(Crédit photo : Mélanie Labrecque)

ENVIRONNEMENT. Saint-Agapit a obtenu un important coup de pouce de la part des clubs Lions. L’organisation a investi 9 500 $ pour la plantation de 100 arbres sur le territoire de la municipalité l’an prochain. Avec une contribution de la Municipalité de 3 500 $, ce sont donc 13 000 $ qui seront consacrés à ce projet d’envergure.

«Dans le cadre des célébrations du centenaire des Lions du Canada, le Lions Clubs International offrait la possibilité aux clubs de recevoir une subvention de 6 500 $ pour des projets à caractère environnemental. Tous les districts pouvaient soumettre un projet. J’ai proposé à notre club la plantation d’arbres dans notre communauté», a mentionné le responsable de l’environnement du Club Lions de Saint-Agapit. L'organisation locale a contribué à hauteur de 3 000 $.

L’approche auprès de la Municipalité s’est faite facilement puisqu’elle préparait à l’époque sa politique de l’arbre qui a été adoptée en 2020. Elle vise, entre autres, à augmenter le couvert végétal de Saint-Agapit.

Elle veut aussi, «par des actions ciblées et concertées, participer à l’éducation de la communauté à la conservation et à la promotion de l’arbre, un élément essentiel à l’amélioration de la qualité de vie des citoyens de Saint-Agapit», a expliqué le conseiller municipal, Pierre Audesse.

D’ailleurs, depuis sa mise en place, la popularité du programme ne s’essouffle pas. D’après le maire, Yves Gingras, la Municipalité a planté 41 arbres à l’automne 2020, 64 arbres au printemps 2021 et cet automne ce seront 100 arbres qui seront mis en terre à Saint-Agapit.

«Nous sommes heureux de pouvoir dire que Saint-Agapit est la première municipalité de la MRC de Lotbinière à avoir adopté une telle politique. Elle est issue d’un travail concerté entre des consultants externes et plusieurs employés municipaux.»

Une prochaine étape du projet permettra à la municipalité de faire la plantation d’arbres dans des espaces publics, poursuit M. Gingras. Plusieurs seront situés près du nouveau pumptrack et des jeux d’eau. À la fin des travaux d’aménagement, ce sont une trentaine d’arbres qui seront plantés.

Plusieurs essences

Les arbres plantés ne sont pas des arbrisseaux de quelques centimètres. Au contraire, les arbres ont déjà quelques années et sont beaucoup plus grands et résistants. La municipalité en fait la distribution, par quartier, en lançant des appels aux citoyens par le journal municipal.

Les intéressés peuvent choisir l'arbre qui leur sera donné gratuitement entre huit essences : l’amélanchier du Canada, l’amélanchier glabre, l’érable de l’Amur, l’érable rouge, le lilas japonais, le micocoulier occidental, l’orme accolade et l’ostryer de virginie. Par la suite, des employés municipaux se chargent de la plantation et offrent des conseils aux citoyens pour assurer la survie de leur arbre. Un partenariat avec BMR permet à la municipalité de se procurer les arbres à moindre coût.

«Il y avait une subvention de disponible, mais encore faut-il avoir un projet pour être capable d’aller la chercher. Vous avez été en mesure de le faire, mais vous l’avez fait de façon exceptionnelle parce que vous avez marié vos forces ensemble avec les gens de la municipalité et de BMR ce qui a permis de mener le projet à bien», a soutenu le Gouverneur du district U-2, Marc-André Paré.

 

Les plus lus

L’épopée du manoir de Tilly dans un livre

PATRIMOINE. Après plusieurs mois de recherche, Jean-Louis Lessard et Jean-Yves Dionne, deux membres de la Société du patrimoine de Saint-Antoine-de-Tilly, ont récemment accouché de leur nouvel ouvrage, Le Manoir de Tilly. Avec ce livre, les deux Antoniens veulent faire redécouvrir le bâtiment vieux de 235 ans et les personnes qui ont animé l’imposant édifice au cours de son histoire.

Le Jardin Norah et Romy inauguré

C’est dans la cour arrière de l’organisme Deuil-Jeunesse de Québec qu’a été inauguré le jardin commémoratif de Norah et Romy Carpentier, le 6 octobre dernier. À l’image des intérêts des deux fillettes lévisiennes décédées à l’été 2020, le jardin sera un lieu d’intervention et réconfortant pour la clientèle endeuillée de Deuil-Jeunesse.

Saint-Agapit reçoit près de 10 000 $ des Lions pour sa politique de l’arbre

ENVIRONNEMENT. Saint-Agapit a obtenu un important coup de pouce de la part des clubs Lions. L’organisation a investi 9 500 $ pour la plantation de 100 arbres sur le territoire de la municipalité l’an prochain. Avec une contribution de la Municipalité de 3 500 $, ce sont donc 13 000 $ qui seront consacrés à ce projet d’envergure.

COVID-19 : la Santé publique régionale tire la sonnette d'alarme

SANTÉ. Par voie de communiqué, la Direction régionale de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a partagé son inquiétude face à la détérioration de la situation épidémiologique de la région.

Bris de service à prévoir à l’APHL

SOCIÉTÉ. La pénurie de main-d’œuvre affecte durement l’Association des personnes handicapées de Lotbinière (APHL). Une démission imprévue plonge l’organisation dans une fâcheuse situation où elle est forcée d’interrompre certains de ses services et pourrait en arrêter d’autres dans un proche avenir.

Importante hausse des nouveaux cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a notamment rapporté une importante hausse du nombre de nouveaux cas de COVID-19, dans son bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié mardi. La majorité des nouvelles infections ont été découvertes en Beauce.

COVID-19 : légère augmentation des hospitalisations dans la région

SANTÉ. Dans son plus récent bilan régional sur l'évolution de la pandémie, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé jeudi que de nouvelles personnes ont dû être hospitalisées dans la région en raison de la COVID-19.

Santé : l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis à éviter, la situation épidémiologique encore stable

SANTÉ. Si la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches n'a pas trop changé, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a lancé un appel aux citoyens, dans son bilan régional publié mercredi. L'organisation demande en effet aux gens de la région d'éviter l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis si leur état de santé ne nécessite pas une intervention ur...

COVID-19 : nouvelle augmentation des hospitalisations dans la région

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a constaté au cours de la fin de semaine une augmentation du nombre de personnes hospitalisées dans la région en raison de la COVID-19. C'est notamment ce qu'on peut apprendre dans le plus récent bilan régional sur l'évolution de la pandémie préparé par l'organisme.

Faire le point sur l’offre alimentaire

SOCIÉTÉ. Le Centre-Femmes de Lotbinière veut faire le point sur les habitudes de consommation alimentaire des citoyens de la région. Pour y arriver, l’organisation veut, entre autres, consulter la population de la MRC de Lotbinière par le biais d’un sondage mis en ligne sur son site Internet et accessible jusqu’au 23 octobre.