Josée Couture devant deux des toiles qu’elle présente à Saint-Apollinaire. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

CULTURE. L’artiste et photographe lévisienne, Josée Couture, a monté sa première exposition en carrière. Une série de toiles et de photographies sont présentées au Centre multifonctionnel de Saint-Apollinaire jusqu’au 15 mars.

«J’ai beaucoup de papillons. Je suis fière», a candidement lancé celle qui fait de la photographie depuis plus de 20 ans et s’est récemment remise à la peinture, à propos de cette première.

Volontairement éclectique, l’exposition montre toute la palette des talents de l’artiste. On y retrouve de tout : des paysages aux personnages, des instruments de musiques, des voiliers et même une toile en trois dimensions. «J’ai choisi mes coup de cœur», a-t-elle simplement expliqué.

Plusieurs des créations de Josée Couture sont composées de couleurs vives et chatoyantes et sont sublimées par une touche d’époxy, une matière qu'elle affectionne particulièrement. «Même si c’est 72 heures de séchage, j’adore le fini ultra lustré que cela donne.»

Photographie

«Je n’ai suivi aucun cours, je suis autodidacte. C’était mon conjoint, décédé il y a huit ans, qui m’a initiée. C’était devenu une passion commune», se souvient-elle.

Chacun des paysages présentés montre un élément de décor ou un endroit qui a capté son attention. D’ailleurs, la composition de chacune des images exposée a été soigneusement pensée.

«J’ai appris à faire mes cadrages à l’ancienne. Je fais tout avant. Je ne suis pas quelqu’un qui va photoshoper, je ne les recadre pas. Elles ont été prises comme on les voit. Tout est décidé avant que j’appuie sur le déclencheur.»

Même si l'on n’en retrouve pas dans l’exposition, l’artiste avoue avoir un faible pour les photos en très gros plan. Elle aime particulièrement mettre en valeur les insectes qui se posent sur des plantes, un travail qui demande énormément de temps et de patience. Quelques fois, afin de faciliter son travail, elle fait entrer plantes et insectes dans son studio.

Peinture

Josée Couture a commencé à peindre à l’adolescence. «J’ai fait tous mes cours d’art au secondaire. J’aimais beaucoup ça. Je faisais beaucoup de toile, mais j’ai arrêté.»

Elle n’avait plus touché à la peinture depuis ce temps. C’est un concours de circonstances qui l’a menée à renouer avec cette passion. Elle était en arrêt de travail pour quelques mois en raison d’une chirurgie.

 

 

 

 

 

Les plus lus

Le talent d’Hélène Lauzé à l’écran

TÉLÉVISION. La couturière originaire de Sainte-Croix, Hélène Lauzé, est au nombre des artisans recrutés pour participer à la nouvelle émission de décoration, Pézie et Sansdrick dans l’décor. On a pu voir son travail dans l'émission qui a été diffusée le 15 septembre, à Canal Vie.

Un nouvel album dans les cartons d’Alicia Deschênes

MUSIQUE. Le moment où le Québec a été mis sur pause, en mars dernier, a été le point de départ d’une nouvelle aventure musicale pour Alicia Deschênes. L’auteure-compositrice-interprète originaire de Saint-Agapit en a profité pour composer les chansons qui se trouveront sur son deuxième album qui sera lancé en 2021.

La nouvelle station de radio bientôt en ondes

COMMUNAUTÉ. Une nouvelle station de radio émettra sur les ondes de la région à partir du 25 septembre. CHOC FM 88,7 desservira les régions de Portneuf et de Lotbinière.

Le POOL - La Romaine 24 : un récit sportif à saveur nordique

LITTÉRATURE. Le POOL - La Romaine 24 est la première publication de l’auteur Ben Côté, originaire de l’Outaouais qui habitait Saint-Antoine-de-Tilly et maintenant Saint-Romuald en passant par la Baie-James et la Basse-Côte-Nord. Cette autofiction est le reflet des expériences de l’écrivain qui a enseigné près de 20 ans dans le nord du Canada.

Les hémérocalles en peinture au Domaine Joly-De Lotbinière

CULTURE. L’artiste peintre Chantal Desbiens expose une série de ses toiles au Domaine Joly-De Lotbinière. L’exposition Mouvements floraux est présentée à la galerie d’art de la Maison de Pointe Platon jusqu’au 12 octobre.

Un prix important pour le Festival country de Lotbinière

CULTURE. Malgré la pandémie, l’industrie de la musique country a célébré ses artistes et artisans. Le 8e Gala Country s’est tenu de façon virtuelle, le 11 septembre, et le Festival country de Lotbinière est au nombre des lauréats de cette année.