Le ministre des Finances du Québec, Éric Girard. Crédit photo : Courtoisie

FINANCES PUBLIQUES. Le ministre des Finances du Québec, Éric Girard, a dévoilé la mise à jour économique des finances publiques de la province ainsi que son plan de relance économique, le 12 novembre. 1,8 G$ seront investis en nouvelles initiatives, dont 1,5 G$ seront réservés à la relance économique. M. Girard a également annoncé que le déficit projeté pour 2020 se chiffre à 15 G$.

Par Alexandre Bellemare – Collaboration spéciale

 Pour l’année 2020, le PIB réel du Québec devrait reculer de 6 % tandis que le PIB mondial devrait reculer de 4,6 %. Cependant, un rebond de 5 % est prévu pour 2021. Selon Éric Girard, un déficit structurel de 5,5 G$ à 7 G$ sera à résorber afin de retrouver l’équilibre budgétaire, une situation que le ministre des Finances croit atteindre d’ici les cinq prochaines années.

Cette année, le déficit devrait se chiffrer à 15 G$ tandis que des déficits de 8 G$ et 7 G$ sont prévus pour les deux prochaines années respectives. Ces montants incluent une provision pour éventualité de 4 G$, 3 G$ et 1 G$ respectivement.

«La priorité du gouvernement est de gérer la crise sanitaire afin de protéger les Québécois et d’éviter une surcharge du réseau de la santé. La sécurité sanitaire est essentielle à la relance économique», a exposé Éric Girard.
Déjà, ce dernier voit d’un bon œil le futur de l’économie québécoise une fois cette crise historique traversée. «Au printemps dernier, nous avons fermé 40 % de l’économie pendant huit semaines. À ce jour, nous avons récupéré 97 % du niveau d’emploi de février. Actuellement, dans la deuxième vague, c’est moins de 5 % de l’économie qui est mis sur pause.»

1,8 G$ pour de nouvelles initiatives et relancer l’économie

 De ces 1,8 G$ investis dans de nouvelles initiatives, 287 M$ sont prévus afin de soutenir les Québécois. Déjà, 100 M$ ont été annoncés pour contrer la détresse psychologie ainsi que 50 M$ afin de venir en aide aux services de garde subventionnés pour qu’ils sécurisent leurs installations en raison de la pandémie. S’ajoutent à ces mesures 57 M$ pour adapter les milieux d’enseignement à la nouvelle réalité ainsi que 10 M$ pour venir en aide aux clientèles vulnérables.

Pour les 1,5 G$ restants de ce montant, ils seront investis dans la relance économique de la province. 459 M$ sur deux ans seront destinés à la réintégration des Québécois sur le marché du travail. 477 M$ pour stimuler la croissance économique, en investissant dans la numérisation des entreprises, la recherche et les régions, en stimulant les exportations, en soutenant les secteurs stratégiques comme l’aéronautique, l’aluminium ainsi que dans les sciences de la vie, a énuméré le ministre.

Également, 547 M$ seront réservés à la relance verte et encourager la production québécoise et l’achat local.

12,7 G$ investis afin de gérer la pandémie

 Depuis mars dernier, le gouvernement du Québec a accordé 12,7 G$ pour gérer les impacts de la pandémie dans la province. 5 G$ de ce montant a permis de renforcer le système de santé, que ce soit pour reconnaître les efforts additionnels des travailleurs de la santé (1,9 G$), acquérir du matériel et des équipements de protection (2,2 G$) ainsi que d’augmenter le dépistage et la capacité de traitement des tests (1 G$).

De plus, 5,9 G$ ont été injectés afin de soutenir les Québécois et l’économie, dont 81 M$ pour les services de garde subventionnés et les clientèles vulnérables, 752 M$ pour soutenir les élèves et le personnel en milieu scolaire, 125 M$ pour les entreprises fortement touchées (65 M$ pour le secteur touristique, 50 M$ pour le secteur culturel, notamment), ainsi que 2,3 G$ pour soutenir les services municipaux.

Les 1,8 G$ annoncés pour la relance économique viennent compléter ce montant.

Indexation pour l’année d’imposition 2021

Par voie de communiqué, le ministère des Finances a aussi fait savoir que le taux d’indexation qui s’appliquera dès le 1er janvier 2021 concernant les paramètres du régime d’imposition des particuliers, des prestations d’aide financière de dernier recours ainsi que certains tarifs gouvernementaux sera de 1,26 %.

Cette indexation correspondra à un allégement fiscal de près de 424 M$ pour les contribuables. Cela permettra aux plus démunis de bénéficier d’une aide financière additionnelle de près de 33 M$ dans le cadre des programmes d’assistance sociale ainsi que des revenus additionnels de plus de 25 M$ pour le gouvernement.

La FQM heureuse

 Si certaines organisations n’ont pas caché leur mécontentement face à cette mise à jour ainsi que ses impacts anticipés pour les prochaines années, la Fédération québécoise des municipalités a salué l’exercice. Le regroupement de municipalités rurales a salué les investissements pour favoriser la réintégration des Québécois sur le marché du travail ainsi que la production québécoise et l’achat local, accélérer les projets d’investissements des entreprises, atténuer les impacts de la pandémie sur le secteur du tourisme (60 M$) et remettre en état des sablières et des gravières (10 M$).

«La crise causée par la pandémie de COVID-19 a fait très mal aux économies locales. À titre de porte-parole des régions, la FQM se réjouit de ces nouvelles mesures qui viendront contribuer au développement économique de l’ensemble du territoire», a conclu Jacques Demers, président de la FQM, maire de Sainte-Catherine-de-Hatley et préfet de la MRC de Memphrémagog.


Les plus lus

COVID-19 : Québec étudie la possibilité de fermer les écoles

François Legault, premier ministre du Québec, accompagné de Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, et de Horacio Arruda, directeur national de santé publique, a annoncé lors d’une conférence de presse concernant la situation de la COVID-19 dans la province, qu’il a demandé à la Santé publique d’étudier la possibilité de fermer les écoles pour une période de temps «bien défin...

Legault demande aux Québécois de demeurer prudents

SANTÉ. En compagnie du Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique, et de Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, le premier ministre du Québec, François Legault, a fait le point sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province. Comme depuis un certain temps, le chef du gouvernement a demandé à ses concitoyens de poursuivre leurs efforts afin de freiner...

Des appuis municipaux pour le projet Laurentia

TRANSPORT. En compagnie de Guylaine Sirois, la préfet de la MRC de Témiscouata, et de Mario Girard, le président-directeur général du Port de Québec, le préfet de la MRC de Lotbinière, Normand Côté, et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ont pris part à une conférence de presse virtuelle, le 9 novembre dernier. À cette occasion, les deux élus de la Rive-Sud tout comme leur collègue du Témiscoua...

Mise à jour économique : 15 G$ de déficit projeté pour 2020

FINANCES PUBLIQUES. Le ministre des Finances du Québec, Éric Girard, a dévoilé la mise à jour économique des finances publiques de la province ainsi que son plan de relance économique, le 12 novembre. 1,8 G$ seront investis en nouvelles initiatives, dont 1,5 G$ seront réservés à la relance économique. M. Girard a également annoncé que le déficit projeté pour 2020 se chiffre à 15 G$.

Deux rassemblements permis pendant les Fêtes

POLITIQUE. Le premier point de presse de la semaine du premier ministre du Québec, François Legault, sur la situation de la COVID-19 n’a pas donné lieu à des annonces majeures. L’élu a amené des précisions sur le plan de match pour la période des Fêtes. Il a renouvelé son appel aux Québécois à avoir le moins de contact possible en prévision des Fêtes, mais aussi pour donner un coup de pouce au per...

Normand Côté réélu préfet de la MRC de Lotbinière

POLITIQUE. Le préfet de la MRC de Lotbinière, Normand Côté, a été réélu par acclamation pour un troisième mandat. L’élection du préfet a eu lieu à l'occasion de la séance à huis clos du conseil des maires, le 25 novembre.

Rassemblements à Noël : Legault fait le point

NOËL. Une semaine après avoir présenté son contrat moral aux Québécois pour permettre la tenue de rassemblements pendant le temps des Fêtes, le premier ministre du Québec, François Legault, a tenu à faire des précisions quant aux conditions demandées à la population.

L’ancien député Georges Massicotte est décédé

SOCIÉTÉ. Georges Massicotte, qui a représenté la circonscription de Lotbinière de 1973 à 1976 à l’Assemblée nationale, est décédé le 3 novembre dernier, à l’âge de 90 ans.

Lettre d'opinion - N'oublions jamais

Nous soulignons cette période du souvenir différemment cette année. Normalement, nous aurions fait des plans pour nous réunir – en portant nos manteaux ornés de coquelicots – aux monuments commémoratifs érigés au cœur de nos villes et villages.

La MRC de Lotbinière adopte un budget équilibré

POLITIQUE. La MRC de Lotbinière a adopté ses prévisions budgétaires pour l’année 2021, le 25 novembre, lors de sa rencontre mensuelle tenue à huis clos. La MRC a adopté un budget équilibré d’un peu plus de 7 M$, une hausse de 0,2 % par rapport à l’exercice précédent.