Photo : Mélanie Labrecque

ÉCONOMIE. Depuis quelques semaines, il est possible d’apercevoir un important chantier sur la rue Principale, à Val-Alain. Il s’agit des futures installations de l’entreprise néo-brunswickoise, Alantra, qui a investi 3 M$ pour la construction de son pied à terre à Val-Alain.

L’arrivée d’Alantra à Val-Alain est le fruit de 4 ans de travail et de négociations entre la municipalité et les représentants de la compagnie, ajoute le maire de Val-Alain, Daniel Turcotte.

«À l’origine, Alantra ne s’arrêtait pas à Val-Alain. Ils allaient ailleurs. Lorsqu’ils m’ont appelé, je ne les ai pas lâchés. Je suis allé les voir à Sussex (siège social), j’ai visité toutes leurs usines. Je souhaitais savoir à qui j’avais affaire. Je ne voulais pas accueillir n’importe quelle entreprise à Val-Alain. Je recherchais une entreprise de qualité et d’envergure», a soutenu M. Turcotte.

Alantra est une entreprise spécialisée dans la construction de roulottes de chantier. Elle construit, entre autres, des bâtiments modulaires, camps de travailleurs et des installations d’entretien temporaire.

Les travailleurs de Val-Alain feront l’entretien, le nettoyage et la remise en état des roulottes qui ont été libérées d’un chantier.

«Ce sont de belles retombées de taxes, des emplois. Cela fera rayonner Val-Alain. Ce seront des retombées économiques pour Val-Alain. C’est possible que ça attire chez nous d’autres entreprises dans le même secteur d’activité», a renchéri Daniel Turcotte.

Au départ, le projet avait des dimensions modestes de 60 pieds sur 120 pieds pour évoluer vers un bâtiment de 146 pieds sur 112 pieds. La structure érigée par Métal Sartigan sera installée en janvier et la mise en service de l’usine est prévue en mai ou juin. De 10 à 12 emplois seront créés.

Choix logique

«Val-Alain est bien située entre Québec, Montréal, Trois-Rivières, Sherbrooke et Drummondville. C’est central et l’accès à l’autoroute 20 est facile», a expliqué le président-directeur général de l’entreprise, Marcus deWinter, à l’occasion d’une visite qu’il a faite à Val-Alain, le 21 novembre dernier.

Par ailleurs, cet investissement de 3 M$ ne sera pas le seul à Val-Alain. L’entreprise en prévoit d’autres. «Nous avons d’autres plans pour ici et pas seulement la bâtisse [que l’on construit]», a rajouté le directeur pour le Québec d’Alantra, Ronald Irving. Ce dernier indique que l’entreprise possède des terrains voisins du site exploité.

Achat local

Pour ériger ses installations de Val-Alain, Alantra a choisi de faire affaire avec des entrepreneurs locaux. Pour Marcus deWinter, c’est une démarche importante pour plusieurs raisons.

«Lorsque nous arrivons à un endroit, nous devenons une entreprise locale. Pour l’acceptabilité, pour les contacts et la connaissance du marché. C’est ce que nous faisons partout où nous installons, nous collaborons avec les entreprises et les gens de l’endroit.»

 

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

Important investissement à Saint-Narcisse-de-Beaurivage

ÉCONOMIE. Avantis Coopérative a confirmé, ce matin, un investissement de 650 000 $ à Saint-Narcisse-de-Beaurivage pour transformer et moderniser ses installations commerciales.

Une aide fédérale pour soutenir les petites entreprises touristiques

TOURISME. Le gouvernement fédéral a confirmé, le 11 janvier, une aide de 40 M$ accordée à la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et le Réseau des SADC et CAE. Cette somme permettra de soutenir les petites entreprises du secteur touristique.

Des équipements agricoles qui coûteront plus cher en 2023

ÉCONOMIE. Financement agricole Canada (FAC) estime que la demande pour l’équipement agricole restera vigoureuse en 2023.

Daniel Voyer quittera Développement PME

ÉCONOMIE. Le directeur général de Développement PME (DPME0, Daniel Voyer, quittera son poste le 31 mars prochain.