(Crédit photo: Courtoisie et Odina Desrochers)

Le cœur de Rodrigue Biron n’a jamais quitté Lotbinière

Lors d’une rencontre exceptionnelle que M. Rodrigue Biron m’a accordée la semaine dernière, j’ai rapidement constaté qu’il était vraiment fier de la carrière politique qu'il a menée dans le comté de Lotbinière. «Regarde, à ma gauche, le Pont de Québec, à ma droite, le clocher de l’église de Sainte-Croix et plus loin, Pointe Platon. Cette vue exceptionnelle me ramène dans Lotbinière.»

Né à Sainte-Croix le 8 septembre 1934, il a étudié à l'Institut de technologie de Québec et à l'Université Laval où il s’est spécialisé en administration et en marketing. De plus, il a siégé comme vice-président et directeur général de la Fonderie Sainte-Croix. Il a aussi participé à l’expansion de l’industrie dans plusieurs villes et provinces canadiennes.

Son implication communautaire était aussi importante. Au fil du temps, il s'est impliqué auprès de plusieurs organisations de sa paroisse. Il a été directeur du Centre d'accueil de Sainte-Croix, de 1968 à 1973, membre du conseil d'administration de l'Institut canadien de plomberie et chauffage et président de l'Association canadienne de la tuyauterie en fonte, de 1972 à 1975. De plus, il a été membre des Chevaliers de Colomb, député d'État et président des Chevaliers de Colomb du Canada, de 1973 à 1975.

Il a aussi eu une carrière politique florissante. Rappelons qu’il a été maire de Sainte-Croix de 1971 à 1973 avant d’être élu chef de l'Union nationale (UN) en 1976. Sous son leadership, l'UN effectue un retour aux élections générales de 1976. Onze députés ont été élus et le parti a récolté 18 % des voix. On se souvient qu’aux élections générales de 1973, l’Union nationale avait été balayée de la carte en ne faisant élire aucun député.

En 1980, il démissionne de son poste de chef et député de l’Union nationale et décide de siéger comme député indépendant. Quelques mois plus tard, il s’est joint au caucus du Parti québécois. Il est élu député du Parti québécois dans Lotbinière en 1981. Le premier ministre, René Lévesque, le nomme ministre de l'Industrie, du Commerce, du Tourisme et responsable des sociétés d’État. Il occupera le poste pendant quatre ans.

«Représenter un comté rural, comme Lotbinière, où les gens sont à proximité de leurs élus, c’est tout un privilège», a-t-il confié ajoutant que «les gens sont sympathiques et non partisans».

D’ailleurs, sa rencontre avec René Lévesque l’a marqué. «L’homme qui a marqué mon long parcours professionnel, c’est René Lévesque, simple, direct, clair et visionnaire.» Il nous a rappelé qu’en tant que ministre responsable des sociétés d’État, dont la SAQ, qu’il a autorisé, en janvier 1983, la création de «La Cuvée de Bonhomme». L’objectif était d’aider au financement du Carnaval de Québec. L’année suivante, pour le remercier, l’organisation de la fête hivernale lui a remis la médaille du président du Carnaval. M. Biron a aussi participé activement à la fête.

Abordant la question politique en 2021, il a été catégorique: «Apprendre que le message doit être clair, avec des objectifs précis.» Et la recette pour réussir en politique n’est pas compliquée. «Sois simple et reste toi-même ».

Après sa carrière politique, M. Biron a cumulé de nombreuses fonctions, toutes reliées au secteur économique. À ce sujet, dans une entrevue publiée dans le journal La Presse, l’actuel ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, le remercie. «J’ai commencé dans les affaires avec Rodrigue Biron. On marchait dans la rue, les gens le saluaient. On sentait le respect et les gens se souvenaient que Rodrigue avait aidé le monde avec son “ plan Biron” quand l’économie allait mal». 

Entre autres choses, il a été nommé membre du conseil d'administration de la Caisse de dépôt et placement du Québec en janvier 1995 et président de Technologies M4, une filiale d'Hydro-Québec. Il a aussi été président du conseil d'administration de la Fondation de la faune du Québec de novembre 1996 à septembre 1998 et fondateur et coprésident du Réseau solidarité pour l'économie du Québec.

Bravo M. Biron ! 60 ans dans l’action !

 

Les plus lus

Un nouveau logo pour le Centre-Femmes de Lotbinière

COMMUNAUTÉ. Le Centre-Femmes de Lotbinière a dévoilé sa nouvelle image le 30 juin dernier. Lors d’une présentation virtuelle qui a réuni une trentaine de personnes, on y a aussi présenté le nouveau logo de l’organisme.

La Saint-Jean en musique à Saint-Agapit

COMMUNAUTÉ. Le Club Lions de Saint-Agapit a permis aux Agapitois de célébrer la Fête nationale tout en musique. Ils ont organisé une parade dans les rues du village.

La Fondation de l’École l’Astrale reçoit un don de 2 000 $

COMMUNAUTÉ. L’équipe de cyclistes du Grand défi Pierre Lavoie Les Solidaires, de Sainte-Marie-de-Beauce, a fait un don important à la Fondation de l’École l’Astrale, de Saint-Sylvestre. Le 21 juin, les membres de la formation ont donné un chèque de 2 000 $.

Taktika s’adresse aux jeunes de Lotbinière

COMMUNAUTÉ. Le Regroupement des jeunes de Lotbinière a accueilli, le 9 juillet dernier, les membres du groupe Taktika. Cette rencontre entre les rappeurs lévisiens et les jeunes de Lotbinière s’est déroulée dans le cadre du projet Jeunes sans tabou et a permis les échanges sur des sujets qui touchent directement les jeunes.

Des kilomètres pour Mira : objectif atteint

COMMUNAUTÉ. Du mois de mai jusqu’au 10 juillet, les Apollinairoises Sandra Talbot et Julie Daigle ont couru ou marché 357 km au profit de la Fondation Mira. Le 22 juillet dernier, Mme Talbot a remis un chèque de 3 570 $ à l’organisation.