Crédit photo : Capture d'écran

Le premier ministre du Québec, François Legault, a de nouveau martelé sur les consignes de confinement à suivre et a annoncé que des projets d’infrastructure seront devancés malgré la crise de la COVID-19 lors de sa conférence de presse quotidienne, le 20 mars.

Ce sont 139 cas de personnes infectées de la COVID-19 qui ont été recensés dans le dernier rapport du ministère de la Santé. Le nombre en Chaudière-Appalaches est toujours fixé à six.

Ce sont 2 400 personnes en attente d’un résultat au test et 7 700 individus qui ont été testés négatif au Québec.

De plus, un numéro de téléphone a été ajouté pour fournir à l’importante demande. Les personnes peuvent contacter le 644-4545 en composant l’indicatif régional avant le numéro.

«La situation est toujours sous contrôle», a assuré le premier ministre en notant que 4 000 lits ont été libérés dans les hôpitaux.

«On ne lâche pas, on va avoir des semaines difficiles, mais continuons de respecter les consignes», a demandé M. Legault à la population.

Pas question de fermer les chantiers de construction

«Le gouvernement va annoncer dans les prochains jours, des projets d’infrastructure qui vont être devancés. […] On veut venir remplacer les projets de construction annulés dans le secteur privé par des projets qui viennent du secteur public», a annoncé François Legault en rappelant que le secteur de la construction représente 260 000 emplois.

Par contre, le premier ministre souhaite que toutes les précautions nécessaires soient prises par les entreprises de construction. Concrètement, les travailleurs devront avoir accès à un endroit avec de l’eau et du savon pour se laver régulièrement les mains ainsi qu’avoir un plus grand nombre de roulottes pour les chantiers extérieurs afin qu’on respecte les consignes de distance entre les personnes lors des repas.

«C’est important de protéger nos travailleurs et travailleuses de la construction. On aura besoin d’eux, c’est une partie critique de l’économie du Québec qui va pouvoir continuer de fonctionner si on prend les bonnes mesures.»

Médias, retour à l’école et Loto-Québec

François Legault a reconnu la situation difficile des médias étant donné la baisse des revenus publicitaires en cette période de crise. Il rappelle que ces services sont «essentiels» et le gouvernement se penche actuellement sur une manière de leur venir en aide afin qu’ils puissent continuer à informer la population.

Le gouvernement provincial a également «demandé à Loto-Québec de revoir ses règles […] on ne veut pas inciter les personnes à sortir et prendre des risques seulement pour aller chercher un billet de loto».

Questionné à ce propos, le premier ministre a jugé qu’il serait «peu probable» qu’il y ait un retour en classe d’ici la fin mars. Aucune décision n’a encore été prise, a mentionné M. Legault, mais il a laissé entendre qu’un scénario de reprise à partir du mois de mai pourrait être envisageable.

Afin de soutenir les aînés qui sont confinés à la maison, le gouvernement a mentionné que Dominique Michel et Bernard Derome communiqueront via messages enregistrés avec les personnes de 70 ans et plus pour répéter les consignes et les rassurer face à la situation.

Les plus lus

L’accès au compte d’urgence pour les entreprises élargit

POLITIQUE. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé ce matin l’élargissement des critères d’admissibilité au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC).

Le maire de Leclercville quitte ses fonctions

POLITIQUE. Le maire de Leclercville, Marcel Richard, s’est retiré de la vie politique. Il en a fait l’annonce aux citoyens de la municipalité, par le biais du journal municipal, au début du mois.

Trudeau veut que son programme de soutien aux étudiants soit adopté

ÉTUDIANT. Quelques heures avant de déposer le dépôt du projet de loi permettant la création du programme d'aide fédéral pour les étudiants, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a livré, mardi, un plaidoyer en faveur de son adoption, lors de son point de presse quotidien portant sur l'évolution de l'épidémie de la COVID-19 au pays.

Assouplissement des règles pour les aînés

POLITIQUE. Le gouvernement du Québec a confirmé aujourd’hui, lors de la mise à jour quotidienne, un assouplissement des règles de confinement pour les personnes aînées.

Redémarrage progressif de l’économie

ÉCONOMIE. Le premier ministre du Québec, François Legault, ainsi que le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, ont présenté aujourd’hui le plan entourant la réouverture progressive de certains pans de l’économie.

Un plan national pour le déconfinement de l'économie

ÉCONOMIE. Lors de sa conférence de presse quotidienne devant sa résidence officielle, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé, mardi, qu'une entente est survenue entre Ottawa et les gouvernements provinciaux et territoriaux afin de mettre en place un plan national de réouverture économique au pays.

Supplément financier pour les travailleurs essentiels

POLITIQUE. Le gouvernement fédéral enverra 4G$ aux provinces et territoires afin qu'ils puissent appuyer leurs travailleurs essentiels, dont ceux du réseau de la santé. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lors de son point de presse quotidien.

Coup de pouce du fédéral pour le secteur agroalimentaire

AGRICULTURE. Lors de sa conférence de presse quotidienne sur l'évolution de l'épidémie de la COVID-19 au pays, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a dévoilé un plan de soutien au secteur agroalimentaire canadien qui permettra des investissements de 252 M$.

Une nouvelle prime pour les travailleurs de la santé

MAIN-D'OEUVRE. Afin de combler la pénurie de main-d'oeuvre dans plusieurs établissements du réseau de la santé provoquée par la crise de la COVID-19, le gouvernement provincial a annoncé, jeudi, l'implantation d'un nouveau système de primes aux travailleurs de ce réseau.

Subvention salariale : 10 000 demandes déposées

POLITIQUE – Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé aujourd’hui que les entreprises pouvaient maintenant envoyer leur demande pour accéder à la subvention salariale d’urgence. Jusqu’à présent, au moins 10 000 entreprises de partout au pays l’ont fait.