Photo : Mélanie Labrecque

SOCIÉTÉ. Moins de 10 ans après la création de la Seigneurie de Villieu, Vincent Croteau s’est établi, en 1684, sur une terre de 6 arpents de largeur en bordure du fleuve par 40 de profondeur. Il y fera construire une maison qui a abrité 10 générations de Croteau. Le 11 juin dernier, le propriétaire actuel de la résidence située sur la route des Rivières, à Saint-Antoine-de-Tilly, a rendu hommage aux descendants de Vincent Croteau.

Jean-Luc Dehours a invité quelques membres de la famille Croteau au dévoilement d’une plaque commémorative qui souligne le passage des nombreuses générations de Croteau à Saint-Antoine-de-Tilly.

La réunion de famille s’est déroulée sous un chaud soleil, une météo favorable aux échanges entre les visiteurs. Les échanges se sont poursuivis dans la grange dans le rire et la bonne humeur.

«On a le droit d’être fiers de nos ancêtres. Ils ont été des pionniers, non seulement pour la Nouvelle-France, mais également pour le village de Saint-Antoine qui n’existait pas encore à l’époque», exprime l’un des artisans de la journée, Serge Croteau.

Il a fait un rappel de la vie du jeune français qui s’est embarqué pour la Nouvelle-France, qui a travaillé pour les Jésuites afin de payer la traversée, s’est marié et après un bref passage à Cap-Rouge, Vincent et Jeanne Croteau se sont établis sur le lot qu’on leur a cédé et qui se trouve aujourd’hui à Saint-Antoine-de-Tilly. «En considérant tout ça, il n’est pas farfelu de dire qu’ils étaient vraiment des pionniers dans la nouvelle colonie», a renchéri Serge Croteau.

À travers le récit familial, M. Croteau a fait le récit parallèle de la Nouvelle-France à l’époque où la menace des Anglais devenait de plus en plus grande. D’ailleurs, le Général James Murray a établi sur les terres des Croteau des installations militaires dont on voit encore certains vestiges aujourd’hui.

Plaque commémorative

«C’est grâce à leur esprit d’aventure, à leur courage et à des vies remplies de défis et de sacrifices que 10 générations de Croteau sont nées ici. C’est pour cette raison que nous sommes ici pour dévoiler une plaque afin de leur rendre hommage», a déclaré Serge Croteau.

Le dévoilement s’est fait en compagnie d’Yvette Croteau, 95 ans, qui a vu le jour et a grandi sur la propriété.

Notons que Jean-Luc Dehours est propriétaire de la maison ancestrale de la famille Croteau depuis une cinquantaine d’années. Son amour pour le patrimoine bâti et l’histoire ne sont pas étrangers aux efforts qu’il a mis dans la restauration de la résidence, à son intérêt pour son passé ainsi qu’à l’installation de la plaque commémorative.

«M. Dehours et son épouse ont été exemplaires pour avoir redonné ses caractéristiques d’antan à la résidence ainsi que pour accueillir les différentes personnes qui souhaitaient avoir des informations sur les Croteau et qui venaient cogner à sa porte», a poursuivi Serge Croteau.

 

 

 

 

Les plus lus

Problème de vandalisme à Saint-Agapit

SOCIÉTÉ. Graffitis vulgaires, racistes, antisémites, mobilier urbain brisé, toilettes publiques saccagées, distributrices à savon et à papier arrachées, murs défoncés, panneaux d’arrêt noircis, arbres sectionnés ou cassés… Ces actes de vandalisme, Saint-Agapit les collectionne depuis le printemps. Ces gestes qui s’accumulent sur des installations neuves ou fraîchement rénovées exaspèrent de plus e...

Val-Alain : un programme victime de son succès

SOCIÉTÉ. Au grand étonnement de la Municipalité de Val-Alain, tous les terrains qu’elle a mis en vente ainsi que ceux donnés par la Corporation de développement économique (CDE) au début du mois de mai avaient déjà trouvé preneur à la mi-juin.

Il crée un drapeau pour sa région

SOCIÉTÉ. Depuis qu’il est enfant, David Côté entretient une passion pour les drapeaux. Récemment, il a décidé de la concrétiser en créant un drapeau pour sa région natale, la MRC de Lotbinière.

Les nouvelles technologies pour briser l’isolement

SOCIÉTÉ. Qu’ils habitent en appartement ou en centre d’hébergement, les aînés peuvent souffrir d’un isolement social. L’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) pourrait leur permettre d’entrer en contact avec le monde extérieur. Pourtant, le sujet a été peu étudié. C’est ce qui a alimenté la réflexion de la journaliste indépendante Eugénie Emond dans la réalisati...

Une aide non négligeable pour Aide Alimentaire Lotbinière

COMMUNAUTÉ. L’achat d’un camion réfrigéré à la fin du mois de mai permet à Aide Alimentaire Lotbinière de maximiser les denrées alimentaires qu’elle obtient de ses différents partenaires.

Les bleuets seront abondants cette année

AGRICULTURE. La saison du bleuet en corymbe a été lancée le 26 juillet dernier. Selon les prévisions du ministère de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), les récoltes du petit fruit bleu devraient être bonnes.

Vaccination contre la COVID-19 : un vaccin disponible pour les enfants de six mois à quatre ans

SANTÉ. À la suite d'un avis favorable formulé par le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a annoncé, le 21 juillet, que le vaccin Spikevax de Moderna sera offert, dès le lundi 25 juillet, aux enfants de six mois à quatre ans qui ne présentent pas de contre-indication.

Prudence près des plans d’eau

SÉCURITÉ. La 29e édition de la Semaine nationale de prévention de la noyade (SNPN) de la Société de sauvetage se déroule du 17 au 23 juillet 2022, et c’est le moment de la saison estivale que l’organisation a choisi pour rappeler au grand public l’importance d’adopter des comportements sécuritaires en milieu aquatique.

Formation en entrepreneuriat agricole lancée

SOCIÉTÉ. La Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ), L’Union des producteurs agricoles (UPA) et AGRIcarrières ont confirmé, le 21 juillet, le lancement de trois cohortes du programme Devenir un leader performant.

Bilan du mois de l’eau

SOCIÉTÉ. Le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC) a fait le point, le 28 juillet, sur les activités qui se sont déroulées sur son territoire dans le cadre du mois de l’eau, en juin. Parmi celles qui ont été réalisées sur le territoire, on en retrouve en Beauce et dans la MRC de Lotbinière.