Crédit photo : Capture d'écran - Radio-Canada

RASSEMBLEMENT. Lors d'une nouvelle conférence de presse portant sur l'évolution de la pandémie, le premier ministre du Québec, François Legault, a dévoilé que les rassemblements intérieurs seront bientôt de nouveau permis dans la province. Également, comme dévoilé par certains médias la semaine dernière, les restaurants pourront prochainement rouvrir leurs portes.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

«La situation (diminution de la mortalité, du nombre de nouveaux cas et du nombre d'hospitalisations) est très encourageante, surtout dans ce contexte de déconfinement. Nous sommes rendus à l'étape de bientôt pouvoir accueillir de nouveau de petits groupes à l'intérieur et de rouvrir les restaurants», a affirmé M. Legault.

C'est à 15h30, lundi, que des ministres du gouvernement provincial dévoileront la marche à suivre pour le déconfinement de ces activités. Toutefois, on sait déjà que les restaurateurs pourront rouvrir les portes de leur salle à manger le 15 juin.

Si François Legault n'a pas voulu dévoiler de détails sur cette annonce, il a laissé entendre que les restaurateurs et les personnes qui organiseront des rassemblements intérieurs devront respecter la consigne du «10-3-2», soit qu'un maximum de 10 personnes, provenant de trois ménages et se tenant à deux mètres pourront prendre part au repas au restaurant ou au rassemblement intérieur.

À la défense du projet de loi 61

Dans un autre ordre d'idées, le premier ministre a profité de sa rencontre avec les journalistes pour livrer un nouveau plaidoyer en faveur du projet de loi 61. Rappelons que cette pièce législative vise à réduire les délais administratifs afin de lancer rapidement la réalisation de 202 projets d'infrastructures à travers la province.

«En raison de la crise, il y a beaucoup de projets du secteur privé qui ont été annulés. Il y a plein de travailleurs de la construction qui sont à la maison et le gouvernement a des projets pour relancer cette industrie. Ce n'est pas du gaspillage de devancer ces projets puisqu'ils allaient être réalisés de toute façon. Au Québec, les étapes sont trop longues entre l'amorce d'un projet et le début de sa réalisation. On veut réduire les délais. Il n'est pas question d'adopter ce projet de loi sous bâillon. On veut travailler avec les autres partis à l'Assemblée nationale pour bonifier le projet de loi», a soutenu le premier ministre.

Lutter contre le racisme

Aussi, François Legault est revenu sur les manifestations qui ont eu lieu ce week-end afin de dénoncer le racisme dans la société québécoise et à travers le monde à la suite de la mort de George Floyd, cet Américain noir qui a été tué par un policier blanc de Minneapolis.

Il a d'abord défendu sa décision d'autoriser les manifestations malgré que les rassemblements extérieurs de plus de 10 personnes sont toujours interdits. «J'ai fait le choix de ne pas interdire les manifestations. Même s'il faut éviter les rassemblements de plus de 10 personnes, je comprends le goût des Québécois qui veulent manifester (en raison de cette situation)», a souligné M. Legault.

Ensuite, répétant à plusieurs reprises que la majorité des Québécois n'était pas raciste, le premier ministre a toutefois appelé à une «évolution tranquille» dans la société québécoise afin de combattre le racisme.

Les plus lus

Le conseil des maires en bref

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont rassemblés hier à Saint-Agapit, au Complexe des Seigneuries, à l’occasion de leur rencontre mensuelle. Voici quelques points à l’ordre du jour qui ont retenu l’attention.

Le déficit fédéral atteint un niveau record de 343 G$

Après quatre mois de pandémie et des dépenses importantes réalisées par le gouvernement fédéral pour mettre en place des mesures d'aide d'urgence, le ministre des Finances Bill Morneau a fait le point sur la situation des finances au Canada et présenté un bilan économique.