Le président du Syndicat des producteurs acéricoles des Appalaches-Beauce-Lotbinière, Francis Lessard. Crédit photo : Courtoisie

ÉCONOMIE. L’hiver relativement clément a permis aux producteurs acéricoles de la région d’avoir des conditions propices à la préparation de la saison à venir. Toutefois, cela n’est pas le gage que la saison 2020 sera excellente.

C’est ce qu’explique d’entrée de jeu le président du Syndicat des producteurs acéricoles des Appalaches-Beauce-Lotbinière, Francis Lessard.

«Les tendances que l’on constate, c’est que lorsqu’il n’y a pas de période de froid, l’eau est un peu moins sucrée. Ce n’est pas le signe d’une bonne ou d’une mauvaise saison. Ce seront les températures dans la saison qui feront foi de tout. […] Selon les prévisions pour les jours à venir, elle devrait probablement débuter vers la mi-mars.»

Dans la MRC de Lotbinière, les érablières situées plus au nord pourraient être influencées par le fleuve et les différents courants d’air qui se déplacent.

«Un printemps comme 2018 a été très bon dans Lotbinière. Un peu plus à l’est, ça n’a pas été le cas. On a été en mesure de voir que le fleuve a donné un coup de main au comté de Lotbinière en amenant une masse d’air qui a aidé la coulée. […] Un printemps très chaud va favoriser les érablières plus à l’est et au nord, alors qu’un printemps froid ce sera l’inverse», a-t-il illustré.

Sur le territoire du Syndicat des producteurs acéricoles des Appalaches-Beauce-Lotbinière, on retrouve près de 1 300 érablières, dont 400 dans la MRC de Lotbinière et 47 sur le territoire de la Seigneurie Joly.

De bonnes conditions

Au cours des cinq dernières années, les conditions météorologiques ont généralement été propices à la production acéricole. En 2019, à l’échelle provinciale, il s’est produit 140 millions de livres de sirop, l’une des meilleures saisons qu’a connue le Québec, a précisé M. Lessard.

Depuis quelques années, l’amélioration des technologies et des techniques de travail, la formation continue combinées à la transformation des conditions climatiques ont un impact positif sur la longueur des coulées. «Les améliorations de notre système de tubulure font en sorte qu’il y a moins de pertes d’efficacité. Nos systèmes de collecte sont meilleurs, nos entailles sont plus étanches, ce qui fait que nos coulées perdurent dans la saison», a-t-il constaté.

Les plus lus

Se réinventer pour faire face à la crise

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise sanitaire, Le Porc de Beaurivage a vu fondre une bonne partie de sa clientèle composée de restaurateurs, de chefs et de bouchers. Toutefois, une décision d’affaires prise l’automne dernier leur permet maintenant de combler une part de ce vide.

Un virage web payant

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise de la COVID-19, certaines entreprises québécoises ont réussi à tirer leur épingle du jeu. C’est notamment le cas de Meubles South Shore. Le fabricant de meubles basé à Sainte-Croix a vu ses ventes en ligne bondir de 90%.

Desjardins investira plus de 160 M$ pour favoriser la relance économique

ÉCONOMIE. Alors que le Québec amorce la reprise de ses activités, le Mouvement Desjardins a annoncé, le 29 avril, la mise en place de diverses initiatives afin de favoriser la relance économique de la Belle Province et de l'Ontario. La coopérative financière basée à Lévis investira notamment 160 M$ pour ce motif.

Les Confections Joly prête pour la reprise des activités

ÉCONOMIE. Au cours des prochains jours et des semaines à venir au Québec, l’économie reprendra graduellement. Toutefois, les entreprises devront respecter des normes sanitaires strictes lors de leur réouverture. De son côté, les Confections Joly est prête à recommencer ses activités.

Aide fédérale en agriculture : insuffisante selon Sollio

AGRICULTURE. Si l’aide de 252 M$ accordée par le gouvernement fédéral au milieu agricole de tout le Canada est saluée, selon plusieurs représentants du milieu elle est «nettement insuffisante». Sollio Groupe Coopératif (anciennement la Coop Fédérée) joint sa voix à plusieurs autres porte-parole du milieu, dont celles de l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Québec et de la Fédération canadien...

Logistik Unicorp produira des millions de blouses pour le secteur médical

ÉCONOMIE. L’entreprise Logistik Unicorp vient tout juste de signer un important contrat avec le gouvernement canadien. Son réseau d’usines et de sous-traitants, une vingtaine en tout, confectionnera des millions de blouses de protection destinées aux travailleurs de la santé de tout le pays.

De nouveaux webinaires pour les entrepreneurs

ÉCONOMIE. La SADC de Lotbinière, le département de développement économique de la MRC de Lotbinière et le Carrefour emploi Lotbinière poursuivent leurs efforts afin d’outiller les entreprises dans la poursuite de leurs affaires en temps de pandémie. Une série de webinaires gratuits sera offerte tous les vendredis du mois de mai.

Prestation travailleurs essentiels : inscription selon le mois de naissance

EMPLOI. Les travailleurs admissibles au Programme incitatif pour la rétention des travailleurs essentiels (PIRTE) pourront déposer leur requête auprès de Revenu Québec dès le 19 mai. Afin d’alléger le processus, un calendrier d’inscriptions en lien avec le mois de naissance a été établi.

Plus de 5M$ aux producteurs de maïs-grain affectés par la crise du propane

AGRICULTURE. La Financière agricole du Québec a confirmé une aide supplémentaire de 5,2 M$ aux producteurs de maïs et de grain. Le versement de l’argent annoncé le 12 mai s’ajoute à un montant déjà confirmé de 60 M$ pour soutenir ceux qui ont été lourdement affectés par la crise du propane de l’automne 2019.