(Crédit photo : Archives)

AFFAIRES. Saint-Agapit a maintenant les coudées franches pour l’acquisition d’un terrain de plus d’un million de pieds carrés situé dans le prolongement de l’avenue Bergeron. Avant d’aller de l’avant, la municipalité devait ouvrir ses registres afin de donner l'occasion à ceux qui s’opposaient à la dépense de 1,4 M$ de réclamer un référendum. À leur fermeture, le 23 octobre, il n’y a pas suffisamment eu de signatures pour déclencher le processus référendaire.

Plus de 379 signatures étaient nécessaires à la tenue d’une consultation. Sur les 3 680 électeurs inscrits de la municipalité, seulement 175 ont manifesté leur opposition.

Rappelons que l’achat de ces terres s’ajoutera à une zone de 260 000 pieds que la municipalité possède dans ce secteur et lui permettra d’agrandir son périmètre urbain ainsi que d’accroître son potentiel commercial.

Le territoire visé a été évalué à un peu plus de 1,5 M$. Le propriétaire et la municipalité se sont entendus pour un prix de vente de 1,4 M$. L’emprunt sera remboursé sur une période de 30 ans. La vente des terrains et la construction de nouveaux immeubles permettront également à Saint-Agapit d’augmenter ses revenus par la perception de nouvelles taxes.

«Ce que les gens me disent, c’est qu’on est rendus là. Nous sommes prêts pour le résidentiel. Le conseil municipal souhaite plus de commerces de proximité et ce sera une belle zone [pour le faire]», avait fait savoir le maire, Yves Gingras. Il faut aussi dire que Saint-Agapit a le potentiel d’ajouter 600 nouvelles portes à l’est de ce secteur dans les prochaines années.

 

 

Les plus lus

600 000 $ pour aider les PME du Québec à recruter

ÉCONOMIE. Nombre de petites et moyennes entreprises (PME) n’ont ni les moyens ni les ressources pour combler leurs besoins en main-d’œuvre dans un contexte de rareté. La création de coopératives d’employeurs les aidera à recruter grâce à la mutualisation des ressources humaines.

La Ferme Chalyne championne de la qualité du lait

AGRICULTURE. Les producteurs laitiers Jocelyn Labrecque et Chantale Dancause de la Ferme Chalyne de Saint-Antoine-de-Tilly sont au nombre des 16 champions régionaux nommés par Agropur. Ils ont reçu cette distinction à l’occasion du 31e Gala du Club de l’Excellence d’Agropur qui s’est tenu à Québec, le 31 janvier.

Le FARR : 4,8 M$ pour les projets de la Chaudière-Appalaches

ÉCONOMIE. Accompagnée de Paul Vachon, président de la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (TREMCA), et Gilles Lehouillier, maire de Lévis, Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, a annoncé l’octroi de près de 4,8 M$ afin de réaliser 22 initiatives du territoire soumises dans...

L’innovation pour avancer

ÉCONOMIE. La SADC de Lotbinière, dans le cadre de son huitième Déjeuner du Nouvel An, a mis l’accent sur les stratégies à adopter afin de favoriser l’innovation en entreprise. Pour l’occasion, elle a reçu le président de la firme Talsom, Olivier Laquinte, le 24 janvier dernier, au Club de golf de Lotbinière, à Saint-Gilles.

Les travailleurs expérimentés : une solution à la pénurie de main-d’œuvre

ÉCONOMIE. L’embauche et le maintien en emploi des travailleurs expérimentés peuvent être des solutions à privilégier pour contrer la pénurie de main-d’œuvre que connait la région. Il en a été question, le 29 janvier, lors du forum Marché du travail Misons sur les 50 ans et + qui s’est arrêté en Chaudière-Appalaches, à Scott, en Beauce.

Blocage ferroviaire : l’UPA demande à Ottawa d’intervenir

AGRICULTURE. Face à l’imminence d’une pénurie de propane, la deuxième en quelques, l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Québec demande au premier ministre du Canada, Justin Trudeau d’intervenir rapidement pour mettre fin au blocage des chemins de fer.