Richard Small en compagnie de David Côté. (Crédit photo : Courtoisie)

AFFAIRES. Une vingtaine de personnes, entrepreneurs et dirigeants d’organismes, s’est réunie au Domaine Small de Sainte-Agathe, le 16 octobre. Elles ont assisté à la conférence de David Côté, l’homme d’affaires derrière les restaurants Crudescence, les kombuchas Rise et maintenant l’entreprise Loop.

Ce dernier leur a parlé de l’importance d’adopter des pratiques durables et responsables dans le développement de leur entreprise. «Cela peut-être extrêmement rentable le développement durable et l’environnement», a-t-il fait remarquer.

Lui-même prêche par l’exemple. Conscient que plus de 50% de la nourriture qui se trouve sur les tablettes des marchands et des épiciers canadiens se retrouvent aux poubelles, il a souhaité leur donner une seconde vie. En cofondant Loop, il voulait réduire la quantité de nourriture qui est jetée chaque année.

Les fruits et légumes qui seraient normalement envoyés aux rebuts par les distributeurs alimentaires entrent dans la fabrication des jus Loop. «L’attitude des gérants de département de fruits et légumes se transforme dès que je mentionne la mission sociale de Loop puisqu’ils sont témoins du volume des fruits et légumes jetés quotidiennement pour faire place à ceux préférés par les consommateurs», a souligné M. Côté.

D’après les données présentées sur son site Internet, Loop a récupéré 2 904 tonnes de fruits et légumes, économisé 251 265 062 litres d’eau, évité l’émission de 2 336 tonnes de gaz à effet de serre et sauvé 25 265 062 tranches de pain.

Le discours de M. Côté a trouvé écho chez les participants. Ces derniers reconnaissent que les consommateurs recherchent des produits responsables et que ce modèle d’affaires peut être profitable.

«Mon vin d’érable est conçu avec les sucres résiduels de ma production de sirop d’érable. Avec le témoignage de David qui confirme la pertinence du modèle, c’est un avantage concurrentiel que je songe à mettre davantage en proéminence», a indiqué le propriétaire du Domaine Small, Richard Small.

Cette conférence s’inscrit dans une série d’activités organisées en collaboration avec le Plan de développement de la zone agricole de Lotbinière.

 

 

Les plus lus

600 000 $ pour aider les PME du Québec à recruter

ÉCONOMIE. Nombre de petites et moyennes entreprises (PME) n’ont ni les moyens ni les ressources pour combler leurs besoins en main-d’œuvre dans un contexte de rareté. La création de coopératives d’employeurs les aidera à recruter grâce à la mutualisation des ressources humaines.

La Ferme Chalyne championne de la qualité du lait

AGRICULTURE. Les producteurs laitiers Jocelyn Labrecque et Chantale Dancause de la Ferme Chalyne de Saint-Antoine-de-Tilly sont au nombre des 16 champions régionaux nommés par Agropur. Ils ont reçu cette distinction à l’occasion du 31e Gala du Club de l’Excellence d’Agropur qui s’est tenu à Québec, le 31 janvier.

Le FARR : 4,8 M$ pour les projets de la Chaudière-Appalaches

ÉCONOMIE. Accompagnée de Paul Vachon, président de la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (TREMCA), et Gilles Lehouillier, maire de Lévis, Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, a annoncé l’octroi de près de 4,8 M$ afin de réaliser 22 initiatives du territoire soumises dans...

L’innovation pour avancer

ÉCONOMIE. La SADC de Lotbinière, dans le cadre de son huitième Déjeuner du Nouvel An, a mis l’accent sur les stratégies à adopter afin de favoriser l’innovation en entreprise. Pour l’occasion, elle a reçu le président de la firme Talsom, Olivier Laquinte, le 24 janvier dernier, au Club de golf de Lotbinière, à Saint-Gilles.

Les travailleurs expérimentés : une solution à la pénurie de main-d’œuvre

ÉCONOMIE. L’embauche et le maintien en emploi des travailleurs expérimentés peuvent être des solutions à privilégier pour contrer la pénurie de main-d’œuvre que connait la région. Il en a été question, le 29 janvier, lors du forum Marché du travail Misons sur les 50 ans et + qui s’est arrêté en Chaudière-Appalaches, à Scott, en Beauce.

Blocage ferroviaire : l’UPA demande à Ottawa d’intervenir

AGRICULTURE. Face à l’imminence d’une pénurie de propane, la deuxième en quelques, l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Québec demande au premier ministre du Canada, Justin Trudeau d’intervenir rapidement pour mettre fin au blocage des chemins de fer.