Gabriel Demers est le nouveau président du conseil d’administration de L’Oasis. (Crédit photo : Courtoisie)

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE. C’est le 6 novembre dernier qu’a eu lieu l’assemblée générale annuelle de L’Oasis. Vingt-sept personnes étaient réunies de façon virtuelle et quelques places étaient disponibles dans la ressource pour faciliter la participation de certains membres. À cette occasion, la présidente sortante de l’organisme, Hilda Guérard, a dressé un bilan positif de l’année 2019-2020.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

«Avec près de 2 350 passages dans la ressource; nos ateliers d’autogestion de l’anxiété et de l’estime de soi; notre implication dans le dossier de la pauvreté à travers plusieurs rencontres de partage; notre nomination comme finaliste au Gala d’excellence du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches pour notre programme d’intégration sociale et son projet nichoirs, nous pouvons affirmer que l’année a été une belle réussite», a souligné cette dernière lors de la réunion virtuelle.

Puisqu’Hilda Guérard devait quitter ses fonctions après six ans d’engagement comme son mandat n’était pas renouvelable, un nouveau président a été nommé. Il s’agit de Gabriel Demers, un étudiant au doctorat en psychologie de Saint-Flavien et qui est impliqué dans l’organisme depuis deux ans et demi.

«Faire davantage rayonner la cause de la santé mentale dans ma communauté, c’est important pour moi. L’Oasis fait la différence dans la vie de beaucoup de gens, plus que jamais la santé mentale est un enjeu de société auquel il faut s’ouvrir. Prochainement, on réfléchira aux orientations de L’Oasis pour les années à venir, ce sera l’opportunité de se réajuster en tant qu’organisme, car la pandémie nous a amené de nouveaux constats et défis auxquels nous pouvons répondre», a-t-il déclaré.

Également, trois nouveaux administrateurs ont été élus. Il s’agit d’Émilie René, Sabrina Bédard et Claude Boucher. Pour leur part, Christian Richard, Henri Thibodeau et Julie Asselin restent en poste pour la prochaine année.

Ces arrivées permettront de pourvoir les postes de Francine Boucher et André Auclair, qui tout comme Hilda Guérard ont terminé leur mandat. D’ailleurs, l’équipe de L’Oasis a tenu à remercier ces trois personnes pour leur implication. Plus particulièrement, elle a salué le travail de son ancienne présidente.

«Hilda a su rassembler les membres et faire valoir la cause de la santé mentale. Sa simplicité, son rire et l’amour sincère qu’elle porte à l’organisme ont fait toute la différence pendant ses six années d’engagement. Elle a fait un travail remarquable», a affirmé Édith Lambert, la directrice générale de L’Oasis.

Rappelons finalement que L’Oasis est un groupe communautaire alternatif en santé mentale dans Lotbinière, dont la mission a pour but d’améliorer la qualité de vie des personnes vivant ou ayant vécu une problématique de santé mentale, une période difficile ou un déséquilibre émotionnel.