La planche d’équilibre pour les enfants est l’un des produits développés par T concept. (Crédit photo : Courtoisie)

ÉCONOMIE. Depuis un an, la pandémie de COVID-19 en fait voir de toutes les couleurs aux entrepreneurs québécois. Dans ce contexte, lancer une nouvelle entreprise peut représenter un frein pour certains et un important défi pour d’autres. Jimmy Trépanier de Saint-Flavien s’est lancé dans cette aventure au printemps dernier et la petite entreprise qui comptait au départ quelques clients dans la MRC de Lotbinière fait maintenant des livraisons dans plusieurs provinces canadiennes et aux États-Unis.

C’est un peu par hasard que l’aventure de T concept a vu le jour au printemps 2020, se souvient Jimmy Trépanier. L’entreprise fabrique et vend des produits de bois destinés aux adultes, mais aussi aux enfants.

«Ma conjointe et moi n’étions pas du tout dans le domaine. On a acheté une machine de découpe pour la remettre en état et la revendre. Finalement, nous avons commencé à travailler un peu avec elle et à mettre ce qu’on faisait en vente», a-t-il raconté.

Avec le temps, ils ont développé la passion du travail du bois et l’envie d’aller plus loin dans cette aventure.

«J’ai toujours eu la fibre entrepreneuriale. Constater qu’il était possible d’avoir des contrats m’a donné envie de pousser de plus en plus dans cette direction. De plus nous touchons un vaste marché qui a encore beaucoup de place pour se développer. Nous avons fait un peu de publicité, le bouche-à-oreille s’en est mêlé. Finalement, nous avons monté une équipe pour répondre à la demande.»

Graduellement, cette demande a augmenté au point où la grange familiale n’était plus suffisamment grande pour accueillir la production. Une usine de 10 000 pieds carrés leur permet maintenant de répondre à une demande qui a commencé à croître à l’été.

Les ventes de T concept ont traversé les frontières de la MRC de Lotbinière. Même si elles se font principalement au Québec, l’entreprise envoie des articles en Ontario et d’autres provinces canadiennes, aux États-Unis, ainsi que dans quelques pays européens.

«Dans notre créneau, nous sommes l’un des seuls qui s’affiche comme 100 % canadiens, je crois que ça fait une différence. On le voit avec le mouvement axé sur l’achat local. De plus, il y a le côté écologique que représentent les produits en bois, Aussi, même si tout est fait au Québec, qu’on s’approvisionne auprès de fournisseurs locaux, nous sommes capables d’être compétitif.»

Défis

Malgré l’incertitude créée par le contexte économique actuel, M. Trépanier dit ne pas entretenir de grandes craintes face à l’avenir. Le fait d’être une entreprise en démarrage n’apporte pas les inquiétudes liées à des objectifs de performance.

«Mois après mois, semaines après semaines nous réussissons à augmenter nos ventes, tout ça sans pousser plus. Oui, c’est un stress, mais on ne peut pas se comparer aux années précédentes puisqu’il n’y en a pas», précise-t-il, ajoutant qu’il fera tout ce qu’il faut pour s’adapter.

Un autre défi, celui de plusieurs entreprises du territoire, est celui du recrutement de main-d’œuvre qualifiée. Actuellement, 12 personnes travaillent à l’usine de Saint-Flavien. La croissance de l’entreprise engendre donc des besoins de personnel. D’ailleurs, un processus d’embauche devrait démarrer prochainement.

 

Les plus lus

Plan d’action de 120 M$ pour relancer la construction

ÉCONOMIE. Le gouvernement du Québec a annoncé, le 21 mars, son plan de relance du secteur de la construction. La présidente du Conseil du Trésor, Sonia LeBel, a confirmé une aide de 120 M$.

Nouvelle stratégie de recrutement chez PG

ÉCONOMIE. Afin de se démarquer auprès des chercheurs d’emplois de la région, Plancher PG, de Saint-Édouard-de-Lotbinière a repensé sa façon de recruter du personnel. Misant sur la création d’un sentiment d’appartenance, la campagne As-tu l’ADN PG? a été lancée le 18 mars.

Les lauréats du Défi OSEntreprendre dévoilés

ÉCONOMIE. Les lauréats locaux du Défi OSEntreprendre du volet Création d’entreprise ont été dévoilés le 8 avril dernier. Dans la MRC de Lotbinière, cinq entrepreneurs représenteront la MRC le 28 avril prochain à l’occasion du gala régional de la Chaudière-Appalaches.

Construction : une mesure qui inquiète l’industrie du bois

ÉCONOMIE. Le 21 mars dernier, le gouvernement annonçait un plan de 120 M$ pour stimuler l’industrie de la construction. Ce plan qui est composé d’une série de mesures, notamment sur la disponibilité de la main-d’œuvre, inquiète les représentants de l’industrie du bois qui craignent un déplacement de certains groupes d'employés vers les chantiers de construction, dès le 26 avril.

L’ensemble de la MRC connectée à Internet haute vitesse d’ici 2022

TECHNOLOGIE. L’ensemble des municipalités de la MRC de Lotbinière devraient être connectées à Internet haute vitesse d’ici septembre 2022. Les gouvernements du Québec et du Canada ainsi que Telus et Sogetel ont confirmé aujourd’hui le branchement au réseau de 8 000 foyers dans la Chaudière-Appalaches, dont ceux de 10 municipalités de la MRC de Lotbinière.

Les ventes de résidences en augmentation dans la MRC de Lotbinière

ÉCONOMIE. La MRC de Lotbinière n’échappe pas à l’effervescence que connaît le marché immobilier au Québec. En mars 2021, le nombre de propriétés résidentielles qui ont été vendues a augmenté de 33 % par rapport à mars 2020, selon des statistiques compilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec.

Un deuxième Zoom entre elles pour les femmes entrepreneures

ÉCONOMIE. Malgré la pandémie, les femmes entrepreneures de la MRC de Lotbinière pourront se réunir et faire du réseautage à l’occasion du Zoom entre elles. L’événement virtuel aura lieu le 15 avril, de 9h à 10h. Il s’agit du second événement virtuel ainsi que de la 37e activité organisée par le Comité des femmes entrepreneures de Lotbinière.

Prolongation de l’aide pour soutenir les entreprises

ÉCONOMIE. Le 9 avril dernier, le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, a confirmé la prolongation des mesures de l’Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AREM).