Photo: Mélanie Labrecque

COMMUNAUTÉ. Aide Alimentaire Lotbinière (AAL) a procédé, le 19 décembre, à l’ouverture de ses deux premiers frigos communautaires. On les retrouve près de l’Entraide Saint-Apollinaire, sur la rue Industrielle, et du local du Cercle de fermières de Saint-Gilles, sur la rue O’Hurley.

Des bénévoles d’AAL ont installé les deux frigos dans leur espace dédié et les ont remplis d’aliments froids ou congelés : pâtés à la viande, yogourt, jus d’orange, pain, etc.
«C’est un frigo libre-service où tout le monde peut venir déposer des aliments ou venir en chercher. Par exemple, vous préparez de la sauce à spaghetti et vous en réservez une partie que vous viendrez déposer dans le réfrigérateur. Ça peut aussi être des aliments secs comme des boîtes de conserves», a illustré la directrice d’AAL, Andréanne Leblanc.
S’ajoute aussi au projet un espace garde-manger pour y déposer des aliments non périssables. Ainsi, ceux qui sont en situation de précarité alimentaire peuvent maintenant venir y chercher de la nourriture. 
Cependant, il y a certains aliments qui sont proscrits, comme la viande crue (elle est acceptée seulement si elle est cuite), le poisson et les fruits de mer crus, les produits entamés et l’alcool. Une liste exhaustive est affichée sur le réfrigérateur.
Notons qu’en hiver, il ne sera pas branché et servira de congélateur alors qu’en été, il sera rebranché pour offrir la congélation et la réfrigération. Par ailleurs, le frigo sera fermé pendant les périodes de transition entre les températures froides et chaudes.
But précis
Avec les frigos communautaire, AAL souhaite développer un mode de consommation écologique et responsable en passant par le partage et la solidarité entre citoyens, tout en ayant pour objectif la lutte contre la faim et le gaspillage alimentaire.
L’organisation veut aussi augmenter l’offre alimentaire dans les municipalités auprès de la population en général et surtout auprès des personnes en situation de précarité.
Le prochain frigo communautaire sera installé à Saint-Flavien, à la Salle des Lions Laurier-Saint-Flavien, et il sera chapeauté par AAL et l’Oasis de Lotbinière.
«Pour mettre le projet en branle, nous avons fait un appel à tous, fait des publications dans différents médiums pour sonder l’intérêt des municipalités ou des organisations. Même si c’est un mouvement pour et par les citoyens, on souhaitait qu’une entreprise ou une organisation puisse nous aider pour le démarrage, l’entretien, veiller au bon fonctionnement et faire respecter les quelques consignes que nous avons», a poursuivi Mme Leblanc.
Le projet des frigos communautaires a été développé en partenariat avec le Groupe de réflexion et d’action sur la pauvreté de Lotbinière.

Les plus lus