ENVIRONNEMENT. Bien que la MRC de Lotbinière se trouve en milieu rural, elle n’est pas exempte d’îlots de chaleurs. Dans le but d’atténuer les effets provoqués par l’une de ces surfaces dépourvues de couvert végétal, la Municipalité de Saint-Apollinaire et le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA) participent à l’initiative Sous les pavés qui mènera à l’aménagement, cet automne, d’un îlot de fraîcheur, dans le secteur du Centre communautaire.

Le processus, entièrement collaboratif, consiste à retirer l'asphalte sur une surface de 100 m2 et d’y planter différents types de végétaux.

«La Municipalité a tout de suite fait preuve d’une grande ouverture et d’un grand intérêt. Le lien s’est fait facilement et ça fonctionnait avec les critères qu’on devait respecter. Tout s’est emboîté facilement comme les pièces d’un casse-tête», a soutenu la directrice générale du CRECA, Josée Breton.

La participation de la population est au projet sera la pierre angulaire de sa réussite, ajoute le CRÉCA. Le 15 mai, l’organisme fera une première consultation pour recueillir des idées qui aideront à créer l’aménagement.

«À la suite de cette rencontre, nous ferons affaire avec quelqu’un qui travaille déjà dans la municipalité, qui fait des aménagements. Il nous fera un plan avec les idées que nous aurons recueillies. Ensuite, nous retournerons voir les citoyens pour de nouveau valider l’aménagement. Nous aurons probablement le plan en juin ou juillet et lorsqu’on aura déterminé ce que nous voulons, nous ferons la commande de végétaux», a expliqué la coordonnatrice du projet au CRECA, Chantal Molloy.

Pour la municipalité, la participation au projet allait de soi. «Le conseil a cette sensibilité d’améliorer l’environnement. Cette année, nous avons adhéré au défi pissenlit. […] Ça va dans la même veine; l’importance environnementale et les changements climatiques», a souligné le maire, Jonathan Moreau.

Il ajoute que la parcelle d’asphalte qui sera retirée est située dans un endroit qui n’est pas utilisé. «On n’avait pas vraiment besoin de cet espace. Il y a deux stationnements pour personnes handicapées. On n’éliminera pas ces cases de stationnement. L’une des deux sera retirée, mais relocalisée de l’autre côté de la porte», a tenu à préciser le maire.

La végétalisation de l’endroit situé près d’un cours d’eau aidera à la filtration des eaux de ruissellement, a remarqué Jonathan Moreau. D’ailleurs, la municipalité compte ajouter d’autres îlots de verdure sur son territoire dans les prochaines années.

  

Qu’est-ce qu’un îlot de chaleur ?

Selon Santé Canada, un îlot de chaleur apparaît lorsque la «couverture végétale est peu présente et qu’il y a un pourcentage élevé de surfaces opaques et foncées.» Les toitures goudronnées, les routes asphaltées et les aires de stationnement sont des endroits propices à la formation de ces zones chaudes.

Ces surfaces absorbent les rayons du soleil et diffusent lentement la chaleur, ce qui fait monter la température de l’air.

Selon l’Institut national de santé publique (INSPQ), un îlot de chaleur urbain représente la différence de température entre les milieux urbains et les zones rurales environnantes. Dans certains de ces secteurs, elle peut être supérieure de 10 à 12 degrés à celle en zone fraîche. De plus, les variations peuvent être quotidiennes en fonction des conditions météorologiques et des saisons.

Impact

Les impacts des îlots de chaleurs sont nombreux, autant au niveau humain qu’environnemental. Ils sont également plus importants dans le cas de canicules. L’INSPQ qu’ils peuvent être responsables d’une augmentation de la mortalité, provoquer des inconforts, des faiblesses, des troubles de la conscience, des crampes ou des coups de chaleur.

Ils contribuent à la formation de smog, à la détérioration de la qualité de l’air intérieur, une hausse de la demande énergétique et d’eau potable.

 

Les plus lus

Dons de terrains à Val-Alain

SOCIÉTÉ. Le marché résidentiel hypercompétitif actuel ne favorise pas les premiers acheteurs et ceux qui ne peuvent pas faire de surenchère sur une maison. C’est avec cette idée en tête que la Corporation de développement économique (CDE) de Val-Alain a récemment lancé son programme de don de terrains.

De généreux Apollinairois

SOCIÉTÉ. Touchés par la crise humanitaire qui se déroule en Ukraine, trois Apollinairois ont uni leurs forces pour trouver des familles d’accueil dans la municipalité afin d’héberger des réfugiés. Jusqu’à présent, ils ont recruté six familles et en recherchent d’autres puisque les premiers Ukrainiens devraient arriver sous peu.

Saint-Narcisse: Michel Barrette porte-parole de la fin de semaine d’époque

SOCIÉTÉ. Les fêtes du 150e anniversaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage se poursuivront du 20 au 22 mai prochains avec la Fin de semaine d’époque. Pour l’occasion, le comité organisateur a réussi à recruter un porte-parole de taille, l’humoriste et comédien Michel Barrette.

Une Apollinairoise gagne 80 000 $ à La Poule aux œufs d’or

SOCIÉTÉ. L’émission La Poule aux œufs d’or a fait une gagnante dans la région le 24 avril dernier. L’Apollinairoise Sandra Lévesque a remporté 80 000 $ au jeu télévisé.

Un revers en cour pour le RCSCCBE

SOCIÉTÉ. Le Regroupement des citoyens de Sainte-Croix contre le bruit excessif (RCSCCBE) a échoué dans sa tentative de faire suspendre temporairement le nouveau règlement encadrant l’exploitation de la piste de course. Le juge Pierre Ouellet, de la Cour supérieure du Québec, a rendu sa décision le 4 mai dernier.

Ouvrir sa maison à des Ukrainiens

SOCIÉTÉ. Une famille ukrainienne pourrait bientôt trouver refuge à Leclercville. Citoyen engagé, Normand Beaudet partage son temps entre Blainville et Leclercville. Propriétaire d’une résidence dans chacune des municipalités, il trouvait approprié d’offrir un toit à une famille qui a fui l'Ukraine. C’est Leclercville qu'elle a choisi comme terre d’accueil et elle devrait arriver prochainement.

Ils immortalisent les églises

PATRIMOINE. Passionnés d’histoire, de patrimoine et d’architecture, Sylvain Piché et Yves Coulombe parcourent les églises de la province. Avec leur chaîne YouTube et leur site Internet Sur la route de nos églises, ils immortalisent à l’aide de courts métrages, ce qu’ils appellent les «châteaux du Québec». Ils étaient de passage dans la région à la fin du mois d’avril pour filmer certaines des égli...

Saint-Apollinaire de la végétation pour combattre les îlots de chaleurs

ENVIRONNEMENT. Bien que la MRC de Lotbinière se trouve en milieu rural, elle n’est pas exempte d’îlots de chaleurs. Dans le but d’atténuer les effets provoqués par l’une de ces surfaces dépourvues de couvert végétal, la Municipalité de Saint-Apollinaire et le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA) participent à l’initiative Sous les pavés qui mènera à l’aménagement, cet a...

Collectionneur de l'histoire

PATRIMOINE. L’Agapitois André Gingras est un passionné d’histoire et plus particulièrement de celle de son village. Au fil des années, il a réuni des tonnes de documents, de photos d’époque, de journaux, de livres, etc. liés à l’histoire de Saint-Agapit.

Charge mentale: un travail invisible qui pèse lourd

SANTÉ. La charge mentale définit tout le travail invisible d’organisation et de gestion de la vie familiale et professionnelle ainsi que l’implication émotionnelle auquel est confronté un individu. Ce sont souvent les femmes qui doivent composer avec cette gymnastique complexe et le contexte sociosanitaire dans lequel la société est plongée depuis deux ans n’a fait que l’alourdir. C’est le princip...