(Crédit photo: Courtoisie)

Marcel Côté et Pauline Lambert: 70 ans de mariage

M. Côté est le fils d’Adjutor Côté et Mme Lambert est l’aînée de la famille de François Lambert. Les deux parents de notre couple de Joly ont été de véritables pionniers dans leur milieu. M. Côté a mis tous les efforts pour la création de la municipalité de Joly, tandis que M. Lambert a consacré toute sa carrière professionnelle au secteur scolaire. Marcel affirme qu’il est né dans un camp de bûcherons, en 1930. Pauline est née l’année suivante.

M. Côté, l’homme aux multiples fonctions

Il a obtenu un lot pour créer sa première ferme. En 1973, il vend sa terre à son fils Christian, qui se construit une nouvelle maison. Cela a permis à M. Côté de rester dans sa petite maison jusqu’en 2010 avant de déménager à la résidence pour aînées de Joly. Au cours des dernières décennies, il a multiplié les emplois et les fonctions: dynamiteur et bûcheur de deux tronçons de la route 9 (1960 à 1962), inspecteur municipal, commissaire à la Commission scolaire Marie Victorin avant de joindre la Régionale de Tilly et marguiller à la Fabrique de Joly.

Côté bénévolat, il fait son entrée chez les Chevaliers de Colomb en 1974. Il s’est impliqué avec ses «frères» pour créer le conseil Joly-Val-Alain en 1979. Il a occupé de nombreux postes, dont celui de Grand Chevalier. Il est également fier d’avoir été impliqué dans le Festival Rétro et à la FADOQ.

Mme Lambert, une mère de famille dévouée

Mme Lambert a pris soin de ses enfants à temps plein. Elle a vécu un terrible deuil en 2012 alors que sa dernière, Micheline, est décédée des suites d’un cancer. Aussi, elle a soutenu son mari dans toutes les fonctions qu’il a occupées.

Mme Lambert est membre du Cercle des Fermières de Joly. Elle y est aussi très active et occupe les postes de secrétaire et de présidente. Elle a fait appel à ses collègues dans le but de préparer les repas offerts aux participants du Festival Rétro. Depuis 12 ans maintenant, elle est la présidente des Femmes chrétiennes de Joly et vient en aide aux aînées de la résidence où elle demeure.

M. Côté conclut en disant que le plus beau cadeau que lui donne annuellement l’une de ses petites-filles, Roxanne, c’est lorsqu’elle lui demande sa bénédiction paternelle. Mme Lambert, elle, se réjouit de revoir ses 8 petits-enfants et 11 arrière-petits-enfants. Elle espère pouvoir les retrouver l’hiver prochain.

Une femme honorée à Saint-Louis-de-Lotbinière, Mme Francine Habel

Le 14 avril 2020, à la suite d’une demande déposée par le maire de la municipalité de Lotbinière, M. Jean Bergeron, Mme Francine Habel (photo 2) a reçu, à sa grande surprise, la médaille d’honneur remise par le Lieutenant-gouverneur du Québec (photo 3). En raison de la pandémie, la médaille a été envoyée par la poste. Cette distinction est remise aux gens qui ont contribué de façon significative au développement de leur communauté pendant de nombreuses années.

La municipalité était heureuse de cette nouvelle, car elle répondait au Grand Merci qu’elle voulait transmettre à cette dame qui, depuis plus de 40 ans, s’implique dans de nombreux secteurs de la communauté.

Ses actions bénévoles ont commencé avec son implication dans le comité de parents de l’École La Berge. Elle a aussi été responsable pendant 8 ans, de la bibliothèque Au fil des Pages. Elle a siégé au sein du conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Saint-Louis-de-Lotbinière pendant 13 ans, dont sept années à la présidence.

Depuis 17 ans, elle est la présidente du Club FADOQ de la municipalité, poste qu’elle occupe et assume avec beaucoup de dévouement et de générosité. Elle fait preuve de beaucoup d’écoute pour ses membres. Madame Habel a démontré une fois de plus son leadership, en mettant en place un Centre de mise en forme qui a repris ses activités, le 8 mars dernier, avec les changements des mesures sanitaires du gouvernement québécois.

Enfin, elle a participé au projet de la nouvelle politique familiale municipale et fait des démarches pour la politique Municipalité Amie des Aînés (MADA) et ce, afin de répondre aux attentes et aux besoins de la communauté vieillissante.

70 ans, Mme Habel, et ça continue…

Bravo !

Les plus lus

Un second Relais pour la vie virtuel

COMMUNAUTÉ. La neuvième édition du Relais pour la vie de Lotbinière se déroulera le 12 juin. Pour une deuxième année consécutive, le grand rassemblement de Saint-Apollinaire sera remplacé par un relais virtuel en raison de la pandémie de COVID-19.

Une année difficile pour les proches aidants

COMMUNAUTÉ. Les normes sanitaires et les restrictions mises en place par le gouvernement pour freiner la propagation de la COVID-19 ont eu un impact important chez les proches aidants. Bien qu’ils aient fait preuve de beaucoup de résilience au fil des mois, le Regroupement des personnes aidantes de Lotbinière a noté une augmentation des demandes d’aide qui ont été reçues.

La demande pour l’aide alimentaire en augmentation

COMMUNAUTÉ. Un an après le début de la crise provoquée par la COVID-19, les impacts se font toujours sentir dans les assiettes des citoyens de la région. Autant chez Aide alimentaire Lotbinière (AAL) que chez Entraide Sainte-Croix, on a remarqué une augmentation significative des demandes d’aide, mais aussi un changement du visage de la faim dans la MRC de Lotbinière.

Près de 1 M$ pour le soutien aux proches aidants

COMMUNAUTÉ. L’organisme L’Appui pour les proches aidants investit 971 432 $ pour supporter les proches aidants d’aînés de la Chaudière-Appalaches. Cette aide financière s’inscrit dans une enveloppe globale de 18 M$ distribuée à travers le Québec pour financer des services de soutien auprès de ces personnes pour 2021-2022.

Près de 1 M$ pour le soutien aux proches aidants

COMMUNAUTÉ. L’organisme L’Appui pour les proches aidants investit 971 432 $ pour supporter les proches aidants d’aînés de la Chaudière-Appalaches. Cette aide financière s’inscrit dans une enveloppe globale de 18 M$ distribuée à travers le Québec pour financer des services de soutien auprès de ces personnes pour 2021-2022.