Crédit photo : Courtoisie

AÎNÉS. Depuis la mi-août et jusqu’au début septembre, les dirigeants de la Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ) régions de Québec et Chaudière-Appalaches mènent une tournée afin de rencontrer les responsables des 165 clubs locaux du territoire. Avec ces rencontres tenues à travers les régions de Québec et de la Chaudière-Appalaches, le regroupement veut notamment bien informer ses membres en vue de la reprise de leurs activités.

Sur la photo : La semaine dernière, les dirigeants de la FADOQrégionale ont rencontré les représentants de la section Tilly (Lotbinière). De gauche à droite, dans la rangée du haut, on peut voir Angèle Bernier, représentante secteur Tilly, Michel Beaumont et Rosaire Roy, président de la FADOQ Québec et Chaudière-Appalaches. Dans la rangée du bas, on peut voir Liette Rheault, Janine Laliberté et Louise Tessier, dirigeantes de club.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

«Grâce à ces rencontres en personne, on peut tâter le pouls de nos associations, mais aussi les aider à bien organiser des activités en temps de pandémie. Pendant le confinement et le déconfinement progressif, notre équipe a fait des recherches pour synthétiser toutes les règles qui doivent être respectées lors de la tenue d’événements, particulièrement en tenant compte de l’âge de nos membres», a d’emblée expliqué Michel Beaumont, directeur général de la FADOQ régions de Québec et Chaudière-Appalaches, sur l’origine de la tournée.

Les recherches ont finalement permis à l’organisme régional de produire quatre guides de relance pour les clubs qui désirent reprendre de nouveau des activités pour les aînés tout en respectant les directives de la Santé publique. Approuvés par les autorités sanitaires provinciales, les documents et les formations liées à ces derniers offertes dans le cadre de la tournée abordent la désinfection et les mesures sociosanitaires, la gestion et l’administration du club, la reprise des activités de loisir et les activités virtuelles.

En plus de la distanciation physique, du port du masque dans les bâtiments intérieurs et de la désinfection des mains grâce à une station d’accueil, les guides et la formation recommandent notamment aux clubs de s’assurer que les activités n’impliquent pas de partage de matériel ou de documents. Par exemple, la FADOQ régionale demande que chaque joueur de pétanque ait ses boules et son cochonnet. Ainsi, des activités comme les soirées de cartes ne pourront pas avoir lieu pour le moment puisqu’elles impliquent le partage d’objets.

Dans un autre ordre d’idées, les clubs doivent, entre autres, faire signer aux participants un formulaire de reconnaissance de risque et tenir un registre d’inscription. Avec cette dernière mesure, le club pourra faciliter le travail d’enquête de la Santé publique si des cas d’infection au coronavirus étaient découverts parmi les participants d’une de ses activités.

«Nos priorités, c’est d’éviter que le coronavirus se propage dans le cadre de nos activités et, par le fait même, assurer un environnement sécuritaire à nos membres», a souligné M. Beaumont.

Retour attendu

Cette reprise des activités par les clubs de la région semble susciter un certain engouement puisque plusieurs membres des clubs désiraient prendre part à la formation offerte par les dirigeants de la FADOQ régionale dans le cadre de sa tournée. Afin de respecter les mesures de distanciation sociale, l’organisme a dû limiter à deux le nombre de représentants de chaque club.

«La formation vient répondre à plusieurs questions, les clubs se demandant notamment comment ils pourront reprendre leurs activités dans le contexte de la pandémie. Nous leur donnons divers outils pour qu’ils puissent reprendre leurs activités, mais ils se rendent compte que ça peut être compliqué. D’ailleurs, certains clubs ont décidé de prolonger la suspension de leurs activités jusqu’en janvier. D’autres ont le désir de tenir les activités qu’il est possible de présenter en respectant les mesures sanitaires afin de briser l’isolement. Il y a plusieurs de nos membres qui ont hâte de revoir leurs amis en chair et en os», a affirmé le directeur général de la FADOQ régions de Québec et Chaudière-Appalaches.

Notons finalement que le regroupement entend profiter des prochaines semaines afin de mettre à jour ses guides de reprise, comme la situation évolue de semaine en semaine.

Les plus lus

Une grande dame nous a quittés

BÉNÉVOLAT. Micheline Lamontagne, une Apollinairoise bien connue pour ses nombreuses implications bénévoles à Saint-Apollinaire et dans la MRC de Lotbinière, est décédée le 18 août dernier, à l’âge de 73 ans, à la Maison de soins palliatifs du Littoral, à Lévis.

Sensibilisation à la maladie d’Alzheimer par le théâtre

SOCIÉTÉ. La Société Alzheimer de Chaudière-Appalaches reprend cet automne la tournée de sa nouvelle pièce de théâtre Mémoires de mes oublis. Elle fera deux arrêts dans la MRC de Lotbinière : à Saint-Sylvestre, le 22 septembre, et à Sainte-Croix, le 29 octobre.

La FADOQ régionale se prépare pour la reprise

AÎNÉS. Depuis la mi-août et jusqu’au début septembre, les dirigeants de la Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ) régions de Québec et Chaudière-Appalaches mènent une tournée afin de rencontrer les responsables des 165 clubs locaux du territoire. Avec ces rencontres tenues à travers les régions de Québec et de la Chaudière-Appalaches, le regroupement veut notamment bien informer ses membres en...

La Ruche s’installe en Chaudière-Appalaches

COMMUNAUTÉ. La plateforme de financement participatif La Ruche propulsée par le Mouvement Desjardins a inauguré sa présence dans la région de la Chaudière-Appalaches, le 9 septembre dernier. La Ruche s’est alliée à 41 entrepreneurs ambassadeurs de la région pour l’occasion.

55 ans d’amour

AMOUR. La famille de Laurette Croteau et Maurice Monfet a célébré un heureux événement le 4 septembre dernier. Mme Croteau et M. Monfet ont alors célébré leur 55e anniversaire de mariage.

L'édition 2020 de Grimpons pour l'eSPoir est annulée

SANTÉ. La section Chaudière-Appalaches de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) a annoncé, le 14 septembre, qu'elle annule l'édition 2020 de Grimpons pour l'eSPoir. l'une de ses activités de financement annuelles.