(Crédit photo: Archives)

ÉCONOMIE. Malgré la pandémie de la COVID-19, le Carrefour emploi Lotbinière n’a pas chômé en 2020-2021. L’organisation d’aide à l’emploi a mené plus de 2 000 interventions auprès de sa clientèle et accueilli 392 nouveaux clients.

Parmi ceux-ci, un peu plus de la moitié, soit 208, a fait appel aux services d’aide à l’emploi. On comptait 140 femmes et 68 hommes qui ont participé à 1 118 rencontres. Du nombre, 26 % étaient âgés de 35 ans et plus et 34 % avaient entre 16 et 20 ans.

«L’année 2020-2021 a été marquante par un soutien personnalisé à la clientèle que ce soit en présentiel ou en virtuel, nous avons accompagné tout le monde. Notre présence sur le territoire de la MRC Lotbinière confirme notre leadership dans le domaine de l’employabilité, la réinsertion en emploi, la persévérance scolaire, la sensibilisation de l’entrepreneuriat, l’implication sociale, le retour des jeunes en région ainsi que l’accueil et l’intégration des personnes issues de l’immigration», a indiqué la directrice de l’organisation, Huguette Charest, dans le rapport annuel.

De plus, 113 partenaires ont contribué aux réussites de cette année. Afin de répondre adéquatement aux demandes de la population en face à face ou virtuellement, l’organisme a dû embaucher du personnel passant de 10 à 18 employés.

Soutien à l’immigration

Le CEL est également l’organisme chargé d’accompagner les personnes issues de l’immigration dans leur intégration dans la région. Au cours de la dernière année, 161 personnes (44 femmes et 117 hommes) ont profité de 1 612 heures d’aide.

Parmi les personnes qui ont été soutenues, on retrouvait 122 travailleurs temporaires, 19 résidents permanents, 13 demandeurs d’asile, 4 citoyens canadiens naturalisés et 3 étudiants étrangers.

Afin de faciliter leur intégration, le CEL a mis sur pied de nombreuses activités et initiatives dont un accompagnement personnalisé, des activités de réseautage et de rapprochement interculturel, une vidéo de bienvenue des maires, une carte des services des municipalités et le projet Génération inclusion.

Par ailleurs, le CEL a rejoint 900 personnes lors d’ateliers et des formations. L’organisme a tenu 37 ateliers en milieu scolaire auprès de 172 étudiants. Aussi, 28 jeunes ont été accompagnés et soutenus pour la réussite éducative. De plus, l’atelier Mes finances, mes choix a été donné à 53 reprises.

Dans le cadre du programme Place aux jeunes, le CEL a noté 17 migrations réussies et 20 suivis à distances. De plus, quatre visites exploratoires ont eu lieu en présentiel et une de façon virtuelle.

Les défis pour la prochaine année

L’assemblée générale a aussi été l’occasion pour le CEL de définir les orientations à prendre pour 2021-2022.

Ces défis se déclinent en quatre axes. D’abord, l’accent sera mis sur la clientèle pour développer de nouvelles stratégies de recrutement de la clientèle et assurer l’accessibilité des services. Le CEL veut aussi faire connaître ses services auprès des entreprises de Lotbinière, les soutenir dans l’accueil l’intégration et la rétention de nouveaux employés.

L’organisation veut également agir en complémentarité avec les partenaires présents sur le terrain et poursuivre ses démarches pour le financement des services en employabilité pour la clientèle de plus de 35 ans. Enfin, au niveau de ses employés, le CEL veut supporter ses membres dans la réalisation de leurs différents mandats et leur offrir des activités permettant le maintien et l’acquisition de nouvelles expertises.

 

 

Les plus lus

Pénurie de main-d’œuvre : la TREMCA revient à la charge

ÉCONOMIE. La Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) a rencontré, le 14 septembre, les candidats de quatre des cinq principaux partis politiques de la Chaudière-Appalaches. Ils les ont sensibilisés à l’importance d’adopter des mesures tangibles pour assurer la pérennité de l’économie et contrer la pénurie de main-d’œuvre.