(Crédit photo: Mélanie Labrecque)

AFFAIRES. Richard Small est l’un des rares producteurs de vin biologiques au Québec et son vignoble, le Domaine Small, situé à Sainte-Agathe-de-Lotbinière, est le seul ayant cette certification dans la MRC de Lotbinière et en Chaudière-Appalaches. Ce dernier a officiellement lancé ses activités à la fin de l'été.

L’aventure viticole a commencé en 2012 pour le producteur qui s'était lancé dans la culture du raisin de table et de cuve, ce qui l’a mené à l’embouteillage de ses premiers vins rosé en 2017.

Pourtant, Richard Small n'a pas mis les pieds dans le biologique à l’aveuglette. Acériculteur de quatrième génération, il avait déjà adapté sa production de produits de l’érable et de bouleau aux normes biologiques. «C’était la suite logique des choses. […] Ça allait de soi», a-t-il simplement expliqué.

Selon lui, cette approche est encore plus pertinente dans un vignoble. «On passe l’été à tailler la vigne et à s’occuper des plants. […] La traiter avec des herbicides et des fongicides ou des produits potentiellement cancérigènes en sachant que ma famille et moi y travaillions et que nous pourrions être en contact avec ces produits-là ne faisait pas de sens.»

Au-delà des questions de santé et environnementale, la qualité du produit final y gagne aussi. Moins d'agents chimiques entrent dans le procédé de fabrication. «Le goût du vin est moins maquillé. Cela fait en sorte que le vin bio est une meilleure référence au niveau du terroir d’une région donnée.»

Défis

Comme n’importe quelle production biologique, celle du vin impose plusieurs contraintes. «La vigne est une plante fragile sujette aux maladies», a rappelé Richard Small. Puisqu’il ne peut pas se servir de produits chimiques pour contrer les maladies, il mise sur des interventions faites en amont.

«Aussitôt qu’il y a un signe d’une maladie fongique, d’un champignon qui s’installe, on le traite rapidement, en prévention. […] On tente de contenir les maladies et d’en diminuer les effets, car c’est impossible de l’éradiquer. Ensuite, il y a le contrôle et la gestion des mauvaises herbes qui sont plus compliqués parce qu’on ne peut pas employer de produits comme le Roundup. De toute façon, on ne veut pas que ça se retrouve dans nos bouteilles.»

Les normes biologiques touchent également l’embouteillage. «Pour la fabrication du vin, au départ, on essaie d’utiliser le moins d’intrants possible pour avoir un vin qui reflète mieux le terroir. Il y a aussi moins de sulfites que dans les vins conventionnels. Toutefois, il faut faire attention pour qu'il n’entre pas en contact avec l’oxygène et qu’il perde ses arômes.»

Le vignoble du Domaine Small compte près de huit hectares de terres. À terme, lorsque toute la superficie sera plantée, on retrouvera 16 000 vignes, dont 4 000 plants réservés au raisin de table. Quant à la production annuelle, elle devrait passer d’entre 3 000 à 4 000 bouteilles à entre 10 000 et 12 000 bouteilles.

 

 

Les plus lus

Le Camping du Lac Georges récompensé

SOCIÉTÉ. Le Camping du Lac Georges de Val-Alain a été primé à l’occasion de la 23e remise des Prix de l’Excellence de Camping Québec et de l’Association des terrains de camping du Québec. La cérémonie s’est déroulée le 26 octobre dernier, à Sherbrooke.

La construction du Dollarama débutera bientôt

AFFAIRES. C’est la fin d’une époque à Saint-Apollinaire, l’édifice qui a longtemps abrité le bar Chez Lizon est tombé sous le pic des démolisseurs, le 7 novembre. Il laissera place, dans les mois à venir à un magasin Dollarama. L’arrivée de la bannière à Saint-Apollinaire génèrera un investissement de 2 M$ de la part des promoteurs.

Saint-Agapit pourra aller de l’avant avec son projet

AFFAIRES. Saint-Agapit a maintenant les coudées franches pour l’acquisition d’un terrain de plus d’un million de pieds carrés situé dans le prolongement de l’avenue Bergeron. Avant d’aller de l’avant, la municipalité devait ouvrir ses registres afin de donner l'occasion à ceux qui s’opposaient à la dépense de 1,4 M$ de réclamer un référendum. À leur fermeture, le 23 octobre, il n’y a pas suffisamm...

Deux fromages Bergeron parmi les meilleurs au monde

AFFAIRES. Deux fromages produits par la Fromagerie Bergeron se sont distingués sur la scène internationale. Le Louis Cyr et le Calumet ont été désignés deuxième et troisième meilleurs au monde dans leur catégorie lors de la 32e édition du World Cheese Awards qui se déroulait le 18 octobre dernier à Bergame, en Italie.

Le Golf de Joly officiellement en faillite

AFFAIRES. Après s’être placé sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité, le 3 juillet dernier, le Club de golf les Boisés de Joly a officiellement été mis en faillite le 30 septembre dernier, à la suite de l’assemblée des créanciers. Le Club de golf les Boisés de Joly est en faillite.

Cuisiconcept souligne ses 25 ans

AFFAIRES. L’entreprise Cuisiconcept de Saint-Apollinaire a célébré, le 19 septembre, son 25e anniversaire. Plus de 110 personnes se sont rassemblées dans les locaux de la compagnie pour souligner l’événement.

Fuite de données chez Desjardins : tous les membres particuliers touchés

ÉCONOMIE. Desjardins a annoncé le 1er novembre que la veille, la Sûreté du Québec (SQ) a informé la coopérative financière de Lévis que son enquête tend maintenant à démontrer que ce sont les données des 4,2 millions de membres particuliers qui sont touchées par la fuite de renseignements personnels dévoilée le 20 juin dernier.

Vendanges bios

AFFAIRES. Richard Small est l’un des rares producteurs de vin biologiques au Québec et son vignoble, le Domaine Small, situé à Sainte-Agathe-de-Lotbinière, est le seul ayant cette certification dans la MRC de Lotbinière et en Chaudière-Appalaches. Ce dernier a officiellement lancé ses activités à la fin de l'été.

L’environnement préoccupe les producteurs agricoles

AGRICULTURE. Plus de 200 personnes se sont réunies le 18 octobre dernier à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de Chaudière-Appalaches. Pour l’occasion, les producteurs se sont prononcés sur différentes préoccupations et l’environnement est au cœur de plusieurs d’entre elles.

Repenser un modèle d’affaires

AFFAIRES. Une vingtaine de personnes, entrepreneurs et dirigeants d’organismes, s’est réunie au Domaine Small de Sainte-Agathe, le 16 octobre. Elles ont assisté à la conférence de David Côté, l’homme d’affaires derrière les restaurants Crudescence, les kombuchas Rise et maintenant l’entreprise Loop.