(Crédit photo : Courtoisie)

AGRICULTURE. Plus de 200 personnes se sont réunies le 18 octobre dernier à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de Chaudière-Appalaches. Pour l’occasion, les producteurs se sont prononcés sur différentes préoccupations et l’environnement est au cœur de plusieurs d’entre elles.

Les principales résolutions adoptées concernent l’utilisation des pesticides, la construction de l’usine de biométhanisation de Québec ainsi que l’entretien des cours d’eau.

Les producteurs souhaitent, entre autres, voir une bonification du soutien financier qui leur sera accordé afin qu’ils aient accès à des services neutres et de qualité en accompagnement environnemental, notamment en matière de pesticides.

Ces derniers ont aussi fait part de leurs inquiétudes quant aux intentions de la Ville de Québec de disposer des matières résiduelles organiques (MRO) de sa future usine de biométhanisation dans Chaudière-Appalaches. La région a été ciblée par Québec pour distribuer ces MRO sur les terres agricoles de la région. Les producteurs sont préoccupés par la compétition que cela pourra créer avec les matières fertilisantes agricoles. Cela nuirait aux ententes d’épandage entre producteurs agricoles.

La Fédération s’est aussi prononcée en faveur du maintien de la Procédure relative à l’entretien de cours d’eau en milieu agricole afin que tous les travaux visant à rétablir le drainage en milieu agricole demeurent soustraits à l’obligation d’obtenir un certificat d’autorisation. L’accès à Internet haute vitesse et à la téléphonie cellulaire a aussi fait partie des discussions.

Ces demandes seront transmises à la Confédération de l’UPA et certaines poursuivront leur chemin jusqu’au congrès général et provincial qui aura lieu en décembre.

L’assemblée générale annuelle a également permis à la Fédération de renouveler le mandat de certains administrateurs. James Allen, comme président, et Jean Lambert, comme premier vice-président, ont été réélus. Natacha Lagarde a été nommée deuxième vice-présidente. Elle succède à Sylvain Bourque qui n’a pas sollicité de nouveau mandat.

 

Les plus lus

600 000 $ pour aider les PME du Québec à recruter

ÉCONOMIE. Nombre de petites et moyennes entreprises (PME) n’ont ni les moyens ni les ressources pour combler leurs besoins en main-d’œuvre dans un contexte de rareté. La création de coopératives d’employeurs les aidera à recruter grâce à la mutualisation des ressources humaines.

La Ferme Chalyne championne de la qualité du lait

AGRICULTURE. Les producteurs laitiers Jocelyn Labrecque et Chantale Dancause de la Ferme Chalyne de Saint-Antoine-de-Tilly sont au nombre des 16 champions régionaux nommés par Agropur. Ils ont reçu cette distinction à l’occasion du 31e Gala du Club de l’Excellence d’Agropur qui s’est tenu à Québec, le 31 janvier.

Le FARR : 4,8 M$ pour les projets de la Chaudière-Appalaches

ÉCONOMIE. Accompagnée de Paul Vachon, président de la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (TREMCA), et Gilles Lehouillier, maire de Lévis, Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, a annoncé l’octroi de près de 4,8 M$ afin de réaliser 22 initiatives du territoire soumises dans...

L’innovation pour avancer

ÉCONOMIE. La SADC de Lotbinière, dans le cadre de son huitième Déjeuner du Nouvel An, a mis l’accent sur les stratégies à adopter afin de favoriser l’innovation en entreprise. Pour l’occasion, elle a reçu le président de la firme Talsom, Olivier Laquinte, le 24 janvier dernier, au Club de golf de Lotbinière, à Saint-Gilles.

Les travailleurs expérimentés : une solution à la pénurie de main-d’œuvre

ÉCONOMIE. L’embauche et le maintien en emploi des travailleurs expérimentés peuvent être des solutions à privilégier pour contrer la pénurie de main-d’œuvre que connait la région. Il en a été question, le 29 janvier, lors du forum Marché du travail Misons sur les 50 ans et + qui s’est arrêté en Chaudière-Appalaches, à Scott, en Beauce.

Blocage ferroviaire : l’UPA demande à Ottawa d’intervenir

AGRICULTURE. Face à l’imminence d’une pénurie de propane, la deuxième en quelques, l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Québec demande au premier ministre du Canada, Justin Trudeau d’intervenir rapidement pour mettre fin au blocage des chemins de fer.