Sur la première photo : Stéphane Breton en compagnie des copropriétaires, Michèle Youinou et Christian Laroche. Crédit : Mélanie Labrecque

TOURISME. L’un des cinq ambassadeurs des Arrêts gourmands de la Chaudière-Appalaches était de passage dans la région récemment. Le comédien Stéphane Breton a entrepris un périple à moto le 19 août à travers différentes destinations de la Chaudière-Appalaches. Il a effectué son premier arrêt à la crêperie Du côté de chez Swann, à Saint-Antoine-de-Tilly.

Déjà sensible à l’achat local et à l’importance de l’agroalimentaire, l’initiative du Panier bleu lancée en pleine pandémie l’a vraiment convaincu d’aller à la rencontre des producteurs locaux et d'en faire la promotion.

La nouvelle mouture des Arrêts gourmands a été présentée le 16 juin dernier. L’initiative de la Table agroalimentaire de la Chaudière-Appalaches regroupe 125 entreprises agroalimentaires de tout le territoire et propose aux visiteurs de faire des découvertes alimentaires pendant tout l’été.

«Quand tu entres dans un petit village ou dans une ville comme Lévis, tu te diriges généralement vers les grandes artères. Les Arrêts gourmands nous amènent loin de ces grandes rues et nous permettent d’aller dans un rang et découvrir autre chose. Sinon, si tu t’en tiens aux grands boulevards, tu vois seulement les mêmes affaires», a-t-il constaté.

D’ailleurs, ces découvertes ne se limitent pas uniquement aux produits, mais aussi aux rencontres que l’on peut faire. «Cela nous permet de rencontrer des gens accueillants, des entrepreneurs.

C’est aussi de découvrir d’autres idées, des idées nouvelles dans plusieurs domaines.» Stéphane Breton salue aussi l’ouverture des personnes qu’il croise lorsqu’il voyage en région.

L’aspect «ludique» qu’il perçoit dans l’initiative permet également d’alimenter la curiosité. «C’est important d’être curieux, de vouloir ouvrir ses horizons et d’aller au-delà de ce qu’on connaît.

Les parents de l’une de mes amies d’enfance sont propriétaires du Ricaneux [vignoble à Saint-Charles-de-Bellechasse]. Lorsque je m'y rendais, je me disais qu’il ne fallait pas avoir froid aux yeux pour faire ce qu’ils faisaient. Ils ont défriché et ça m’avait marqué», s’est-il souvenu. Toute cette audace, ajoute-t-il, peut devenir une source d’inspiration pour les jeunes d’aujourd’hui.

Dans la MRC de Lotbinière, on retrouve une vingtaine d’Arrêts gourmands et à Lévis, il y en a une quinzaine.

Les plus lus

Un chantier de 10 M$ à Laurier-Station

ÉCONOMIE. D’ici les quatre prochaines années, 10 édifices à logements seront érigés sur la rue Talbot, à Laurier-Station. Les promoteurs du projet, Mélanie Picard et Kenny Therriault, investiront au moins 10 M$ pour mener à terme ce projet dont la pelletée de terre officielle marquant le début des travaux a eu lieu le 21 septembre.

Les usines Laflamme Portes et fenêtres vendues

TRANSACTION. Par voie de communiqué, Fenplast a annoncé, le 7 septembre, qu’elle a acquis les actifs résiduels du Groupe Atis, dont les ex-usines de Laflamme Portes et fenêtres de Saint-Apollinaire.

Une distinction de plus pour la Fromagerie Bergeron

ÉCONOMIE. Trois fromages de la Fromagerie Bergeron se sont distingués sur la scène internationale. Ils ont été décorés lors de plus récente édition du Superior Taste Award tenu par l’International Taste Institute à Bruxelles.

Croissance importante pour Nahak

AFFAIRES. L’augmentation des adoptions de chiens et la popularité des activités de plein air ont été favorables à l’entreprise Nahak de Laurier-Station. Au cours de la dernière année, l’entreprise spécialisée dans la fabrication d’équipements sportifs pour chien a vu son chiffre d’affaires doubler et ses ventes en ligne augmenter de façon fulgurante.

Grève chez Colabor

DISTRIBUTION ALIMENTAIRE. Les travailleurs de l’entrepôt de Saint-Nicolas du distributeur alimentaire Colabor sont en grève cette semaine pour la première fois de leur histoire. Avec ce moyen de pression, les membres du syndicat affilié à la CSN veulent obtenir des gains salariaux.

Femmessor devient Evol

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE. Femmessor a procédé au dévoilement de son nouveau nom et de sa nouvelle identité de marque, le 15 septembre. L’organisation qui œuvre en entrepreneuriat s’appellera désormais Evol.

La CNESST dévoile son nouveau programme éducatif

PRÉVENTION. La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a dévoilé, le 13 septembre, un nouveau programme éducatif qui s’adresse à tous les élèves du primaire et du secondaire : Kinga, prévention jeunesse.

Un fonds plus généreux

TRANSITION ÉCOLOGIQUE. Dans le but de soutenir plus d’entreprises québécoises dans l’implantation de pratiques d’affaires écoresponsables et de technologies propres alors que l’économie québécoise est relancée, le Fonds Écoleader a annoncé, le 14 septembre, une révision de son programme de financement.

Fin du conflit de travail à la Coopérative funéraire des Deux Rives

SOCIÉTÉ. Le conflit de travail à la Coopérative funéraire des Deux Rives est terminé. Les 110 employés ont voté, le 4 octobre, dans une proportion de 88 % en faveur l’entente de principe qui compte, entre autres, d’importantes augmentations de salaire et une amélioration considérable des conditions de travail.