(Crédit photo: Gilles Boutin)

SÉCURITÉ. Après une signature de registre sans équivoque à propos du projet de trottoir à Saint-Flavien, la population sera convoquée à un référendum. La consultation aura lieu le 29 août prochain.

Sans vouloir s’avancer sur les intentions des ceux qui ont signé le registre, Normand Côté souligne que la population de Saint-Flavien a été claire, elle souhaite s’exprimer sur la question.

«Je n’ai pas voulu, pendant toute la période de registre, m’insérer dans le processus. Je n’ai pas voulu savoir comment ça se passait. Tout ce que je savais c’est qu’il y avait beaucoup de va-et-vient et que ça discutait dans la municipalité. J’ai entendu des commentaires qui étaient pour et d’autres contre le projet. Certains citoyens m’ont rappelé que je leur avais demandé de se positionner et bien, c’est ce qu’ils feront.»

Pendant la période d’ouverture des registres, du 25 juin au 12 juillet, ce sont 255 signatures qui ont été recensées. Ces signatures ont toutes été validées. Celles qui devaient être rejetées l’ont été, assure M. Côté.

Aide financière

La municipalité a eu des échanges avec le bureau de la députée sur la possibilité d’obtenir une aide financière pour la construction du trottoir. L’argent serait probablement venu du budget discrétionnaire du ministre des Transports. Cependant, aucune confirmation écrite n’est venue appuyer ces dires, a souligné Normand Côté.

Ce dernier a d’ailleurs fait part de son mécontentement sur la diffusion de cette information qui devait demeurer confidentielle.

«Oui, il y a eu certains échanges. On m’a demandé la confidentialité. La réponse du bureau de la députée c’était que le jour où nous irions de l’avant, le ministre allait peut-être avoir de l’argent. J’ai demandé que tout soit mis par écrit parce que j’allais en rencontre publique. Je trouvais que cette information était importante et on a refusé [de la donner par écrit]», a expliqué M. Côté.

Puisque les discussions ont eu lieu avant le 21 juin, date de la rencontre d’information, il a assuré que s’il avait eu la confirmation écrite, il l’aurait mentionné. «J’aurais aimé le savoir parce que ça pouvait changer quelque chose sur la présentation qu’on a faite à la population.»

Normand Côté rappelle qu’en ce moment, la seule confirmation écrite qu’il a en main est celle du ministère des Transports qui lui indique que la municipalité devra assumer à elle seule le coût des travaux évalués à 1,2 M$.

Du côté du bureau de la députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, on indique que le dossier de la construction du trottoir relève de la municipalité et de la direction régionale du ministère des Transports. On précise qu’autant du côté de la députée que du ministre [François Bonnardel] tout sera fait pour accompagner la famille de la petite Anaïs Renaud et la municipalité, mais que c’est la municipalité qui pilote le projet.

 

Les plus lus

Démission du maire de Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Le maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Guy Lafleur, a quitté ses fonctions le 2 septembre dernier.

Legault prend part au lancement de campagne de Lecours

ÉLECTIONS. Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, était de passage à Thetford Mines, le 2 septembre sur l’heure du midi, afin de soutenir sa candidate dans Lotbinière-Frontenac, la députée sortante Isabelle Lecours.

Les candidats à l’élection débattront à Saint-Agapit

POLITIQUE. Les candidats de Lotbinière-Frontenac à l’élection générale du 3 octobre débattront dans la soirée du 15 septembre au complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

Côté veut un mandat pour s'occuper «des vrais enjeux»

ENGAGEMENTS. Le candidat libéral dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac, Normand Côté, a présenté, le 1er septembre, ses engagements pour la MRC de Lotbinière. Estimant que Lotbinière «n'a pas du tout fait partie des priorités» du gouvernement caquiste sortant, il promet d'être un «député qui s'occupera des vrais enjeux».

Pénurie de main-d’œuvre : la TREMCA revient à la charge

ÉCONOMIE. La Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) a rencontré, le 14 septembre, les candidats de quatre des cinq principaux partis politiques de la Chaudière-Appalaches. Ils les ont sensibilisés à l’importance d’adopter des mesures tangibles pour assurer la pérennité de l’économie et contrer la pénurie de main-d’œuvre.

Marchand veut être élue pour améliorer les soins à domicile pour les aînés

AÎNÉS. Par voie de communiqué, la candidate du Parti québécois (PQ) dans Lotbinière-Frontenac, Louise Marchand, s'est réjouie de l'engagement récent de sa formation politique qui promet d'offrir des soins à domicile à la carte pour tous les aînés du Québec d'ici quatre ans.

Christian Gauthier dit vouloir être la voix de la population à l’Assemblée nationale

Le candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ) dans Lotbinière-Frontenac, Christian Gauthier, a lancé sa campagne devant une centaine de personnes réunies au restaurant La Face de Bœuf à Thetford Mines, le mercredi 31 août.

Geneviève Guilbault à la rencontre d’aînés à Laurier-Station

POLITIQUE. La vice-première ministre sortante et candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Louis-Hébert, Geneviève Guilbault, a accompagné, ce matin, la députée sortante de Lotbinière-Frontenac et candidate de la CAQ, Isabelle Lecours, lors d’une visite à la Villa Laurence, de Laurier-Station.

Christian Gauthier fait un plaidoyer pour le développement de la circonscription

POLITIQUE. Le candidat conservateur dans Lotbinière-Frontenac, Christian Gauthier, entend prioriser le développement de la circonscription s’il est élu le 3 octobre prochain. Celui-ci mentionne qu’il est plus que temps que le gouvernement du Québec se mette à l’écoute de la population, des entreprises, des organismes et des municipalités des MRC des Appalaches et de Lotbinière.

La protection de la forêt seigneuriale une priorité pour Christine Gilbert

POLITIQUE. La candidate de Québec Solidaire dans Lotbinière-Frontenac, Christine Gilbert, a lancé, le 9 septembre, un plaidoyer en faveur d’une meilleure protection de la forêt seigneuriale.