Photo : Courtoisie

CULTURE. Le presbytère de Leclercville accueille actuellement l’exposition du Musée des Grands Québécois. Présentée par l’artiste Marie-Josée Hudon, l’exposition permet d’en apprendre plus sur les Québécois qui ont forgé l’histoire du Québec.

«La mission est de célébrer le patrimoine humain du Québec. Cela n’existait tout simplement pas. Ça me semblait tellement évident qu’il fallait que quelqu’un le fasse», a résumé l’artiste et fondatrice du musée itinérant, Marie-Josée Hudon.

Les visiteurs pourront découvrir trois salles où ils pourront participer à un atelier éducatif, rencontrer quelques-unes des figures qui ont marqué le Québec : René Lévesque, Michel Chartrand, Félix Leclerc, Thérèse Casgrain, Jean Béliveau, Pierre Falardeau, Gérald Godin, Gerry Boulet, Andrée Plamondon Boucher (mairesse de Sainte-Foy et de Québec), Anne Hébert et Frédéric Bach ainsi que passer par une salle consacrée uniquement à Samuel de Champlain.

«De toutes les expositions que j’ai faites, c’est la plus équilibrée et la plus achevée», a résumé Marie-Josée Hudon. Chaque personnage historique sera présenté par un texte. Du côté du fondateur de la ville de Québec, Samuel de Champlain, on en apprendra un peu plus à son sujet allant de l’anecdote aux faits marquants de son passage en Nouvelle-France.

«On y parle de l’histoire de l’astrolabe. Il s’agit d’un instrument de mesure pour connaître sa position sur l’océan. […] Champlain en avait plusieurs et en a probablement échappé un. En 1867, l’année de fondation du Canada, un agriculteur qui travaillait à son champ a retrouvé un astrolabe, une assiette et un gobelet qu’on présume avoir appartenu à Champlain. L’instrument s’est promené de main en main, est allé aux États-Unis pour passer dans les mains de plusieurs collectionneurs. En 1967, pour le 100e anniversaire de la confédération, il a été racheté. C’est devenu un symbole important.»

Par ailleurs, l’exhibition de Marie-Josée Hudon est présentée au même moment que celle sur les pionniers de Leclercville à l’étage du presbytère. Pour l’artiste, les deux sont complémentaires.

Site permanent

Le Musée des Grands Québécois est actuellement une institution itinérante à la recherche d’un site permanent. Leclercville, de par sa situation géographique, pourrait être ce lieu.

«C’est un projet pilote. Il faut qu’il y ait de l’achalandage et un intérêt. Je mets toute la gomme pour y arriver», a-t-elle spécifié, rappelant que Leclercville est à mi-chemin entre Québec, Lévis et Trois-Rivières et tous les villages qui s’y trouvent.

L’exposition du Musée des Grands Québécois est présentée jusqu’à la mi-août au presbytère de Leclercville, du mardi au dimanche de 12h à 17h et les fins de semaine à partir du mois de septembre.

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

Le new country en vedette à Saint-Gilles

MUSIQUE. La municipalité de Saint-Gilles sera l’hôtesse d’un événement new country en octobre prochain. Les 7 et 8 octobre, le Festival Country Storm sera de passage à la salle municipale de Saint-Gilles.

Retour du Festival Rétro après deux ans

FESTIVAL. Après deux ans d’absence, le Festival Rétro de Joly, sera de retour pour sa 21e édition du 29 au 31 juillet prochain. Pour l’occasion, les Yvan Pedneault, Guylaine Tanguay, Kim Richardson et Étienne Drapeau ne seront que quelques-uns des artistes qui monteront sur la scène principale de l’événement.

Les grands Québécois à l’honneur à Leclercville

CULTURE. Le presbytère de Leclercville accueille actuellement l’exposition du Musée des Grands Québécois. Présentée par l’artiste Marie-Josée Hudon, l’exposition permet d’en apprendre plus sur les Québécois qui ont forgé l’histoire du Québec.

En toute intimité avec Marie-Élaine Thibert

SPECTACLE. Marie-Élaine Thibert commencera sa tournée du ROSEQ le 14 août prochain au Moulin du portage. Dans une prestation intime, elle invitera le public à redécouvrir ses anciens succès et à découvrir les chansons de son nouvel album, Notre histoire.

Place au théâtre à Sainte-Croix

CULTURE. Après une pause forcée de deux ans. Le Festithéâtre amateur de Sainte-Croix fera un retour en force du 12 au 14 août prochain, à la salle Robert-Daigle. En plus du théâtre, l’événement fait aussi place à d’autres disciplines des arts de la scène.

Des adieux et un succès pour le Festival Rétro

SPECTACLES. Le Festival Rétro de Joly s’est clôturé le 31 juillet. Cette 21e édition marquait à la fois le retour de l’événement, qui avait pris une pause au cours des deux années précédentes en raison de la pandémie de COVID-19, mais aussi l’ultime édition de son histoire après avoir attiré les foules pendant ses 23 années d’existence.