(Crédit photo: Archives)

AGRICULTURE. Les Producteurs de lait du Québec ont confirmé, le 17 avril, une hausse dans les ventes de lait ainsi que dans la demande. C’est l’un des constats qui ont été faits à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de l’organisme.

«En 2018, nos ventes de lait ont atteint 2,596 G$, soit une croissance de 0,67%, et les volumes des livraisons ont augmenté de 2,3%, atteignant 3 367 milliards de litres. On peut dire que les produits laitiers ont toujours la cote. Nous avons toutefois été responsables en gérant notre production de façon à éviter des surplus et à nous ajuster à l'évolution de la croissance», a affirmé le président des Producteurs de lait du Québec, Bruno Letendre.

Concrètement, pour la période couvrant mars 2018 à mars 2019, les ventes canadiennes au détail de beurre ont connu une hausse de 1,9%, de 5,9% pour la crème, de 3,7% pour le fromage et de 8,0% pour la crème glacée.

Elles compensent les pertes occasionnées par le recul de 2% des ventes globales de lait de consommation et de 1,8% de yogourt. Malgré cette diminution, le marché a connu une croissance de la demande de 2,73%. De leur côté, les ventes de lait biologique ont grimpé de 2,2%.

En 2018-2019, les producteurs ont aussi fait des investissements totaux de 730 M$ sur les bâtiments, la machinerie et les équipements de ferme. L’objectif est de rendre les exploitations plus performantes, efficaces et durables.

Bruno Letendre a également indiqué, pour la prochaine année, que la Commission canadienne du lait prévoit une croissance de la demande d’environ 3%. Ces projections tiennent compte de l’ouverture du marché à la suite de la signature des traités avec l’Union européenne et les pays du Pacifique ainsi que de la ratification à venir de l’Accord États-Unis–Mexique-Canada. Ces trois ententes représentent 8,4 % du marché canadien.

 

Les plus lus

600 000 $ pour aider les PME du Québec à recruter

ÉCONOMIE. Nombre de petites et moyennes entreprises (PME) n’ont ni les moyens ni les ressources pour combler leurs besoins en main-d’œuvre dans un contexte de rareté. La création de coopératives d’employeurs les aidera à recruter grâce à la mutualisation des ressources humaines.

La Ferme Chalyne championne de la qualité du lait

AGRICULTURE. Les producteurs laitiers Jocelyn Labrecque et Chantale Dancause de la Ferme Chalyne de Saint-Antoine-de-Tilly sont au nombre des 16 champions régionaux nommés par Agropur. Ils ont reçu cette distinction à l’occasion du 31e Gala du Club de l’Excellence d’Agropur qui s’est tenu à Québec, le 31 janvier.

Le FARR : 4,8 M$ pour les projets de la Chaudière-Appalaches

ÉCONOMIE. Accompagnée de Paul Vachon, président de la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (TREMCA), et Gilles Lehouillier, maire de Lévis, Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, a annoncé l’octroi de près de 4,8 M$ afin de réaliser 22 initiatives du territoire soumises dans...

L’innovation pour avancer

ÉCONOMIE. La SADC de Lotbinière, dans le cadre de son huitième Déjeuner du Nouvel An, a mis l’accent sur les stratégies à adopter afin de favoriser l’innovation en entreprise. Pour l’occasion, elle a reçu le président de la firme Talsom, Olivier Laquinte, le 24 janvier dernier, au Club de golf de Lotbinière, à Saint-Gilles.

Les travailleurs expérimentés : une solution à la pénurie de main-d’œuvre

ÉCONOMIE. L’embauche et le maintien en emploi des travailleurs expérimentés peuvent être des solutions à privilégier pour contrer la pénurie de main-d’œuvre que connait la région. Il en a été question, le 29 janvier, lors du forum Marché du travail Misons sur les 50 ans et + qui s’est arrêté en Chaudière-Appalaches, à Scott, en Beauce.

Blocage ferroviaire : l’UPA demande à Ottawa d’intervenir

AGRICULTURE. Face à l’imminence d’une pénurie de propane, la deuxième en quelques, l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Québec demande au premier ministre du Canada, Justin Trudeau d’intervenir rapidement pour mettre fin au blocage des chemins de fer.