Photo : Archives

AGRICULTURE. À l’approche de la campagne électorale provinciale, la Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ) a dévoilé son «Plan Relève», le 19 août. Avec cette initiative, l’association veut que le prochain gouvernement mette en place trois solutions pour faciliter l’accès aux terres agricoles aux jeunes agriculteurs du Québec.

«Cela fait des années que la valeur marchande des terres augmente sans que les revenus ne suivent la même courbe. Ce que l'on offre à la relève d'aujourd'hui, c'est de s'endetter pour pouvoir nourrir le monde. [...]  Depuis 10 ans la FRAQ dénonce l'enjeu de l'accès aux terres. Le temps presse, c'est maintenant qu'il faut mettre en place des mesures pour contrôler l'augmentation des coûts. Avec l'ensemble des crises climatiques et économiques qui impactent notre domaine, le futur gouvernement devra agir pour protéger la relève agricole», a expliqué Julie Bissonnette, présidente de la Fédération de la relève agricole du Québec et productrice laitière, dans le communiqué transmis aux médias.

Concrètement, la FRAQ propose de créer un incitatif fiscal sous forme de crédit d'impôt au vendeur d'une terre agricole lorsque l'acheteur fait partie de la relève agricole. De plus, l’association demande au prochain gouvernement d'agir rapidement afin de bonifier le financement du programme Appui financier à la relève pour que celui-ci «corresponde à la réalité des nouveaux entrepreneurs agricoles, mais également au contexte économique actuel». Finalement, la FRAQ désire que Québec mette en place des prêts longs termes à taux fixe et bas pour donner un coup de pouce aux agriculteurs de demain.

Pour justifier ses demandes, le groupe a rappelé qu’un sondage sur l’accès aux terres mené auprès des futurs agriculteurs a révélé que 87% des répondants jugent que le prix des terres est le frein principal à l'achat et au démarrage d'entreprise agricole.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

Les plus lus

Pénurie de main-d’œuvre : la TREMCA revient à la charge

ÉCONOMIE. La Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) a rencontré, le 14 septembre, les candidats de quatre des cinq principaux partis politiques de la Chaudière-Appalaches. Ils les ont sensibilisés à l’importance d’adopter des mesures tangibles pour assurer la pérennité de l’économie et contrer la pénurie de main-d’œuvre.

Ouvert ou fermé à la fête du Travail?

JOUR FÉRIÉ. En raison de la fête du Travail, le lundi 5 septembre, l'horaire de plusieurs services sur le territoire sera modifié.