Crédit photo : Mélanie Labrecque

SOCIÉTÉ. Des colis bien particuliers prendront la mer dans quelques semaines à direction d’Haïti. À l’intérieur, on y retrouve deux chaises de dentiste, un don de la Clinique dentaire Bouchard Goulet, qui seront livrées à Limbé afin que ces citoyens aient accès à des soins à peu de frais.

Le voyage de ces chaises, ainsi que d’un développeur pour les radiographies, a débuté dans les anciens locaux de clinique de Saint-Agapit. La propriétaire de la clinique, la Dre Hélène Bouchard, en a fait don à l’organisme Village de l’Espoir à la suggestion de l’un des clients. 

«Si j’avais pu donner un coup de main et aller faire de la dentisterie sans frontière, je l’aurais fait. Donc, d'offrir du matériel qui ne nous était plus utile de toute façon, ça m’a fait plaisir. Voir également que les gens d’Henry Schein (une entreprise spécialisée dans les équipements médicaux) étaient disponibles pour nous aider, c’était une belle surprise», a expliqué Dre Bouchard.

Il faut dire que l’établissement s’est récemment installé dans de nouveaux locaux dotés d’équipements à la fine pointe de la technologie. Plusieurs des anciennes pièces du mobilier devenaient donc inutiles. Cependant, même si elles sont désuètes, elles pouvaient avoir une seconde vie.

«Ce sont des chaises qui ont une certaine valeur, mais pas au Québec. Elles ont de l’âge. […] Ce genre de don n’était pas pertinent dans la région et au Québec. Dans un pays comme Haïti, où l’on sait qu’il y a une pauvreté qui est assez grande, ces équipements coûtent excessivement cher et ils ne pourraient pas se le permettre. C’est une bonne idée de redonner à une communauté qui en a besoin», a rajouté le directeur général de la clinique, Frédérick Picard.

Pour la fondatrice de Village de l’Espoir, Elvie Maximeau, cette aide est plus que bienvenue. L’accès aux soins de santé et de santé dentaire dans son village est limité. Le don lui permettra de mettre en branle un partenariat conclu avec l’Université autonome d’Haïti.

«Il y a longtemps, on a travaillé avec des cliniques mobiles et des étudiants de la République dominicaine. Maintenant, la faculté de dentisterie de l’Université autonome d’Haïti nous promet de nous envoyer des chirurgiens-dentistes, qu’on n’aura pas à payer, pour offrir des services à la communauté à moindre coût, mais il fallait avoir le mobilier nécessaire. Puisque ce matériel coûte très cher, on n’aurait jamais eu l’argent pour les acheter.»

«C’est ce qui manquait pour que l’entente se concrétise. […] Il y aura un service offert à une population grâce à une solidarité qui fait plaisir à tout le monde», s’est réjoui l’instigateur de ce geste de générosité, Michel Gendreault.

Pour ce dernier, l’arrivée des équipements à Limbé pourrait permettre la venue de professionnels dans le village par Dentistes sans frontières. Cela pourrait même ouvrir la voie à des collaborations entre des dentistes du Québec, qui pourraient offrir quelques heures par mois pour répondre aux questions des professionnels haïtiens. 

Sur la première photo : Frédérick Picard, directeur général de la clinique, et l’initiateur du projet, Michel Gendreault.

Sur la deuxième photo : Dre Hélène Bouchard, propriétaire de la clinique, et Frédérick Picard, directeur général de la clinique.

 




Les plus lus

De Saint-Agapit à Haïti

SOCIÉTÉ. Des colis bien particuliers prendront la mer dans quelques semaines à direction d’Haïti. À l’intérieur, on y retrouve deux chaises de dentiste, un don de la Clinique dentaire Bouchard Goulet, qui seront livrées à Limbé afin que ces citoyens aient accès à des soins à peu de frais.

COVID-19 : des envolées de cloches pour donner de l'espoir

RELIGION. Par voie de communiqué, l’archevêque de Montréal, Mgr Christian Lépine, et Mgr Marc Pelchat, évêque auxiliaire à l'archidiocèse de Québec, ont annoncé, le 27 mars, qu'ils ont demandé de faire sonner les cloches des églises de leurs diocèses respectifs, dès ce dimanche 29 mars, pendant 10 minutes à partir de 12h, et ensuite tous les dimanches jusqu'à Pâques.

Somme record pour Centraide

COMMUNAUTÉ. Centraide Québec et Chaudière-Appalaches a amassé, pendant sa dernière campagne de financement, 15,6 M$. L’organisme a dévoilé ce montant lors d’un événement qui s’est déroulé le 10 mars à l’Hôtel Château-Laurier de Québec.

Des arcs-en-ciel inspirants

COMMUNAUTÉ. Les arcs-en-ciel qui colorent les rues des quartiers résidentiels de la région ont inspiré différentes initiatives. À Joly, le propriétaire des Confections Joly, Dino Pilote, a décidé, le 26 mars dernier, d’égayer le cœur de ses concitoyens leur offrant des t-shirts aux couleurs du mythique arc-en-ciel.

Les assureurs de la région soutiennent le milieu communautaire

COMMUNAUTÉ. Après un appel à la solidarité lancé la semaine dernière par Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, cinq grands assureurs de la région de Québec se sont unis afin de contribuer à la hauteur de 400 000 $ au Fonds d'urgence communautaire de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, dont Desjardins.

Val-Alain: donner de l’espoir et encourager l’achat local

COMMUNAUTÉ. Les arcs-en-ciel qui apparaissent dans les fenêtres des résidences de Val-Alain ont inspiré la Corporation de développement économique (CDE) de Val-Alain. L’organisme a élaboré un concours qui vise à mettre en lumière cette vague de positivisme et par le fait même d’encourager l’achat local.

Un service de livraison à domicile à Lotbinière

COMMUNAUTÉ. La municipalité de Lotbinière et le Pôle Agroalimentaire de Lotbinière ont mis en place un réseau de bénévoles qui offrira la livraison de l’épicerie à domicile. Ce service qui s’adressera aux citoyens qui doivent limiter leurs déplacements débutera le 30 mars.

Sensibilisation sur les impacts du vapotage

COMMUNAUTÉ. Le Regroupement des jeunes de Lotbinière a accueilli, le 12 mars, 24 jeunes âgés de 12 à 17 ans à son point de service de Dosquet. Ces derniers, en compagnie de neuf intervenants, ont assisté à un atelier de prévention sur le vapotage.

Promutuel fait un don de 50 000$ à Centraide

COMMUNAUTÉ. Promutuel a confirmé le 27 mars, par voie de communiqué, qu’elle faisait un don de 50 000$ à Centraide. Cet argent aidera l’organisation à appuyer les divers organismes communautaires qui seront appelés à intervenir au cours des prochaines semaines.

La Saint-Vincent-de-Paul maintient ses services

COMMUNAUTÉ. La Société Saint-Vincent-de-Paul a confirmé, le 30 mars, que malgré la crise provoquée par la pandémie de la COVID-19, elle continuait d'offrir ses services à la communauté.