(Crédit photo : Gilles Boutin – Archives)

ÉCONOMIE. Avantis Coopérative a confirmé, le 1er novembre, la fusion des activités de la Coop Alliance aux siennes.

Pour Avantis, cette unification reflète les affinités naturelles des deux institutions. «La force de la coopération, c’est d’aller plus loin ensemble. Avantis est issue de la volonté des agriculteurs d’ici qui travaillent pour les gens d’ici. Notre coopérative fait partie des solutions pour permettre aux membres et aux coopératives de s’adapter aux changements dans nos différents marchés, et plus particulièrement pour nos 3 150 producteurs agricoles membres», a mentionné le président d’Avantis Coopérative, Denis Lévesque.

La Coop Alliance était impliquée dans le secteur des productions végétales, animales ainsi que dans le commerce de détail. Elle comptait cinq quincailleries BMR, une épicerie, deux stations-service et un dépanneur Supersoir.

La transaction permet à Avantis Coopérative de cumuler un chiffre d’affaires de l’ordre de 650 M$ et compte maintenant sur 1 358 coéquipiers. La Coopérative Alliance comptait 180 employés.

Rappelons qu’Avantis Coopérative est issue de la fusion de cinq coopératives agricoles. Avec cette fusion, le territoire d’Avantis Coopérative comprend maintenant Beauce-Sud jusqu’au-delà de Lac-Mégantic en passant par la région du Granit.

 

 

Les plus lus

Main-d'œuvre : la TREMCA veut un plan d’urgence

INDUSTRIE. Par voie de communiqué, la Table régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches (TREMCA) et des industriels de la région ont fait une sortie, le 8 novembre, afin de demander au gouvernement du Québec d’implanter rapidement un plan d’urgence pour s’attaquer à la pénurie de main-d’oeuvre qui frappe la Chaudière-Appalaches.

Une autre coop se joint à la famille d’Avantis Coopérative

ÉCONOMIE. Avantis Coopérative a confirmé, le 1er novembre, la fusion des activités de la Coop Alliance aux siennes.

La CNESST publie ses recommandations pour le retour au travail

SÉCURITÉ. Dans la foulée des assouplissements annoncés récemment par le gouvernement, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a encouragé les milieux de travail à se tourner vers une formule hybride, en présentiel et en télétravail, pour une «transition réussie», le 9 novembre.

Investissements supplémentaires pour compléter le branchement d’Internet haute vitesse

TECHNOLOGIE. Le gouvernement du Québec a confirmé, le 23 novembre, une somme de 150 M$ pour compléter le branchement d’Internet haute vitesse dans les foyers qui ne sont toujours pas rejoints. Le dernier volet de l’Opération haute vitesse, Éclair III, permettra, d’ici septembre 2022, de relier les foyers très isolés ou qui n’étaient pas répertoriés sur les cartes de déploiement.