Les députés conservateurs Pierre Paul-Hus, Jacques Gourde et Richard Lehoux demandent au gouvernement d’agir rapidement afin de régler le conflit de travail au CN. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

ÉCONONIE. La grève des quelque 3 200 employés du Canadien National (CN), déclenchée le 19 novembre pourrait, si elle perdure, avoir des répercussions importantes dans l’économie locale. C’est pour cette raison que les députés conservateurs à la Chambre des communes, Jacques Gourde (Lévis-Lotbinière), Richard Lehoux (Beauce) et Pierre Paul-Hus (Charlesbourg-Haute-Saint-Charles) ainsi que des représentants des milieux agricoles et du propane demandent au nouveau gouvernement de se réunir d’urgence afin de trouver une solution au conflit de travail.

Le transport ferroviaire étant interrompu, l’approvisionnement du Québec en gaz propane l’est également, ce qui fragilise plusieurs secteurs de l’économie.

«Depuis lundi, notre approvisionnement est amputé de 90%. Nous devons gérer nos inventaires, étirer nos livraisons. Nous avons coupé certains clients et priorisé ceux avec du vivant: les fermes avec des animaux. Malheureusement, si la situation continue, on sera probablement dans l’impossibilité de tous les servir ce qui pourrait avoir des conséquences vraiment désastreuses pour les producteurs qui pourraient perdre des animaux, des usines pourraient fermer», a décrié le président-directeur général de Propane GRG, Michel Breton.

Déjà, les impacts de cette pénurie affectent les producteurs agricoles. Ces derniers doivent faire des choix difficiles. «On a du propane pour chauffer nos bâtiments pendant une semaine encore. On a du grain qui n’est pas séché. On a mis ça de côté pour se concentrer sur les animaux, mais d’ici quelques jours, si on n’a pas de propane, ce grain deviendra une perte nette puisqu’il va pourrir», a illustré le copropriétaire de la ferme Lorge de Saint-Narcisse-de-Beaurivage, Pascal Boivin.

Urgence

«On parle de pertes de centaines de millions de dollars à venir dans les prochains jours pour les agriculteurs et elles ne seront pas compensées par aucune compagnie d’assurance. Ce sera désastreux pour l’économie locale. Ensuite, ce seront les secteurs industriels et résidentiels qui seront touchés», a lancé le député de Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde.

Pour les élus conservateurs, il est impératif que le premier ministre, Justin Trudeau, agisse rapidement. «Justin Trudeau a le choix, soit qu’il est en mesure de trouver une solution avec le conseil des ministres ou qu’il rappelle le parlement pour faire voter une loi», a poursuivi le député de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles, Pierre Paul-Hus.

Ce dernier ajoute qu’il s’agit d’une question de sécurité. «Au Québec, on compte 300 000 résidences unifamiliales qui ont besoin de propane pour le chauffage. Il y a aussi les maisons pour personnes âgées et la restauration.» 

Les trois députés conservateurs indiquent qu’eux et leurs collègues sont prêts à se rendre à Ottawa dans les prochaines heures afin de siéger et d’enclencher un processus législatif qui mettrait fin à la crise. D’ailleurs, ils lancent un appel aux autres partis d’opposition afin qu’ils les appuient dans cette démarche.

 

 

Les plus lus

Se réinventer pour faire face à la crise

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise sanitaire, Le Porc de Beaurivage a vu fondre une bonne partie de sa clientèle composée de restaurateurs, de chefs et de bouchers. Toutefois, une décision d’affaires prise l’automne dernier leur permet maintenant de combler une part de ce vide.

Un virage web payant

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise de la COVID-19, certaines entreprises québécoises ont réussi à tirer leur épingle du jeu. C’est notamment le cas de Meubles South Shore. Le fabricant de meubles basé à Sainte-Croix a vu ses ventes en ligne bondir de 90%.

Desjardins investira plus de 160 M$ pour favoriser la relance économique

ÉCONOMIE. Alors que le Québec amorce la reprise de ses activités, le Mouvement Desjardins a annoncé, le 29 avril, la mise en place de diverses initiatives afin de favoriser la relance économique de la Belle Province et de l'Ontario. La coopérative financière basée à Lévis investira notamment 160 M$ pour ce motif.

Les Confections Joly prête pour la reprise des activités

ÉCONOMIE. Au cours des prochains jours et des semaines à venir au Québec, l’économie reprendra graduellement. Toutefois, les entreprises devront respecter des normes sanitaires strictes lors de leur réouverture. De son côté, les Confections Joly est prête à recommencer ses activités.

Aide fédérale en agriculture : insuffisante selon Sollio

AGRICULTURE. Si l’aide de 252 M$ accordée par le gouvernement fédéral au milieu agricole de tout le Canada est saluée, selon plusieurs représentants du milieu elle est «nettement insuffisante». Sollio Groupe Coopératif (anciennement la Coop Fédérée) joint sa voix à plusieurs autres porte-parole du milieu, dont celles de l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Québec et de la Fédération canadien...

Logistik Unicorp produira des millions de blouses pour le secteur médical

ÉCONOMIE. L’entreprise Logistik Unicorp vient tout juste de signer un important contrat avec le gouvernement canadien. Son réseau d’usines et de sous-traitants, une vingtaine en tout, confectionnera des millions de blouses de protection destinées aux travailleurs de la santé de tout le pays.

De nouveaux webinaires pour les entrepreneurs

ÉCONOMIE. La SADC de Lotbinière, le département de développement économique de la MRC de Lotbinière et le Carrefour emploi Lotbinière poursuivent leurs efforts afin d’outiller les entreprises dans la poursuite de leurs affaires en temps de pandémie. Une série de webinaires gratuits sera offerte tous les vendredis du mois de mai.

Prestation travailleurs essentiels : inscription selon le mois de naissance

EMPLOI. Les travailleurs admissibles au Programme incitatif pour la rétention des travailleurs essentiels (PIRTE) pourront déposer leur requête auprès de Revenu Québec dès le 19 mai. Afin d’alléger le processus, un calendrier d’inscriptions en lien avec le mois de naissance a été établi.

Plus de 5M$ aux producteurs de maïs-grain affectés par la crise du propane

AGRICULTURE. La Financière agricole du Québec a confirmé une aide supplémentaire de 5,2 M$ aux producteurs de maïs et de grain. Le versement de l’argent annoncé le 12 mai s’ajoute à un montant déjà confirmé de 60 M$ pour soutenir ceux qui ont été lourdement affectés par la crise du propane de l’automne 2019.