Vincent Fouquet, Liane Dugas et Renaud Trudel Boisclair ont présenté des exemples concrets de pratiques innovantes en ressources humaines. (Crédit photo: Érick Deschênes)

MAIN-D’ŒUVRE. Dans le cadre des Rendez-vous emploi Lotbinière, le Club de golf de Lotbinière a été l’hôte, le 14 novembre, de la deuxième édition de l’événement Parlons emploi et rareté de main-d’œuvre. À cette occasion, près de 60 dirigeants d’entreprises et élus municipaux de la région ont pu découvrir les pratiques innovantes en ressources humaines de certaines entreprises lotbiniéroises.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

Pour ce faire, les organisateurs de l’événement ont proposé un panel réunissant Renaud Trudel Boisclair, président-directeur général de Nahak Sports, Liane Dugas, conseillère en ressources humaines chez JL Leclerc et Vincent Fouquet, directeur des ressources humaines chez Bernard Breton.

D’abord, M. Trudel Boisclair a présenté les différentes mesures mises en place au sein de sa compagnie spécialisée en équipement de canicross pour favoriser la conciliation travail/vie personnelle. Télé-travail (pour les couturières embauchées), horaires flexibles et système d’heures en banque ont permis de retenir les employés expérimentés qui oeuvrent au sein de l’entreprise de Laurier-Station.

«Quand ma conjointe et moi avons créé Nahak Sports, il était primordial que la conciliation travail/vie personnelle soit au cœur de nos actions. [...] Tous les aspects positifs de nos mesures l’emportent sur le peu de négatif qu’elles entraînent. C’est sûr que c’est plus de logistique, mais ça amène une belle dynamique. Les employés sont plus autonomes, plus productifs et plus heureux», a expliqué M. Trudel Boisclair.

Faire connaître et prendre soin

Ensuite, Liane Dugas a partagé les effets positifs que peut avoir une bonne stratégie de marketing RH pour la rétention des employés et le recrutement de nouveaux talents parmi les millénariaux. Dans les derniers mois, elle a piloté ce dossier chez JL Leclerc, en dynamisant l’activité sur la page Facebook de l’entreprise, en créant un compte Instagram et en produisant des vidéos mettant en vedette des employés.

«Avant, il n’était pas nécessaire de nous faire connaître pour attirer des travailleurs. Maintenant, il faut se distinguer. Quand on voit les vidéos mettant en vedette les aspects humain et familial de notre entreprise, ça donne le goût de travailler chez JL Leclerc. Cela nous a permis d’obtenir de bons résultats», a expliqué la conseillère en ressources humaines du groupe de Saint-Antoine-de-Tilly spécialisé en conception, fabrication et assemblage de pièces et de produits mécano-soudés.

Enfin, Vincent Fouquet a discuté de l’importance de la formation des employés et de la rémunération globale. Entreprise de fabrication d’aliments pour animaux et de production porcine de Saint-Narcisse, Bernard Breton a besoin de diplômés collégiaux et universitaires provenant de domaines d’études spécialisés.

Pour les attirer dans la région, l’entreprise leur offre le logement, Internet, le déneigement et un emploi à temps partiel en son sein pendant leurs études.

«C’est une situation gagnante pour toutes les parties. De notre côté, nous pouvons compter sur une main-d’œuvre spécialisée tandis que les travailleurs voient plusieurs dépenses être prises en charge par l’entreprise. D’avoir ce levier de recrutement, ça supporte notre croissance. En plus, c’est créateur de richesse pour notre région avec l’arrivée de personnes qui vivaient auparavant en Outaouais ou au Bas-Saint-Laurent», a conclu M. Fouquet.

Les plus lus

Se réinventer pour faire face à la crise

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise sanitaire, Le Porc de Beaurivage a vu fondre une bonne partie de sa clientèle composée de restaurateurs, de chefs et de bouchers. Toutefois, une décision d’affaires prise l’automne dernier leur permet maintenant de combler une part de ce vide.

Un virage web payant

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise de la COVID-19, certaines entreprises québécoises ont réussi à tirer leur épingle du jeu. C’est notamment le cas de Meubles South Shore. Le fabricant de meubles basé à Sainte-Croix a vu ses ventes en ligne bondir de 90%.

Desjardins investira plus de 160 M$ pour favoriser la relance économique

ÉCONOMIE. Alors que le Québec amorce la reprise de ses activités, le Mouvement Desjardins a annoncé, le 29 avril, la mise en place de diverses initiatives afin de favoriser la relance économique de la Belle Province et de l'Ontario. La coopérative financière basée à Lévis investira notamment 160 M$ pour ce motif.

Les Confections Joly prête pour la reprise des activités

ÉCONOMIE. Au cours des prochains jours et des semaines à venir au Québec, l’économie reprendra graduellement. Toutefois, les entreprises devront respecter des normes sanitaires strictes lors de leur réouverture. De son côté, les Confections Joly est prête à recommencer ses activités.

Aide fédérale en agriculture : insuffisante selon Sollio

AGRICULTURE. Si l’aide de 252 M$ accordée par le gouvernement fédéral au milieu agricole de tout le Canada est saluée, selon plusieurs représentants du milieu elle est «nettement insuffisante». Sollio Groupe Coopératif (anciennement la Coop Fédérée) joint sa voix à plusieurs autres porte-parole du milieu, dont celles de l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Québec et de la Fédération canadien...

Logistik Unicorp produira des millions de blouses pour le secteur médical

ÉCONOMIE. L’entreprise Logistik Unicorp vient tout juste de signer un important contrat avec le gouvernement canadien. Son réseau d’usines et de sous-traitants, une vingtaine en tout, confectionnera des millions de blouses de protection destinées aux travailleurs de la santé de tout le pays.

De nouveaux webinaires pour les entrepreneurs

ÉCONOMIE. La SADC de Lotbinière, le département de développement économique de la MRC de Lotbinière et le Carrefour emploi Lotbinière poursuivent leurs efforts afin d’outiller les entreprises dans la poursuite de leurs affaires en temps de pandémie. Une série de webinaires gratuits sera offerte tous les vendredis du mois de mai.

Prestation travailleurs essentiels : inscription selon le mois de naissance

EMPLOI. Les travailleurs admissibles au Programme incitatif pour la rétention des travailleurs essentiels (PIRTE) pourront déposer leur requête auprès de Revenu Québec dès le 19 mai. Afin d’alléger le processus, un calendrier d’inscriptions en lien avec le mois de naissance a été établi.

Plus de 5M$ aux producteurs de maïs-grain affectés par la crise du propane

AGRICULTURE. La Financière agricole du Québec a confirmé une aide supplémentaire de 5,2 M$ aux producteurs de maïs et de grain. Le versement de l’argent annoncé le 12 mai s’ajoute à un montant déjà confirmé de 60 M$ pour soutenir ceux qui ont été lourdement affectés par la crise du propane de l’automne 2019.