(Crédit photo : Bigstock)

COMMUNAUTÉ. Le 5 mai dernier, le gouvernement a assoupli le cadre réglementaire entourant les visites de proches aidants dans les CHSLD, les résidences privées et les ressources intermédiaires. Cette nouvelle a été bien accueillie par le Regroupement des personnes aidantes de Lotbinière.

Ainsi, depuis le 11 mai, un proche aidant «significatif» peut aller s’occuper de la personne qui lui est chère et qui se trouve dans une ressource d’hébergement publique ou privée. Si la direction d’un établissement refuse l’accès au proche aidant, elle devra justifier sa décision auprès du ministère de la Santé. De son côté, le proche aidant devra respecter les différents protocoles de prévention des infections mis en place.

«Nous sommes soulagés de cet assouplissement, parce que la décision avait créé divers impacts. Ils [les proches aidants] apportaient un soutien tant pour les soins qu’aux niveaux psychologique et affectif. Ces aspects ont nécessairement été négligés pendant cette période», a fait valoir la directrice du Regroupement des personnes aidantes de Lotbinière, Catherine Martel.

Rappelons qu’au moment où le gouvernement a annoncé sa position, le Québec en était à sa huitième semaine de confinement. «Le plus difficile, c’est l’isolement dans lequel ils ont été plongés. C’est d’être coupé de tout, de tout le monde, pendant plusieurs jours. Les gens sont résilients, mais on leur en a demandé beaucoup et longtemps. Il y a un essoufflement et la patience a été mise à l’épreuve», a-t-elle déploré.

Impacts

Cette décision pourrait cependant en pénaliser certains. Actuellement, une personne en résidence pourra recevoir l’aide d’un seul proche. Pourtant, explique Catherine Martel, dans certaines familles les soins sont donnés par plus d’une personne.

D’autres proches aidants ont une santé fragile ou sont âgés. Ces personnes devront se questionner sur leur capacité à pouvoir se rendre dans les centres afin d’apporter leur aide.

Suivi

Depuis le début de la crise sanitaire, le Regroupement des personnes aidantes de Lotbinière a assuré un suivi auprès de ses membres. Les inquiétudes et les besoins étaient nombreux. Plusieurs s’interrogeaient sur l’avenir, la durée des interdictions, etc. Les intervenants ont été également confrontés à de la détresse chez certains. «On était là en renfort», a précisé Catherine Martel.

L’organisme offrait un soutien auprès de ses membres par courriel et par téléphone. Des centaines d’appels préventifs ont été faits, mais ce n’est que la pointe de l’iceberg, croit Mme Martel. «On s’attend à ce que le retour des proches en centre d’hébergement nous amène [plus d’appels] en raison des nouvelles réalités», a expliqué Catherine Martel.

Ils doivent garder en tête la lourdeur du processus auquel ils feront face. Ils devront se soumettre, entre autres, à des tests, des contrôles de température et certaines normes d’hygiène. Ils seront aussi confrontés, a précisé Mme Martel, à certaines situations difficiles. «Nous, ici, sommes quand même choyés. Nous sommes en zone froide. On peut penser que dans les régions où l’on retrouve des cas, ce qu’ils verront sera peut-être traumatisant.»

Leçon à retenir

Ceux dont le proche est encore à domicile estiment qu'ils sont chanceux. Toutefois, dans certains cas, ils étaient confrontés à plusieurs difficultés. Ainsi, Catherine Martel s’est réjouie de voir que les familles se sont mobilisées pour assurer qu’ils ne manquaient de rien.

La crise actuelle aura également permis de prendre conscience de l’importance des proches aidants dans le réseau de la santé, analyse Catherine Martel.

«Le besoin est grand, il est criant. Si les proches aidants sont au rendez-vous, il faut éviter de mettre des bâtons dans les roues de ces partenaires de la santé qui sont là, qui sont invisibles, mais combien indispensables. Cette crise aura permis de mettre en lumière l’impact de l’absence des proches aidants [dans le réseau] et ce que ça représente au niveau du personnel soignant.»

Les intervenants du Regroupement des personnes aidantes de Lotbinière sont disponibles du lundi au vendredi, de 9h à 16h, par téléphone au 1 833 728-2663 ou par courriel à raplotb@hotmail.com.

 

 

 

 

 

Les plus lus

Des fleurs pour la fête des Mères

COMMUNAUTÉ. Annie Charest a donné le sourire à une centaine de femmes de la MRC de Lotbinière, de Lévis et de Québec pendant la fin de semaine de la fête des Mères. Celle qui possède son salon de coiffure à Laurier-Station a parcouru près de 400 km en voiture pendant deux jours pour surprendre certaines de ses clientes, qui sont également des mamans, avec un bouquet de fleurs.

Sainte-Agathe remporte le concours Ça va bien aller

COMMUNAUTÉ. Près de 600 initiatives ont été proposées à la MRC de Lotbinière dans le cadre du concours Ça va bien aller. Les résultats ont été dévoilés hier soir, lors de la séance du conseil des maires. C’est la municipalité de Sainte-Agathe-de-Lotbinière qui a remporté le premier prix, une bourse de 6 000 $ pour la création d’un espace commun ou la bonification des installations municipales exis...

Envolée de ballons à Saint-Édouard

COMMUNAUTÉ. Le conseil municipal de Saint-Édouard poursuit ses initiatives afin d’amener un peu de couleur dans la vie de sa population. Le 25 avril dernier, la municipalité a procédé à une envolée de ballons.

Les cloches des églises sonneront pour souligner la fin de la 2e Guerre mondiale

COMMUNAUTÉ. Les cloches des églises de la région devraient retentir dès 11h, ce matin, 8 mai, afin de souligner le 75e anniversaire de la fin de la Deuxième Guerre mondiale, en Europe. C’est le diocèse de Québec qui a invité toutes les paroisses à souligner cet événement.

Saint-Édouard célèbre les mamans

COMMUNAUTÉ. Différentes activités respectueuses des règles de distanciation physique et sociale ont été organisées par la municipalité de Saint-Édouard dans les derniers jours. Ces initiatives ont permis de souligner la fête des Mères qui a eu lieu le 10 mai dernier.

Place aux proches aidants en CHSLD : un soulagement

COMMUNAUTÉ. Le 5 mai dernier, le gouvernement a assoupli le cadre réglementaire entourant les visites de proches aidants dans les CHSLD, les résidences privées et les ressources intermédiaires. Cette nouvelle a été bien accueillie par le Regroupement des personnes aidantes de Lotbinière.

Les Incroyables comestibles reportés à 2021

COMMUNAUTÉ. Le comité derrière l’initiative des Incroyables Comestibles s’est vu dans l’obligation de remettre le déploiement du projet à 2021. Les restrictions imposées pour ralentir la propagation de la COVID-19 sont derrière cette décision.

Feu vert pour les camps de jour

SOCIÉTÉ. La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, a confirmé que les camps de jour municipaux pourraient ouvrir cet été. Cette dernière a été questionnée sur le sujet le 30 avril dernier à l'occasion d’une commission parlementaire virtuelle.

Un outil pour favoriser les interactions familiales

FAMILLE. Afin de donner un coup de pouce aux familles pendant la période de confinement, Priorité Enfants Lotbinière a créé un outil pour les supporter dans la mise en place d’une routine familiale quotidienne.

Avis favorable à la réouverture des jardins communautaires

LOISIRS. Malgré le contexte entourant la pandémie de la COVID-19 au Québec, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a donné un avis positif, le 27 avril, à la réouverture des jardins publics et communautaires.