Le slameur Thomas Langlois et le conteur Jacques Hébert. (Crédit photo : Grizzli Photo)

CULTURE. L’univers du conte, les arts du cirque et la chanson seront à l’honneur de la cinquième édition du festival Contabadour. L’événement se déroulera les 16, 17 et 18 août prochains au parc de la Chute Sainte-Agathe.

La programmation variée de ce festival sans prétention s’adresse aux grands et aux petits, même si certains spectacles sont réservés aux oreilles averties.

«Le vendredi soir, on commence avec un apéro lancement. Ensuite, il y aura des contes autour du feu, de la musique, un atelier de jonglerie. Tout se passera dans une ambiance assez bon enfant. Le samedi dans la journée aussi, il y aura un atelier de clown avec Joannie Hébert et un atelier de contes avec André Lemelin. L’après-midi se terminera avec le tournoi de pétanque», a expliqué la directrice générale et artistique de l’événement, Anaïs Palmers.

Dès 17h30, l’événement proposera un contenu plus mature avec l’Apéro-Slam conté qui mettra en vedette Pico Larouche, Sylvie Proulx, Thomas Langlois et Amélie Gadbois. «Souvent, on pense que les contes s’adressent uniquement aux enfants, mais les adultes adorent ça aussi. C’est un peu comme écouter un humoriste», a illustré Mme Palmers. Suivra le spectacle de feu avec Fogo Rasto.

La soirée continuera avec le concours de contes multidisciplinaires. «Il permet aux conteurs et aux artistes de sortir de leur zone de confort. On ne voit pas ça ailleurs, c’est assez original.» Ainsi, un conteur est jumelé à un autre artiste et prépare un numéro d’une quinzaine de minutes en tenant compte des forces de son partenaire.

«Souvent, c’est la première fois qu’ils travaillent ensemble et le résultat est absolument fantastique. Ce sont des numéros éphémères qui n’ont pas toujours une vie après ça. […] Cela peut donner des combinaisons inusitées comme conte et cirque, conte et slam ou conte et mime. C’est le public qui votera pour choisir son duo préféré. L’année suivante, le duo est invité pour venir défendre son titre», a précisé Mme Palmers.

Les numéros gagnants seront par la suite joués au Festival international du conte Jos Violon de Lévis à l’automne. Le groupe folk-swing Scrap-Matou conclura la soirée en musique.

Le lendemain, le collectif Gueule de bois rassemblera tous les conteurs présents la veille dans un ultime spectacle. Chacun aura 10 minutes pour présenter un dernier conte ou plusieurs petits récits.

Débuts modestes

Le festival Contabadour est né de l’initiative d’un employé du parc de la Chute Sainte-Agathe qui souhaitait réunir le conte, le cirque et la musique en un seul événement. D’abord sur une soirée, cette manifestation artistique a, petit à petit, pris de l’ampleur. «Ça nous donnait plus de temps pour faire plus d’activités», a noté Anaïs Palmers.

 

 

 

 

Les plus lus