Le premier ministre François Legault a rappelé son objectif de sauver le système de santé grâce aux nouvelles mesures sanitaires. CRÉDIT : CAPTURE D'ÉCRAN

Face aux critiques visant le durcissement des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus et les nombreuses frustrations causées par les nouvelles fermetures, le premier ministre François Legault a rappelé que Québec «n’avait pas le choix».

Par Aude Malaret - collaboration spéciale

«Mon objectif, ce n’est pas d’être populaire, c’est sauver le réseau de santé», a déclaré François Legault. S’appuyant sur les nombreux autres exemples de villes, de pays ou d’états qui ont eu «des décisions difficiles à prendre» et adopté de nouvelles règles de santé publique en fonction du nombre de cas, d'hospitalisation et de décès, il a de nouveau justifié la nécessité des mesures.

«Si le nombre d’hospitalisation continue de doubler toutes les deux semaines, on a un risque de rupture (du système hospitalier)», a alerté le premier ministre. Sans compter, le manque de personnel qui accroit les tensions dans le réseau.

Ainsi, des chirurgies pourraient à nouveau être annulées ou reportées dans les prochaines semaines afin de délester le système de santé si la situation continue à s'aggraver. Avec jusqu’à 6 mois de délai, 140 000 chirurgies sont en attente.

Le premier ministre a insisté sur le message. «On reste chez nous. On va à l’école, on va travailler, et on reste chez nous.» Par ailleurs, aucun scénario de fermeture complète des écoles n’est envisagé.

Actuellement, la province fait face à plus de 600 éclosions de COVID-19.

Les plus lus

COVID-19 : François Legault justifie à nouveau les mesures

Face aux critiques visant le durcissement des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus et les nombreuses frustrations causées par les nouvelles fermetures, le premier ministre François Legault a rappelé que Québec «n’avait pas le choix».

Québec revient à la charge pour accélérer la réalisation de projets d'infrastructure

CONSTRUCTION. La présidente du Conseil du trésor et ministre responsable de l'Administration gouvernementale, Sonia LeBel, a déposé mercredi matin le projet de loi 66 (Loi concernant l'accélération de certains projets d'infrastructure), à l'Assemblée nationale. Cette pièce législative remplace le défunt projet de loi 61, présenté ce printemps et qui avait été fortement critiqué.

Isabelle Lecours fait son bilan de mi-mandat

POLITIQUE. Deux ans après son élection, la députée de Lotbinière-Frontenac à l’Assemblée nationale, Isabelle Lecours, a tracé, le 1er octobre un bilan positif de la première moitié de son mandat.

Le conseil des maires en bref

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont réunis le 14 octobre dernier à l’occasion de leur rencontre mensuelle. Contexte pandémique oblige, les élus se sont rassemblés de façon virtuelle. Voici quelques-uns des points inscrits à l’ordre du jour qui ont retenu l’attention.