(Crédit photo : Mattew Henry – Burst)

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont rassemblés de façon virtuelle, le 13 janvier, dans le cadre de leur rencontre mensuelle. Voici ce qui a retenu l’attention de cette première rencontre de l’année 2021.

Fonds région et ruralité

La MRC de Lotbinière a donné son soutien, sous condition, à trois projets présentés au Fonds région et ruralité (FRR).

Le premier est celui du CPE Jolibois qui a déposé une demande d’aide financière de 10 000 $ pour la construction d’une nouvelle installation de 80 places à Saint-Apollinaire. Le montage pour le projet d’une valeur de 1 225 291 $ comprend l’aide du FRR, une mise de fonds de 408 430 $ du CPE et le prêt du ministère de la Famille équivalent au coût total du projet. L'octroi de l'aide est conditionnel à l’obtention des places.

Le CPE l’Envol a également déposé une demande de soutien au FRR pour la réalisation d’un projet qu'il souhaite développer à Saint-Apollinaire. L’aide sollicitée est aussi de 10 000$ et est conditionnelle à l’obtention des places.

En octobre 2020, le ministère de la Famille lançait un nouvel appel de projets pour la création de nouvelles places en garderie. Le ministère a accordé 90 places à la MRC de Lotbinière. «C’est l’un ou l’autre [CPE qui pourra avoir les places], a indiqué le préfet de la MRC de Lotbinière, Normand Côté. Ce soutien est une façon d’être équitable envers ceux qui ont déposé des projets. L’objectif, c’est de ne pas perdre ces places. C’est important de les conserver dans Lotbinière. S'ils ne lèvent pas, on prend le risque qu’elles soient données à d’autres régions.»

Enfin, le CPE Jolibois a également fait une demande d’aide de 10 000 $ pour la construction de son installation de Saint-Agapit. Le nouveau CPE pourra accueillir 52 enfants. Le montage financier du projet de 535 906 $ comprend l’aide de 10 000 $ du FRR, d’une mise de fonds du CPE de 135 110 $ et d’un prêt du ministère de la Famille équivalent au coût total du projet. L’aide octroyée est conditionnelle à la réalisation du projet.

Plan d’action du tourisme

La MRC de Lotbinière a présenté le plan d’action et le budget 2021 de Tourisme Lotbinière. Sa réalisation nécessitera un investissement de 28 650 $. Il comprendra, entre autres, la mise à jour de la carte touristique et la création d’une version mobile pour plus de 10 000 $, l’application BaladoDécouverte où l’on retrouvera le projet Suivez L’Étoile ou Nous sommes Lotbinière ainsi que le développement d’outils promotionnels.

Sensibilisation consommation cannabis

La MRC de Lotbinière bénéficie d’une subvention de 78 900 $ pour la réalisation de différentes actions de sensibilisation à la consommation du cannabis. Elle a présenté un plan composé de sept actions principales qui comprend la réalisation de panneaux de sensibilisation, l’organisation de conférences, l’embauche de deux cadets de la Sûreté du Québec, l’acquisition de lunettes pour simuler la consommation de cannabis ou la création de vidéos d’information diffusées sur les différents médias sociaux.

Redevances à l’élimination des matières résiduelles

La MRC de Lotbinière recevra près de 260 000 $ du ministère de l’Environnement en guise de redevance pour l’élimination des matières résiduelles pour l’année 2020. L’argent est versé selon différents critères, dont la performance territoriale, la population et la gestion des matières organiques. Si la MRC a les argents dédiés à la performance territoriale et à la population, elle n’ont rien pour le troisième critère. Ainsi, la MRC reçoit 7,25 $ par habitant alors que la moyenne québécoise se situe à 9,52 $. L’enveloppe qui est réservée à la gestion des matières organiques permet de reconnaître les efforts des municipalités qui ont décidé de les soustraire de la collecte régulière des déchets. Ces dernières obtiennent une somme de 2,36 $ par habitant. L’implantation de la collecte des matières putrescibles ce printemps devrait permettre à la MRC d'aller chercher ces sommes supplémentaires.

Fiducie pour la fermeture du LET

Parallèlement, chaque année la MRC de Lotbinière doit mettre de côté une somme d’argent en prévision de l’entretien du Lieu d’enfouissement technique (LET) de Saint-Flavien après sa fermeture. Cette année, la MRC déposera 151 842 $ dans un compte en fiducie. Cette année, ce sont 27 810 m3 qui ont été enfouis et la somme versée par la MRC correspond à 5,45 $ de m3.

 

 

 

Les plus lus

Chaudière-Appalaches restera en zone rouge

POLITIQUE. Même si la propagation de la COVID-19 ralentit en Chaudière-Appalaches, la région demeurera en zone rouge au moins jusqu’à la fin de la semaine de relâche. C’est ce qu’a confirmé le premier ministre du Québec, François Legault, à l’occasion de son point de presse du 16 février sur l’état de la situation au Québec.

Le conseil des maires en bref

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont rassemblés de façon virtuelle le 10 février dernier dans le cadre de leur rencontre mensuelle. Voici quelques points inscrits à l’ordre du jour qui ont retenu l’attention.

Nouvel exécutif pour le PQ de Lotbinière-Frontenac

POLITIQUE. Les membres du Parti québécois (PQ) de Lotbinière-Frontenac se sont rassemblés récemment, de façon virtuelle, à l’occasion de leur assemblée générale annuelle. Lors de cette rencontre, l'association locale a élu son nouvel exécutif.

Les élus municipaux de la Chaudière-Appalaches veulent que la région passe en zone orange

RESTRICTIONS. Par voie de communiqué, les maires et préfets membres de la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (TREMCA) ont demandé au gouvernement provincial d'alléger les mesures sanitaires en vigueur dans la région afin de freiner la propagation du coronavirus.

Lotbinière accueille avec joie le changement de zone

PANDÉMIE. Le préfet de la MRC de Lotbinière et maire de Saint-Flavien, Normand Côté, est heureux de la décision du gouvernement provincial de faire passer la Chaudière-Appalaches, dont faire partie Lotbinière, en zone orange dès le 8 mars.

Projet de station-service à Val-Alain

ÉCONOMIE. La Municipalité de Val-Alain a toujours dans ses cartons le projet d’implanter une station-service sur son territoire. Une étude de marché doit être réalisée prochainement afin de déterminer le potentiel commercial d’un terrain localisé en bordure de l’autoroute 20.