Photo : Gilles Boutin -Archives

SPECTACLES. Fort du succès rencontré en septembre dernier, la Société d’agriculture du comté de Lotbinière a décidé de récidiver avec la présentation d’une seconde édition de l’Expo Extra. Ainsi, Saint-Agapit vibrera au son de la musique rock les 29 et 30 septembre 2023.

 Présenté sous la même formule que la première édition, les spectateurs en auront plein leurs oreilles avec quatre spectacles en deux soirs.

Ainsi, la soirée du vendredi s’ouvrira avec la revue musicale Rock Story. Jean Ravel et Andie Duquette reprendront les plus grands succès de la musique rock des dernières décennies. Cette prestation sera suivie de celle de l’un des grands noms de la musique rock québécoise, Marjo. Cette dernière avait fait une brève apparition au spectacle de Justin Boulet à l’Expo de Lotbinière cet été et le public en redemandait. Devant la demande, les organisateurs de l’événement ont approché la chanteuse pour un spectacle complet. 

Le lendemain, ce sera au tour d’Yvan Pedneault, avec son hommage au groupe britannique Queen, de monter sur scène. Sa présence au Festival rétro de Joly l’été dernier avait enflammé le public et l’organisation espère reproduire le même succès. Enfin, ce sera au chanteur bien connu Marc Dupré de clore cette seconde édition de l’Expo Extra. 

«Ce sont deux grosses productions qui viennent, les gens vont vraiment tripper. Je pense que la formule est bonne, le son sort très bien. En plus, nous avons deux coachs de La Voix, ce n’est pas rien», s’est réjoui le directeur général de la Société d’agriculture, Alain Falardeau. 

Par ailleurs, il rappelle qu’à l’origine, l’Expo Extra avait été organisée dans le cadre du 50e anniversaire de l’Expo de Lotbinière. «Je suis très fier de cette programmation. Les gens seront contents. Compte tenu du succès rencontré, nous avons décidé d’en faire un événement annuel», a ajouté M. Falardeau. 

Salle appréciée 

Contrairement aux prestations présentées à l’Expo dans le pavillon des spectacles, celles de l’Expo Extra le sont dans le pavillon Avantis. «Le son est très bon, notamment en raison du sol en terre et de l’isolation au plafond. En plus, en le faisant à l’intérieur, ça nous assure que les spectacles aient lieu beau temps mauvais temps. Cela nous protège du froid et de la pluie», a renchéri Alain Falardeau. 

Notons qu’une première série de billets sera mise en vente prochainement. 

 

 

 

Les plus lus