le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec ont dévoilé, cet après-midi, les plus récentes données sur l'évolution de la pandémie de la COVID-19 dans la région et dans la province.

COVID-19 : deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon le bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) publié jeudi, deux nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus ont été constatés dans la région lors des 24 dernières heures.

Un nouveau cas de COVID-19 dans Lotbinière

SANTÉ. Après avoir été stable pendant quelques jours, le nombre de cas de COVID-19 a de nouveau augmenté dans la MRC de Lotbinière. Un nouveau cas positif a été comptabilisé, ce qui porte le total pour la MRC à 24.