Photo : Courtoisie

ÉDUCATION. Le 19 mai dernier, 60 intervenants des milieux scolaire et entrepreneurial de la MRC de Lotbinière se sont rassemblés au Centre multifonctionnel de Saint-Apollinaire. Ils ont participé à une activité de réseautage entre les entreprises et les établissements d’enseignement de la région.

L’objectif de cette initiative du Comité main-d’œuvre était de mettre en contact les entreprises et organismes communautaires de la MRC de Lotbinière avec les maisons d’enseignement pour une meilleure connaissance des programmes de formation et les milieux de stage recherchés par les entreprises.

Le Centre de services scolaire des Navigateurs par le SARCA, les services aux entreprises et le Centre d’éducation des adultes, mais aussi avec ses différents centres de formation professionnelle : Gabriel-Rousseau, de Lévis, Mécanique de véhicules lourds et Montage de lignes était présent. S’ajoutent l’École secondaire Pamphile-Lemay, le Cégep de Lévis et le Centre d’études collégiales de Lotbinière.

En tout, ils ont présenté une quarantaine de formations. Les participants ont pu rencontrer des intervenants scolaires de ces différentes institutions et en apprendre plus sur leurs programmes.

De plus, Isabelle Touati a offert la conférence Apprendre à travailler avec les milléniaux et la génération Z. Elle a expliqué, entre autres, que ces deux générations sont connectées et que pour apprécier leur emploi, ils doivent comprendre ce qu’ils font, avoir de nouveaux défis au quotidien et des tâches diversifiées. Aussi, le sentiment d’appartenance est important et ils pourront tout abandonner s’ils ne sont pas satisfaits.

Cette activité a été présentée dans le cadre des Rendez-vous emploi Lotbinière vise à appuyer les employeurs de Lotbinière à contrer la pénurie de main-d’œuvre.

 

 

Les plus lus

Pénurie de main-d’œuvre : la TREMCA revient à la charge

ÉCONOMIE. La Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) a rencontré, le 14 septembre, les candidats de quatre des cinq principaux partis politiques de la Chaudière-Appalaches. Ils les ont sensibilisés à l’importance d’adopter des mesures tangibles pour assurer la pérennité de l’économie et contrer la pénurie de main-d’œuvre.