(Crédit photo : Alexandre Bellemare)

C’est dans la cour arrière de l’organisme Deuil-Jeunesse de Québec qu’a été inauguré le jardin commémoratif de Norah et Romy Carpentier, le 6 octobre dernier. À l’image des intérêts des deux fillettes lévisiennes décédées à l’été 2020, le jardin sera un lieu d’intervention et réconfortant pour la clientèle endeuillée de Deuil-Jeunesse.

Le projet, dont le plan avait été présenté le 30 mars dernier, comprend un coin feu, un espace pour dessiner à la craie, un endroit lounge sous une pergola, une maison de poupées, des balançoires et, notamment, une grande girafe, emblème de Deuil-Jeunesse, ainsi que plusieurs autres petits clins d’œil aux passe-temps préférés de Norah et Romy.

«Quand j’entre dans le jardin, ce n’est pas un simple jardin que je vois, c’est le côté ludique de mes filles. Assises sur leur nuage, je suis certaine qu’elles disent : ‘’Regarde maman, des cubes Minecraft, sors les guimauves on va se faire un feu. Où est mon bébé blanc, il faudrait que je l’apporte dans la maison de poupées’’. Je tiens à remercier tous les partenaires et tous les donateurs de nous avoir aidés dans le moment où j’avais le plus besoin de les faire vivre à jamais», a émotivement soutenu Amélie Lemieux, maman de Norah et Romy.

C’est grâce aux nombreux donateurs et partenaires que le Jardin Norah et Romy a pu être construit et ce dernier servira à apaiser le cœur de nombreuses familles endeuillées. «Le jardin est maintenant un lieu de recueillement pour petits et grands de notre organisme qui traversent des moments souffrants. Les familles de Deuil-Jeunesse peuvent venir se recueillir dans un jardin rempli d’amour», a expliqué Josée Masson, fondatrice, présidente et directrice générale de Deuil-Jeunesse.

Un projet soutenu par une mère impliquée

En novembre 2020, Amélie Lemieux a décidé de partager son histoire via la plateforme de Deuil-Jeunesse. La Lévisienne et l’organisme ont produit une vidéo pour sensibiliser la population à la cause et aux services de Deuil-Jeunesse, cette dernière a été visionnée plus de 130 000 fois.

«Ensemble, nous voulions partager à quel point les services de Deuil-Jeunesse, trop méconnus malheureusement, étaient importants pour elle comme pour ceux et celles qui vivent des deuils et des pertes», a souligné Mme Masson.

C’est avec l’envie d’offrir un hommage et une douceur à Mme Lemieux que Deuil-Jeunesse a sollicité l’appui de donateurs et de partenaires pour la réalisation de cet important projet. Ces derniers ont répondu en grand nombre, notamment dans la cadre de l’initiative MardiJeDonne.

Pour l’organisme de Québec, le Jardin Norah et Romy sera à jamais «un espace de confiance et d’émotions» où tous ceux qui vivent un deuil difficile pourront se recueillir dans le respect.

Les plus lus

L’épopée du manoir de Tilly dans un livre

PATRIMOINE. Après plusieurs mois de recherche, Jean-Louis Lessard et Jean-Yves Dionne, deux membres de la Société du patrimoine de Saint-Antoine-de-Tilly, ont récemment accouché de leur nouvel ouvrage, Le Manoir de Tilly. Avec ce livre, les deux Antoniens veulent faire redécouvrir le bâtiment vieux de 235 ans et les personnes qui ont animé l’imposant édifice au cours de son histoire.

Le Jardin Norah et Romy inauguré

C’est dans la cour arrière de l’organisme Deuil-Jeunesse de Québec qu’a été inauguré le jardin commémoratif de Norah et Romy Carpentier, le 6 octobre dernier. À l’image des intérêts des deux fillettes lévisiennes décédées à l’été 2020, le jardin sera un lieu d’intervention et réconfortant pour la clientèle endeuillée de Deuil-Jeunesse.

Saint-Agapit reçoit près de 10 000 $ des Lions pour sa politique de l’arbre

ENVIRONNEMENT. Saint-Agapit a obtenu un important coup de pouce de la part des clubs Lions. L’organisation a investi 9 500 $ pour la plantation de 100 arbres sur le territoire de la municipalité l’an prochain. Avec une contribution de la Municipalité de 3 500 $, ce sont donc 13 000 $ qui seront consacrés à ce projet d’envergure.

COVID-19 : la Santé publique régionale tire la sonnette d'alarme

SANTÉ. Par voie de communiqué, la Direction régionale de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a partagé son inquiétude face à la détérioration de la situation épidémiologique de la région.

Bris de service à prévoir à l’APHL

SOCIÉTÉ. La pénurie de main-d’œuvre affecte durement l’Association des personnes handicapées de Lotbinière (APHL). Une démission imprévue plonge l’organisation dans une fâcheuse situation où elle est forcée d’interrompre certains de ses services et pourrait en arrêter d’autres dans un proche avenir.

Importante hausse des nouveaux cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a notamment rapporté une importante hausse du nombre de nouveaux cas de COVID-19, dans son bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié mardi. La majorité des nouvelles infections ont été découvertes en Beauce.

COVID-19 : légère augmentation des hospitalisations dans la région

SANTÉ. Dans son plus récent bilan régional sur l'évolution de la pandémie, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé jeudi que de nouvelles personnes ont dû être hospitalisées dans la région en raison de la COVID-19.

Santé : l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis à éviter, la situation épidémiologique encore stable

SANTÉ. Si la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches n'a pas trop changé, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a lancé un appel aux citoyens, dans son bilan régional publié mercredi. L'organisation demande en effet aux gens de la région d'éviter l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis si leur état de santé ne nécessite pas une intervention ur...

COVID-19 : nouvelle augmentation des hospitalisations dans la région

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a constaté au cours de la fin de semaine une augmentation du nombre de personnes hospitalisées dans la région en raison de la COVID-19. C'est notamment ce qu'on peut apprendre dans le plus récent bilan régional sur l'évolution de la pandémie préparé par l'organisme.

Faire le point sur l’offre alimentaire

SOCIÉTÉ. Le Centre-Femmes de Lotbinière veut faire le point sur les habitudes de consommation alimentaire des citoyens de la région. Pour y arriver, l’organisation veut, entre autres, consulter la population de la MRC de Lotbinière par le biais d’un sondage mis en ligne sur son site Internet et accessible jusqu’au 23 octobre.