Crédit photo : Capture d'écran

Dans le cadre d’une conférence de presse à Montréal, le 30 juin, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun à compter du 13 juillet. À partir du 27 juillet, les usagers de transports en commun sans masque se verront refuser l’accès.

«Plus on rouvre les entreprises, plus on rouvre les commerces, plus il y a du monde dans les transports en commun. […] On est rendu à une nouvelle étape. On l’a dit souvent, il y a des changements, c’est une évolution et ça va continuer à évoluer», a expliqué M. Legault.

Le port du masque sera obligatoire pour les usagers de transports en commun âgés de 12 ans et plus tandis qu’il sera fortement recommandé de porter un masque pour les enfants de 2 à 12 ans. Pour le moment, aucune sanction sous forme d’amende ne sera donnée aux récalcitrants, mais ces derniers ne pourront pas monter à bord du transport à compter du 27 juillet.

«On va laisser une période de transition. On va demander aux sociétés de transport à partir du 13 juillet d’aviser que c’est maintenant obligatoire, mais on va laisser un deux semaines de transition, jusqu’au 27 juillet, avant d’interdire les entrées aux personnes qui n’ont pas de masque», a assuré le premier ministre. Selon lui, ces deux semaines de transition permettront aux usagers qui n’ont pas de masque à la maison de s’en procurer un.

Par contre, des masques ne devraient pas être distribués aux entrées des transports, mais le gouvernement «va essayer d’aider à fournir des masques à certains endroits».

«C’est une question de respect. Le masque, c’est beaucoup plus pour protéger les autres que pour se protéger soi-même», a soutenu François Legault.

Le port du masque toujours pas obligatoire dans les commerces

Malgré que le port du masque sera désormais obligatoire dans les transports en commun, il ne sera pas obligatoire dans les commerces. Cependant, le premier ministre n’exclut pas la possibilité de le rendre obligatoire. «(Le port du masque) continue toujours d’être fortement recommandé, mais pour l’instant, je dis bien pour l’instant, ce n’est pas obligatoire. On n’exclut pas de rendre le masque obligatoire ailleurs que dans les transports en commun», a souligné ce dernier.

Cette décision sera prise en fonction de l’évolution de la maladie et du nombre de cas dans la province dans les prochaines semaines.

Les plus lus

Le conseil des maires en bref

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont rassemblés hier à Saint-Agapit, au Complexe des Seigneuries, à l’occasion de leur rencontre mensuelle. Voici quelques points à l’ordre du jour qui ont retenu l’attention.