Dana Beaudoin, APE Services d’aide à l’emploi et Éric Sedent, Générations au travail. (Crédit photo : Courtoisie)

ÉCONOMIE. L’embauche et le maintien en emploi des travailleurs expérimentés peuvent être des solutions à privilégier pour contrer la pénurie de main-d’œuvre que connait la région. Il en a été question, le 29 janvier, lors du forum Marché du travail Misons sur les 50 ans et + qui s’est arrêté en Chaudière-Appalaches, à Scott, en Beauce.

En tout, plus de 110 personnes, dirigeants d’entreprises, conseillers en ressources humaines, organisme en employabilité et partenaires du marché du travail ont participé à cette rencontre préparée par l’Association québécoise de Gérontologie et APE Services d’aide à l’emploi.

L’objectif était d’échanger sur les préoccupations et les pistes d’action pour attirer et maintenir en emploi ces travailleurs. «Ils ont des profils professionnels diversifiés, sont prêts et disponibles pour contribuer à l’activité économique de notre région à 55, 60 et même 65 ans et +», a souligné la directrice générale par intérim d’APE Services d’aide à l’emploi, Dana Beaudin. 

Au fil de la journée, plusieurs panélistes se sont succédé au micro et ont abordé les problématiques liées à la rareté de la main d’œuvre, la flexibilité organisationnelle et les coûts sociaux de l’âgisme.

Des représentants d’entreprises de la région ont aussi été invités à prendre la parole afin de partager avec les participants leurs pratiques d’embauche et de rétention.

«Il y a eu quelques programmes d’aménagement du temps de travail promus par le gouvernement du Québec il y a quelques années, mais les entreprises ne sont pas encore très innovatrices en matière de temps de travail alors que c’est ce que souhaitent les travailleurs vieillissants pour rester en emploi : semaine de 4 jours, semaine comprimée, aménagements sur l’année, télétravail, il faut innover pour les retenir !», a fait valoir, la professeure en gestion des ressources humaines à l’Université TÉLUQ, Diane-Gabrielle Tremblay.

S’est également ajouté le témoignage d’une travailleuse, Monique Bédard, qui a mentionné que la clé du succès reposait notamment dans l’écoute des besoins de la main-d’œuvre, la flexibilité d’horaire et un environnement de travail axé sur les relations humaines.

En janvier, en Chaudière-Appalaches, le taux de chômage se situait à 3,6% et plus de 7 600 postes étaient à combler.

Dans la MRC de Lotbinière, le Comité main-d’œuvre est déjà proactif sur la question. Depuis deux ans, il tient une activité spécifiquement dédiée aux chercheurs d’emploi âgés de 50 ans et plus. Le Café-Jasette pour les personnes de plus de 50 ans permet aux employeurs de faire du recrutement directement auprès de cette clientèle.

 

 

Les plus lus

Ouvert ou fermé lors de la fête du Travail?

CONGÉ. Plusieurs Québécois ne travailleront pas lundi en raison du congé férié de la fête du Travail. Voici un aide-mémoire afin de savoir quels commerces sont ouverts ou fermés le 7 septembre.

Hydro-Québec construira un nouveau poste à Saint-Agapit

ÉCONOMIE. Hydro-Québec s’active à la construction de nouvelles installations dans la MRC de Lotbinière. Elle terminera, au cours des semaines à venir, les travaux préparatoires à la construction d’un nouveau poste à Saint-Agapit; un projet nécessitant des investissements totaux de 39 M$. L’important chantier, situé à proximité des installations actuelles, devrait se mettre en branle au printemps p...

Une assemblée virtuelle pour la Caisse de l’Érable

ÉCONOMIE. La Caisse Desjardins de l’Érable tiendra une assemblée générale extraordinaire virtuelle le 2 septembre, à 20h.

Excédent de 2,1 M$ pour Avantis Coopérative

AGRICULTURE. Avantis Coopérative a tenu sa première assemblée générale virtuelle le 16 septembre. L’organisation a présenté à ses membres les résultats de l’année financière 2018-2019 qui s’est conclue avec un chiffre d’affaires consolidé de 486 M$ et un excédent de 2,1 M$.

Les saveurs de l’automne mises en vedette

AGRICULTURE. Malgré la pandémie, les régions de Bellechasse, de la Beauce, de Lotbinière et de Montmagny mettent en valeur l’autocueillette. Malgré la pandémie, l’initiative Vendanges et autocueillette en Chaudière-Appalaches aura lieu pour une cinquième année dans ces régions de Chaudière-Appalaches, jusqu’à la fin du mois d’octobre.