Le propriétaire du Domaine du Radar, Richard St-Laurent. (Crédit photo : Archives)

TOURISME. Les normes sanitaires imposées par le gouvernement changent la donne dans l’industrie touristique. Le Domaine du Radar de Saint-Sylvestre n’y échappe pas, la COVID-19 aura un impact bien réel sur les activités estivales à venir.

En avril, le gouvernement du Québec demandait l’annulation de tous les événements culturels et sportifs jusqu’au 31 août. Or, depuis quelques années, le Domaine du Radar est l’hôte de deux rassemblements de course à pied d’envergure : Mud Girl (juillet) et Prison Break (août).

À eux deux, ces événements attirent plus de 15 000 participants et visiteurs dans la région chaque été. «Plusieurs avaient déjà réservé un chalet et pour certains, il y a un an. Tout est annulé et j’ai dû les rembourser», a déploré le propriétaire de la base de plein air, Richard St-Laurent. Son entreprise ainsi que la région immédiate seront donc privées des importantes retombées économiques générées par ces événements. Heureusement, mentionne-t-il, la tenue des deux courses a été confirmée pour 2021.

Tout n’est pas perdu du côté des grands rassemblements. L’événement El Campo, qui réunit des propriétaires de vans doit toujours avoir lieu pendant la fin de semaine de la fête du Travail. «C’est l’un des plus gros rassemblements en Amérique du Nord, a noté Richard St-Laurent. Puisque c’est un événement de camping, je crois que ce sera plus facilement réalisable.» Environ 400 propriétaires de véhicules (récréatifs) et un millier de personnes sont attendus pour cet événement.

Camping

La bonne nouvelle réside toutefois dans l’intérêt renouvelé des familles envers le camping. Le téléphone ne dérougit pas depuis la réouverture officielle des campings, le 1er juin. Richard St-Laurent se dit très optimiste de ce côté.

«Les gens veulent venir ici pour de longs séjours. La petite famille qui se rend habituellement à Old Orchard ne pourra pas y aller cet été. Elle regarde pour passer ce temps ailleurs et on est sollicité pour six à sept nuitées.»

Il espère que ce regain de popularité dans le camping lui permettra de compenser les pertes liées à l’annulation des événements de courses. En plus des terrains de camping, il offre la location d’installations permanentes : chalets, mini-maisons et coolbox.

Afin de rendre le site plus convivial, des travaux ont été effectués dans le lac et M. St-Laurent s’est procuré une cantine mobile pour donner un service de restauration à ceux qui s’y baigneront. Par contre, il ne sait toujours pas s’il pourra offrir les visites guidées du site en autobus ou encore ouvrir ses pistes d’hébertisme.

Projets sur pause

L’arrêt de l’industrie de la construction et la fermeture des frontières retarderont d’un an l’installation de la structure de luge sur rail et les travaux de réaménagement du bunker. Ils auraient dû commencer en avril. De façon réaliste, M. St-Laurent croit qu’ils pourront débuter cet automne afin que le tout soit prêt pour la saison touristique 2021.

Aide réclamée

Richard St-Laurent estime qu’il encaissera des pertes de 30 % de son chiffre d’affaires cet été, et ce, même si le camping fonctionne à plein régime.

Il espère que les gouvernements seront au rendez-vous afin de soutenir l’industrie touristique. Jusqu'à présent, il n’existe aucun programme d’aide spécifique.

Il s’est bien prévalu des différents prêts accordés par les gouvernements, mais ils devront être remboursés, rappelle-t-il. «Le prêt de 40 000 $ du gouvernement fédéral me sert actuellement à financer les salaires de mes employés en attendant que je reçoive le versement de la subvention salariale.»

Heureusement, a-t-il expliqué, son entreprise se trouve en bonne posture. Chaque année, il enregistre des hausses notables de la fréquentation. «Cet hiver, j’ai noté une augmentation de 30 % de mon chiffre d’affaires en ayant commencé deux semaines plus tard et terminé deux semaines plus tôt. C’était la même chose l’année dernière, l’augmentation était aussi importante.»

À lire aussi: Il y aura une saison touristique dans Lotbinière

Des acteurs touristiques de la région veulent un soutien financier

 

Les plus lus

Plus de 1 M$ en aide pour les PME de la MRC de Lotbinière

ÉCONOMIE. Le gouvernement fédéral a dévoilé aujourd’hui les détails concernant la distribution du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR). Une enveloppe de 5,2 M$ a été accordée à l’ensemble des Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et aux Centres d’aide aux entreprises (CAE) de Chaudière-Appalaches.

Il y aura une saison touristique dans Lotbinière

ÉCONOMIE. Sans festivals, tournois et événements, la saison touristique 2020 sera très différente des précédentes. Malgré ce contexte particulier, Tourisme Lotbinière garde le cap et estime que les visiteurs devraient y trouver leur compte.

La route des alcools lance sa deuxième saison

TOURISME. À l’aube des vacances estivales, les producteurs d’alcool de la MRC de Lotbinière ont lancé la deuxième saison de la Route des alcools d’ici. Cette année, 10 producteurs, 3 de plus que l’année dernière, font partie de l’aventure.

Un été pas comme les autres

TOURISME. Les normes sanitaires imposées par le gouvernement changent la donne dans l’industrie touristique. Le Domaine du Radar de Saint-Sylvestre n’y échappe pas, la COVID-19 aura un impact bien réel sur les activités estivales à venir.

Des acteurs touristiques de la région veulent un soutien financier

ÉCONOMIE. Par voie de communiqué, Tourisme Chaudière-Appalaches (TCA) a fait savoir, le 4 juin, qu'elle a envoyé une lettre à la ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, afin qu'elle convainque le premier ministre du Québec, François Legault, d'accorder une aide financière aux entreprises touristiques pour compenser les pertes financières et les nouvelles dépenses provoqu...

Des changements réussis pour le Carrefour emploi Lotbinière

EMPLOI. La dernière année a été marquée par le changement au Carrefour emploi Lotbinière (CEL), notamment par l’élargissement de sa mission auprès de tous les chercheurs d’emploi. L’organisation est revenue sur les faits saillants des 12 derniers mois à l’occasion de son assemblée générale annuelle (AGA) tenue le 16 juin, sur la plateforme Zoom.

Création prochaine d’une route des fromages

ÉCONOMIE. Le gouvernement du Québec vient en aide au Conseil des industriels laitiers du Québec en lui accordant une aide financière de 50 000 $. L’argent permettra la mise en place de l’application mobile La Route des fromages du Québec.