(Crédit photo : Capture d'écran - Maison funéraire Parent St-Hilaire)

La population de Saint-Sylvestre dit au revoir à Mario Grenier

Dans toute ma carrière, autant politique que journalistique, je n’avais jamais vu une telle mobilisation pour les funérailles du maire d’une municipalité. La population, les organismes locaux et les amis de l’ancien maire, Mario Grenier, l’ont remercié pour son œuvre. J’ai lu les courriels, reçu des appels pour m’informer de cette journée historique, du 22 mai 2021.

Le long cortège funéraire a débuté avec la sortie du cercueil de la salle communautaire, porté par les six conseillers de la municipalité. En tête de la procession qui a conduit l’ex-maire vers l’église, on a vu un premier camion de pompiers suivi des pompiers en uniforme.

Quelques mètres plus loin, le corbillard, encadré par les membres du conseil municipal, était suivi de la veuve du défunt, Mme Angèle, ses deux enfants, Stéphanie et Vincent, et ses petits-enfants. Les frères et sœurs de Mario Grenier étaient sur place ainsi que des représentants des organismes et entreprises, dont Mme Monia Guay, la directrice de l’épicerie (Alimentation Saint-Sylvestre) et Mme Marie-Lyne Rousseau, directrice générale de la Municipalité.

Après une halte de quelques minutes face à la maison du défunt, le cortège, dans lequel se trouvait à bord d’un véhicule la mère de M. Grenier, Mme Marguerite Roy, un camion de la Régie intermunicipale et l’autre camion de pompiers, est reparti.

Une fois la procession arrivée à l’église, au son du glas, les pompiers en uniforme ont fait un dernier salut d’adieu au cercueil du maire.

En raison des consignes sanitaires, seulement 25 personnes ont pu assister aux funérailles présidées par l’abbé Patrice Vallée.

M. Denis Dion, maire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage et ami de Mario Grenier, a offert un témoignage émouvant en hommage à son ami.

Il a pris prends le temps de «remercier le Ciel» d’avoir donné un parcours terrestre à «mon ami Mario».

Pourquoi ? Pour leur amitié qui a duré 50 ans.

Première rencontre : Ils ont fréquenté la même école secondaire, la polyvalente de Sainte-Marie.

Ils ont pris à maintes reprises des routes différentes, «mais nous nous sommes toujours retrouvés... nous avons vécu une véritable relation fraternelle».

Selon lui, Mario était un homme généreux et un homme qui savait reconnaître ceux et celles qui allaient le soutenir pour atteindre ses objectifs.

Plus tard, ils se sont retrouvés tous les deux dans le monde de la politique. M. Dion a affirmé qu’ils n’ont jamais vécu de confrontations. «Essayez de trouver deux politiciens qui n’ont jamais eu de différends.» Ouf !

Avec un peu d’humour, il est revenu sur le voyage qu’il avait fait avec Mario en 2013, à Cuba. Toujours fier, Mario s’était présenté à la plage vêtu d’un beau pantalon et d’une belle chemise blanche. Il lui a fait comprendre qu’un autre genre de costume était nécessaire… et que l’eau était chaude.

Il a aussi parlé des soupers du vendredi soir qu’ils partageaient ensemble avec leurs épouses au restaurant Bouche Bée.

Denis Dion a conclu son témoignage en affirmant que : «Mario en regardant le firmament éclaire nous, particulièrement ton épouse Angèle, tes enfants, Stéphanie et Vincent, ainsi que tes petits-enfants».

À la sortie de l’église, des employés et ex-employés de l’épicerie ainsi que des dizaines de personnes, parents, amis et citoyens ont applaudi Mario pour une dernière fois.

En terminant, pendant tout le parcours, d’une longueur d’un demi-kilomètre, des citoyens ont envahi les trottoirs pour applaudir leur regretté maire.

 

 

Les plus lus

Un nouveau logo pour le Centre-Femmes de Lotbinière

COMMUNAUTÉ. Le Centre-Femmes de Lotbinière a dévoilé sa nouvelle image le 30 juin dernier. Lors d’une présentation virtuelle qui a réuni une trentaine de personnes, on y a aussi présenté le nouveau logo de l’organisme.

La Saint-Jean en musique à Saint-Agapit

COMMUNAUTÉ. Le Club Lions de Saint-Agapit a permis aux Agapitois de célébrer la Fête nationale tout en musique. Ils ont organisé une parade dans les rues du village.

La Fondation de l’École l’Astrale reçoit un don de 2 000 $

COMMUNAUTÉ. L’équipe de cyclistes du Grand défi Pierre Lavoie Les Solidaires, de Sainte-Marie-de-Beauce, a fait un don important à la Fondation de l’École l’Astrale, de Saint-Sylvestre. Le 21 juin, les membres de la formation ont donné un chèque de 2 000 $.

Taktika s’adresse aux jeunes de Lotbinière

COMMUNAUTÉ. Le Regroupement des jeunes de Lotbinière a accueilli, le 9 juillet dernier, les membres du groupe Taktika. Cette rencontre entre les rappeurs lévisiens et les jeunes de Lotbinière s’est déroulée dans le cadre du projet Jeunes sans tabou et a permis les échanges sur des sujets qui touchent directement les jeunes.

Des kilomètres pour Mira : objectif atteint

COMMUNAUTÉ. Du mois de mai jusqu’au 10 juillet, les Apollinairoises Sandra Talbot et Julie Daigle ont couru ou marché 357 km au profit de la Fondation Mira. Le 22 juillet dernier, Mme Talbot a remis un chèque de 3 570 $ à l’organisation.