(Crédit photo: Archives)

ÉCONOMIE. Le Domaine du radar de Saint-Sylvestre a changé de main. Son ancien propriétaire, Richard St-Laurent, l’a confirmé, le 12 décembre, sur sa page Facebook.

Ce changement de garde survient 11 ans après que Richard St-Laurent a plongé dans l’aventure. «Kareen et moi envisageons d’autres opportunités qui s’offrent à nous. Nous sommes fiers d’avoir rempli la mission qui était de faire connaître cette magnifique montagne et je crois sincèrement que nous avons réussi cet objectif», a indiqué M. St-Laurent sur sa page Facebook.

La relève sera assurée par un organisme à but non lucratif (OBNL) et par Denis Néron, qui a acquis toutes les parts que possédait M. St-Laurent. D’ailleurs, il estime que la nouvelle équipe en place réussira la concrétisation des importants projets de développement qui sont prévus dans les prochaines années.

«J’avais un rêve pour cette montagne et des idées avant-gardistes qui verront le jour dans un avenir, qui je l’espère [sera] rapproché, sous la direction d’un OBNL déjà en place depuis avril dernier. Ayant vendu toutes mes parts à Denis Néron, en qui j’ai reconnu un homme passionné, c’est dorénavant en collaboration avec l’OBNL que cela pourra concrétiser la finalité du projet», a-t-il poursuivi.

Rappelons que la réputation du site n’a pas toujours été ce qu’elle est aujourd’hui. Lorsqu’il s’est porté acquéreur de l’endroit, M. St-Laurent avait promis à la population de Saint-Sylvestre qu’elle serait «fière de dire que le Domaine du radar est à Saint-Sylvestre.»

Ce dernier indique que l’ancienne base militaire est maintenant ouverte au public et devenue une base de plein air accessible à tous.

Détails à venir...

 

 

Les plus lus

La pénurie de main-d’œuvre toujours aussi présente

ÉCONOMIE. En 2021, le taux de chômage en Chaudière-Appalaches est passé de 4 % en janvier à 2,9 % en décembre, une bonne nouvelle au premier coup d’œil. Cependant, les employeurs de la région ne le voient pas de la même façon, surtout dans le secteur manufacturier qui peine à attirer des travailleurs.

Fromagerie Victoria ouvre ses portes à Laurier-Station

ÉCONOMIE. Fromagerie Victoria a ouvert, le 13 janvier dernier, son 18e établissement. Ce dernier a pignon sur rue à Laurier-Station, au 138, boulevard Laurier.

Un nouveau directeur général pour Evol

ÉCONOMIE. Evol (anciennement Femessor) a nommé son nouveau directeur général pour la Chaudière-Appalaches. Il s’agit de Dany Rodrigue.

Omicron s’invite dans la crise

ÉCONOMIE. La vitesse de propagation du variant Omicron de la COVID-19 change la donne pour les entreprises. Déjà qu’elles doivent composer avec une pénurie de main-d’œuvre, elles devront prendre en compte l’absentéisme provoqué par un résultat positif à un test de dépistage d’un employé ou d’un proche.