(Crédit photo: Courtoisie)

POLITIQUE. Conseiller municipal depuis quatre ans à Saint-Antoine-de-Tilly, Guy Lafleur a confirmé ses intentions politiques en vue de la prochaine élection municipale du 7 novembre. Ce dernier a annoncé qu’il se portera candidat à la mairie de la municipalité de 1 655 habitants.

«Ce qui est bien important pour moi, c’est que je me présente pour les citoyens de Saint-Antoine-de-Tilly. Je ne me présente pas contre quelqu’un. Par ailleurs, je crois que j’ai réussi à faire la démonstration que je pourrais bien faire ce travail. Pendant mon mandat, j’ai mené plusieurs dossiers patrimoniaux à terme», a indiqué M. Lafleur. Parmi ceux-ci, il souligne l’aménagement de l’espace Raymond-Bergeron, les travaux au presbytère et la réalisation à venir des travaux au calvaire Aubin.

Au-delà de ses intérêts pour la mise en valeur du patrimoine de Saint-Antoine-de-Tilly, Guy Lafleur souhaite également régler la problématique d’eau potable de la municipalité ainsi que le dossier de l’assainissement.

«Ce qu’il faut éviter, c’est de travailler en séquence, un petit morceau à la fois. Souvent, il y a plusieurs éléments qui peuvent se faire parallèlement. Actuellement, ce n’est pas fait. On travaille en séquence et on attend. En même temps, ne pas avoir d’eau potable, ne pas faire l’assainissement, ça bloque notre développement municipal», a-t-il expliqué, rappelant que la nouvelle source d’eau a été identifiée en 2016.

L’entretien du réseau routier local le préoccupe également. Il indique que plusieurs routes et rangs sont en «piteux état» et auront besoin de travaux de réfection dans un avenir rapproché.

Guy Lafleur souhaite aussi veiller à l’amélioration des communications avec la population. «On ne communique pas bien avec nos citoyens.» Ces derniers sont souvent laissés sans mise à jour de certains renseignements. Par exemple, illustre-t-il, il y a les avis de restrictions de la consommation de l’eau potable. «Ils reçoivent ces avis et ensuite, ils n’ont plus de nouvelles. Ils ne savent plus quoi faire. C’est la même chose dans plusieurs dossiers. Bien communiquer entre nous c’est important. Ça fait partie de mes préoccupations.»

La solution réside dans une meilleure utilisation du site Internet de la municipalité ainsi que des médias sociaux.

Par ailleurs, il est important pour l’aspirant maire que le conseil municipal ne soit pas divisé et travaille plutôt en équipe pour faire progresser les dossiers importants pour la municipalité. «Quelqu’un qui travaille bien avec son conseil est bien en selle pour mener ses dossiers de front. Avec six conseillers, tu peux en faire des affaires.»

Guy Lafleur est informaticien maintenant à la retraite. Le natif de Saint-Antoine-de-Tilly avait été élu conseiller par acclamation lors des élections générales de 2017.

 

 

 

Les plus lus

Démission du maire de Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Le maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Guy Lafleur, a quitté ses fonctions le 2 septembre dernier.

Legault prend part au lancement de campagne de Lecours

ÉLECTIONS. Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, était de passage à Thetford Mines, le 2 septembre sur l’heure du midi, afin de soutenir sa candidate dans Lotbinière-Frontenac, la députée sortante Isabelle Lecours.

Les candidats à l’élection débattront à Saint-Agapit

POLITIQUE. Les candidats de Lotbinière-Frontenac à l’élection générale du 3 octobre débattront dans la soirée du 15 septembre au complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

Côté veut un mandat pour s'occuper «des vrais enjeux»

ENGAGEMENTS. Le candidat libéral dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac, Normand Côté, a présenté, le 1er septembre, ses engagements pour la MRC de Lotbinière. Estimant que Lotbinière «n'a pas du tout fait partie des priorités» du gouvernement caquiste sortant, il promet d'être un «député qui s'occupera des vrais enjeux».

Pénurie de main-d’œuvre : la TREMCA revient à la charge

ÉCONOMIE. La Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) a rencontré, le 14 septembre, les candidats de quatre des cinq principaux partis politiques de la Chaudière-Appalaches. Ils les ont sensibilisés à l’importance d’adopter des mesures tangibles pour assurer la pérennité de l’économie et contrer la pénurie de main-d’œuvre.

Marchand veut être élue pour améliorer les soins à domicile pour les aînés

AÎNÉS. Par voie de communiqué, la candidate du Parti québécois (PQ) dans Lotbinière-Frontenac, Louise Marchand, s'est réjouie de l'engagement récent de sa formation politique qui promet d'offrir des soins à domicile à la carte pour tous les aînés du Québec d'ici quatre ans.

Christian Gauthier dit vouloir être la voix de la population à l’Assemblée nationale

Le candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ) dans Lotbinière-Frontenac, Christian Gauthier, a lancé sa campagne devant une centaine de personnes réunies au restaurant La Face de Bœuf à Thetford Mines, le mercredi 31 août.

Geneviève Guilbault à la rencontre d’aînés à Laurier-Station

POLITIQUE. La vice-première ministre sortante et candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Louis-Hébert, Geneviève Guilbault, a accompagné, ce matin, la députée sortante de Lotbinière-Frontenac et candidate de la CAQ, Isabelle Lecours, lors d’une visite à la Villa Laurence, de Laurier-Station.

Christian Gauthier fait un plaidoyer pour le développement de la circonscription

POLITIQUE. Le candidat conservateur dans Lotbinière-Frontenac, Christian Gauthier, entend prioriser le développement de la circonscription s’il est élu le 3 octobre prochain. Celui-ci mentionne qu’il est plus que temps que le gouvernement du Québec se mette à l’écoute de la population, des entreprises, des organismes et des municipalités des MRC des Appalaches et de Lotbinière.

La protection de la forêt seigneuriale une priorité pour Christine Gilbert

POLITIQUE. La candidate de Québec Solidaire dans Lotbinière-Frontenac, Christine Gilbert, a lancé, le 9 septembre, un plaidoyer en faveur d’une meilleure protection de la forêt seigneuriale.