(Crédit photo : Capture d’écran)

TECHNOLOGIE. Les gouvernements du Québec et du Canada ont confirmé, le 22 mars, qu’ils en sont venus à une entente conjointe de 826 M$ pour permettre le branchement de près de 150 000 foyers québécois à Internet haute vitesse, d’ici septembre 2022.

Pour parvenir à atteindre cet objectif, des ententes ont été signées avec les six principaux fournisseurs de service au Québec : Bell, Videotron, Telus, Cogeco, Sogetel et Xplornet. Par ailleurs, s’ils ne remplissent pas leur contrat, les entreprises seront soumises à de lourdes pénalités, a confirmé le premier ministre du Québec, François Legault.

Plus de 55 M$ seront dédiés à la région de la Chaudière-Appalaches. Ces ententes toucheront près de 9 000 foyers.

«C’est un pas de géant pour remplir notre engagement à brancher tous les Québécois d’ici l’automne 2022. Avec la pandémie, on a vu que l’Internet haute vitesse est un service essentiel; pour faire l’école à distance, pour faire du télétravail, et aussi pour rester connectés avec nos proches. C’est absolument essentiel quand on veut lancer et développer une entreprise. C’est un levier économique crucial pour le développement de toutes nos régions», a rappelé le premier ministre Legault à propos de l’Opération haute vitesse Canada-Québec.

Quant au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, il a insisté sur le fait que la pandémie a mis en lumière la nécessité d’avoir un accès à Internet rapide et fiable. « Au cours de la dernière année, beaucoup de gens ont travaillé de la maison, suivi des cours à partir de leur table de cuisine, magasiné en ligne et accédé aux services du gouvernement à distance. Il est donc plus important que jamais que tous aient accès à l’Internet haute vitesse.»

Promesse électorale

Pour le premier ministre Legault, réussir à brancher l’ensemble des foyers de la province est important. Ce dernier en avait fait un engagement électoral lors de la dernière campagne électorale. Il a rappelé que la tâche est colossale. L’un de ses prédécesseurs, Jean Charest, avait fait la même promesse en 2003.

En 2018, lorsque le gouvernement de la Coalition avenir Québec a été élu, on comptait 340 000 foyers qui n’avaient pas accès à Internet haute vitesse. Les différentes ententes et programmes conclus dans les dernières années, incluant Opération haute vitesse Canada-Québec, permettra de connecter plus de 204 000 foyers.

Le gouvernement travaille également à trouver différentes solutions afin d’atteindre son objectif et de rejoindre les 36 000 foyers. Le défi sera d’autant plus grand qu’ils se trouvent en régions éloignées, difficiles d’accès et peu peuplées.

 

 

 

Les plus lus

Nouveau maire à Saint-Patrice-de-Beaurivage

POLITIQUE. Saint-Patrice-de-Beaurivage a un nouveau maire depuis quelques jours. Samuel Boudreault a été élu à huis clos par les conseillers à l’occasion d’un vote secret.

COVID-19 : vers un resserrement des mesures dans la région?

PANDÉMIE. Face à l'importante augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 constatée en Beauce au cours des dernières semaines, le gouvernement provincial envisage de resserrer les mesures sanitaires en vigueur dans la région afin de freiner la propagation du coronavirus. C'est notamment que ce qu'a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors d'une mise à jour sur la situat...

Isabelle Lecours travaillera à contrer la violence faite aux femmes

POLITIQUE. La députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, est au nombre des élus qui ont été nommés pour épauler la vice-première ministre, Geneviève Guilbault, dans son nouveau mandat qui sera de coordonner la mise en place d’une série d’actions visant à enrayer les crimes contre les femmes et les féminicides.

Plus de 826 M$ pour brancher le Québec à Internet haute vitesse

TECHNOLOGIE. Les gouvernements du Québec et du Canada ont confirmé, le 22 mars, qu’ils en sont venus à une entente conjointe de 826 M$ pour permettre le branchement de près de 150 000 foyers québécois à Internet haute vitesse, d’ici septembre 2022.

Nouvel exécutif pour l’association locale de la CAQ de Lotbinière-Frontenac

POLITIQUE. Par voie de communiqué, le 23 mars, la Coalition Avenir Québec de Lotbinière-Frontenac a confirmé la composition du nouvel exécutif de l’association locale.

Congrès du PCC: la proposition de Lévis-Lotbinière adoptée

POLITIQUE. Lors du dernier Congrès national du Parti conservateur du Canada (PCC), du 18 au 20 mars, les militants de la formation politique se sont prononcés sur une série de propositions déposées par les associations conservatrices du pays. Parmi celles qui ont trouvé écho, il y a la proposition de l’Association de Lévis-Lotbinière.

Isabelle Lecours nommée adjointe parlementaire de Geneviève Guilbault

POLITIQUE. La députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, a été nommée, le 8 avril, adjointe parlementaire de la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault.

Jacques Gourde parrain du projet de loi de Pierre-Hugues Boisvenu

POLITIQUE. Le 30 mars, le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu a déposé un projet de loi au sénat canadien visant à modifier le Code criminel sur les conditions de remise en liberté et sur les violences familiales. Ce projet de loi sera parrainé par le député de Lévis-Lotbinière à la Chambre des communes, Jacques Gourde.

Aide de 1,5 M$ aux MRC de Lotbinière et des Appalaches

POLITIQUE. Les MRC des Appalaches et de Lotbinière ont eu la confirmation, le 8 avril, d’une aide financière de 1 574 488 $ provenant du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

COVID-19 : les libéraux demandent des outils supplémentaires de prévention

POLITIQUE. Devant la propagation rapide de la COVID-19 dans les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, l’opposition officielle libérale estime que le gouvernement de François Legault n’en fait pas assez pour prévenir les éclosions dans les deux régions. Le 13 avril, ses porte-paroles en santé et pour la Capitale-Nationale, Marie Montpetit et Marwah Rizqy, ont fait une séri...