(Crédit photo : Gilles Boutin)

FAITS DIVERS. Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a fait savoir, le 3 février, qu’il avait terminé son enquête sur les circonstances qui ont mené à la mort d’un Agapitois le 4 octobre dernier. Le rapport est entre les mains du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) depuis le 21 janvier.

L’homme de 41 ans est décédé à la suite d’une intervention policière de la Sûreté du Québec. Puisqu’un corps policier était en cause, l’enquête a été confiée au BEI. Des policiers du Service de police de la Ville de Montréal ont apporté leur soutien dans sa réalisation.

C’est sur la base du rapport remis que le DPCP prendra la décision de porter ou non des accusations contre les policiers impliqués.

Par ailleurs, le BEI rappelle que le rapport ne sera pas rendu public puisqu’il contient des renseignements sensibles et nominatifs, des déclarations des personnes impliquées et des témoins ainsi que des éléments de preuve.

Retour sur les faits

Selon les informations rendues publiques par le BEI, l’enquête a démontré que les événements qui ont mené au décès se sont déroulés pendant la nuit du 4 octobre. Le tout a commencé vers 1h43 par un simple appel de citoyen au 911 pour signaler un véhicule abandonné. La même personne a rappelé quelques minutes plus tard pour signaler des bruits s’apparentant à des tirs d’arme à feu. C’est à partir de ce moment que s’est enclenchée la série d’événements qui ont mené au décès du quarantenaire.

La chasse à l’homme nocturne a été ponctuée de contacts entre l’homme et les agents de la paix ainsi que de tirs vers les policiers. Le groupe tactique d’intervention (GTI) a été appelé en renfort. En début de matinée, l’homme avait regagné son domicile. Vers 7h35, un périmètre de sécurité a été érigé et les voisins évacués. Pendant l’évacuation, l’homme a tiré des coups de feu à travers les fenêtres de sa résidence. Vers 8h31, il sort brièvement par la porte pour faire feu en direction des agents qui se trouvent à droite de sa résidence.

«Vers 08 h 50, l’homme sort à nouveau par la porte avant de sa résidence et lève son arme en direction des agents qui sont à gauche de son domicile. Les policiers du GTI font alors feu en direction de l’homme. Ce dernier est atteint par un tir et tombe au sol, à l’intérieur de la résidence. Des policiers lui prodiguent les premiers soins jusqu’à l’arrivée des ambulanciers. L’homme est transporté à l’hôpital où son décès sera constaté», peut-on lire dans le récit des événements fait par le BEI.

 

 

Les plus lus

Un quinquagénaire de Sainte-Croix porté disparu

La Sûreté du Québec (SQ) a demandé l’aide de la population, le 8 février, afin de retrouver Michel-Paul Belleau, un résident de Sainte-Croix âgé de 53 ans.

Garage rasé par les flammes à Sainte-Croix

FAITS DIVERS. Les pompiers de Sainte-Croix ont été appelés à intervenir pour contenir un incendie survenu tôt ce matin, dans un garage résidentiel du rang du Petit-Village.

Maison rasée par les flammes à Saint-Apollinaire

FAITS DIVERS. Une résidence de Saint-Apollinaire a complètement été rasée par les flammes dans la soirée du 15 février.

La semaine policière en bref

FAITS DIVERS. Le Centre de services de Pont-Rouge de la Sûreté du Québec a publié un bilan des activités et opérations qui se sont tenues sur son territoire qui comprend la MRC de Lotbinière. Voici ce qui a retenu l’attention des agents de la paix pour la semaine du 11 février.

La semaine policière en bref

FAITS DIVERS. Le Centre de services de Pont-Rouge de la Sûreté du Québec a publié un bilan des activités et opérations qui se sont tenues sur son territoire qui comprend la MRC de Lotbinière. Voici ce qui a retenu l’attention des agents de la paix pour la semaine du 4 février.

Des interventions policières adaptées à la semaine de relâche

FAITS DIVERS. En réponse aux directives gouvernementales émises pour contrer la propagation du coronavirus (COVID-19), la Sûreté du Québec a fait savoir par voie de communiqué qu’elle adaptera ses interventions policières sur l’ensemble du territoire québécois pour la période du 26 février au 7 mars.

La semaine policière en bref

FAITS DIVERS. Le Centre de services de Pont-Rouge de la Sûreté du Québec a publié un bilan des activités et opérations qui se sont tenues sur son territoire qui comprend la MRC de Lotbinière. Voici ce qui a retenu l’attention des agents de la paix pour la semaine du 25 février.

Un mois pour prévenir les fraudes

PRÉVENTION. C’est sous le thème «Flairez l’arnaque» que se déroule en mars la 17e édition du Mois de la prévention de la fraude. Cette année, la Sûreté du Québec (SQ) y participe en collaboration avec la Banque du Canada et d’autres partenairesm dont le Forum de prévention de la fraude (qui regroupe le Centre antifraude du Canada, la Gendarmerie royale du Canada et le Bureau de la concurrence).